PROGRAMME PREVISIONNEL DE L’ANNEE – ESH – CLASSE DE ECE1 – Mr PAUTET
Le manuel sur lequel vous pouvez vous appuyer pour compléter ce cours est l’ouvrage coordonné par Alain Beitone, Economie,
sociologie et histoire du monde contemporain, Armand Colin, 2ème édition, 2016. J’indique les pages de référence à côté des titres
de chapitres au fil du sommaire. Les références additionnelles seront données au début de chaque nouveau chapitre ou thème.
Introduction : L’ÉTAT RÉGULATEUR FACE AU MARCHÉ ROI : L’ÉCONOMIE SE
PRÉOCCUPE-T-ELLE DE MORALE ?
THÈME 1 : L’ENTREPRISE ET L’INNOVATION AU CŒUR DES RÉVOLUTIONS
INDUSTRIELLES
Chapitre 1 : innovation et industrialisation aux XIXe-XXe siècles (p. 99-144)
1 Derrière chaque révolution industrielle, une source d’énergie, une innovation de rupture et une
révolution des transports et de l’information.
1.1
La première révolution industrielle : le charbon, la vapeur et le rail au cœur du développement
occidental jusqu’en 1860
1.2 La seconde révolution industrielle : l’électricité, le pétrole et l’automobile portent la croissance après
1880
1.3 La troisième révolution industrielle : des NTIC aux NBIC, l’entrée dans une ère post-croissance et
post-carbone ?
2 Le contexte institutionnel et géoéconomique des révolutions industrielles
2.1
2.2
2.3
2.4
Les acteurs : l’État, le savant et le banquier.
Mondialisation des échanges et mobilité des hommes et de l’information
D’une économie-monde à l’autre : early starters et followers
Les paradigmes et les idéologies accompagnant les nouvelles dynamiques
l’industrialisation : colonialisme, marxisme et renouveau de la pensée classique.
nées
de
Chapitre 2 : Les mutations de l’entreprise et de ses représentations depuis le XIXe siècle
1 Décrypter la « boîte noire » : du négociant à la multinationale, théories et pratiques de l’entreprise.
1.1
1.2
1.3
1.4
La figure clef de l’entrepreneur : de Rockfeller à Zuckerberg
Les mutations clefs de l’organisation du travail
Concentration et internationalisation : la fatalité de la grande taille ?
Small is beautiful : gazelles, start up et licornes.
2 Les parties prenantes de l’entreprise
2.1 Le salarié et l’avènement du salariat
2.2 Le manager et l’actionnaire : de la technostructure à la corporate governance.
2.3 Vers la multiplication des parties prenantes : quand les shareholders passent le témoin aux
stakeholders.
2.4 Les différents types de gouvernance d’entreprise
Chapitre 3 : De la société industrielle à la société post-industrielle (France et Europe, XIXe-XXe
siècles)
1 Les dynamiques démographiques et sociales à l’œuvre (p. 247-288)
1.1 Transition démographique, progrès médicaux et sanitaires depuis le XIXe siècle
1.2 Décloisonnement des sociétés : mobilités de travail et immigration redessinent le visage des
populations d’Occident
1.3 Progrès et acquis sociaux : acteurs, avancées, remises en question actuelles
1
2 Les évolutions fondamentales de la population active (p. 247-288)
2.1 La fin des paysans
2.2 Le monde ouvrier face aux élites bourgeoises : un conflit de classes ?
2.3 Société de consommation, société post-industrielle ou société hyper-industrielle ?
2.4 Les classes moyennes
THÈME 2 : LA CROISSANCE MONDIALE DEPUIS 1800, RYTHME, ACTEURS ET
THÉORIES
Chapitre 1 : deux siècles de croissance mondiale (p.165-194)
1 Les grandes phases de la croissance mondiale analysée par Angus Maddison
2 Trois grands cycles de croissance à l’étude
2.1
2.2
2.3
La Belle Epoque (1896-1914)
Les Trente Glorieuses (1945-1975)
Les Dix glorieuses (1991-2001)
3 Les spécificités de la croissance dans trois espaces
3.1
3.2
3.3
La Russie d’Alexandre II à la mort de Staline (1861-1953)
Le Japon de Meiji au Jimmu Boom (1868-1955)
L’Allemagne du Zollverein à la chute d’Hitler (1831-1945)
Chapitre 2 : les théories de la croissance
1
L’analyse classique par les facteurs de production : la terre, le travail et le capital
2
Le progrès technique, un impensé devenu le cœur même de la croissance : de Schumpeter à
Solow
3
La pensée keynésienne : la croissance assise sur la demande et l’investissement
4
Les théories de la croissance endogène : capital humain et institutions
Chapitre 3 : mutations de la croissance, mutations du capitalisme
1
L’analyse de l’école de la régulation
2
La diversité des modèles interprétatifs du capitalisme et la diversité des capitalismes aujourd’hui
3
La fin programmée de la croissance et du capitalisme : stagnation séculaire et éclipse du
capitalisme versus techno-optimisme (Brynjolfsson et McAfee)
THÈME 3 : LE FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DEPUIS LE XIXE SIÈCLE
Chapitre 1 : qu’est-ce que la monnaie ?
1
2
3
4
Étalon de valeur ?
Coffre-fort ?
Intermédiaire et pacificateur des échanges
Instrument de souveraineté
Chapitre 2 : les mécanismes monétaires et les théories essentielles
1
Les acteurs de la création monétaire
2
Les crédits font les dépôts
3
Multiplicateur et diviseur de crédit
2
4
Taux d’intérêt et taux de change dans des régimes de changes fixes ou flexibles, propres à un
système monétaire.
5
Inflation et déflation
6
Neutralité ou activité de la monnaie : quelle place pour les anticipations des agents ?
7
La monnaie comme bien public local, national et mondial
Chapitre 3 : Les mutations du paysage bancaire depuis le XIXe siècle (p. 221-247)
1
L’évolution du rôle des banques centrales : des banques nationales devenues garantes de la
gestion des crises mondialisées ?
2
De la « haute banque » à l’essaimage des banques commerciales
3
Diversité et évolution des structures bancaires et des services offerts par les banques
4
Les débats sur la régulation bancaire depuis le XIXe siècle : du débat entre banking et currency
school et de la doctrine Germain à Bâle III
Chapitre 4 : le système financier et son évolution depuis le XIXe siècle (p.221-247)
1
Structuration, concentration et recomposition du marché boursier depuis le XIXe siècle
2
Risques et opportunités offerts par le financement par les marchés financiers
3
Une distinction obsolète entre banques et marchés : évolution comparée du financement de
l’économie aux États-Unis, en France et en Allemagne au XXe siècle
4
Zoom sur deux entreprises dont les modalités de financement ont évolué, changeant par là-même
leur gouvernance
5
Les financements alternatifs et collaboratifs : des monnaies locales au micro-crédit, de la tontine
au e-banking.
THÈME 4 : DÉVELOPPEMENT ET SOUS-DÉVELOPPEMENT
Chapitre 1 : la démographie, fardeau ou cadeau pour les pays les moins développés ?
1
Le spectre de la bombe P, de Malthus à Ehrlich
2
Comment toucher le dividende démographique ? D’Ester Boserup à Jean-Pierre Guengant.
3
L’achèvement de la transition épidémiologique, démographique, et les perspectives de la
décroissance démographique
Chapitre 2 : le sous-développement, définitions, théories et espaces concernés (p. 289-304)
1
Du sous-développement à l’émergence : historique d’une notion.
2
La mesure du sous-développement et des inégalités
3
Les théories explicatives du sous-développement : retard, cercle vicieux de la pauvreté,
dépendance, renouveau libéral, rôle des institutions.
4
Les sentiers différenciés du développement : Amérique latine, Asie orientale, Afrique noire.
Chapitre 3 : les stratégies de développement : quels échecs ? Quelles réussites ? (p.305-327)
1
Les stratégies fondées sur l’industrialisation : développement autocentré, développement
extraverti (ISI et IPE)
2
Le tournant libéral : d’un consensus de Washington (Joe Williamson) à l’autre
3
Vers un nouveau paradigme : l’inclusion de la question des institutions, de la durabilité et de la
démocratie
Chapitre 4 : les politiques de l’autonomie, évaluation et remédiations.
3
1
2
3
Dans le domaine de l’éducation
Dans le domaine de la santé
Dans le domaine de la lutte contre la corruption
Conclusion : quelles formes doit prendre l’aide au développement ?
THÈME 5 : LES CRISES ÉCONOMIQUES (p.194-220)
Chapitre 1 : le débat sur la nature et les causes des crises
1
Inventorier et qualifier les crises
2
L’interprétation par les cycles économiques
3
Le primat des causes exogènes chez les classiques : de Jean-Baptiste Say au Public Choice
4
L’analyse des causes endogènes : Sismondi, Malthus, Marx et Keynes
Chapitre 2 : Sorties de crise, mode d’emploi. Kaléidoscope des crises qui ont bouleversé
durablement nos sociétés (p.567-583)
1
2
Une crise agricole et industrielle : l’Europe de 1815 à 1849
Trois crises monétaires majeures:
2.1 La crise hyperinflationniste allemande
2.2 La crise tequila au Mexique en 1993
2.3 La crise asiatique de 1997-1998
3
4
5
La grande crise de 1929 : beaucoup plus qu’un double krach boursier
2007 : le « reset » de l’économie mondiale ?
Les crises de croissance du capitalisme
4.1 1873 ou la fin du premier ordre libéral ?
4.2 1973 : entrée dans les Vingt Piteuses ou revanche des émergents ?
THÈME 6 : L’ÉTAT, UN ACTEUR ÉCONOMIQUE CONTESTÉ, INCONTESTABLEMENT
ESSENTIEL.
Chapitre 1 : de l’État protecteur à l’État providentiel (p.679 à fin)
1
De l’État protecteur à l’État providence : de la disgrâce au retour en grâce de l’État, la fin du
« désencastrement » (Karl Polanyi).
2
De l’État providence à l’État providentiel : les contestations d’une ingérence accrue et coûteuse
3
Relever les défis posés par cette évolution du rôle social et économique de l’État
3.1 Le financement : l’inflation ou la dette ?
3.2 La légitimité : préserver un contrat social fondé sur la justice sociale, une priorité maintenue ?
3.3 L’efficacité : l’évaluation des politiques publiques
Chapitre 2 : le rôle économique et social de l’État, quelques exemples historiques (p. 583-600 et
643-679)
1
La lutte contre la pauvreté depuis le XIXe siècle en Europe
2
Unifications économiques et unités nationales : la politique des transports et l’union douanière,
porteuses d’unité politique ? Les cas italiens et allemand entre 1815 et 1871.
3
L’aménagement du territoire et ses enjeux : les exemples français, italien, allemand
4
La politique de l’innovation aujourd’hui
5
Les politiques environnementales depuis le XIXe siècle
4