Banque mondiale
Œuvrer pour un monde sans pauvreté
Communiqué de Presse: 2010/12/20
Un nouveau projet soutenu par la Banque mondiale dans le secteur de du
développement rural et de l’environnement
Tunis, le 20 décembre 2010 – Les Administrateurs de la Banque mondiale ont approuvé ce
jour, un prêt en soutien au programme de développement de la Tunisie le « Quatrième Projet de
Développement des Zones Montagneuses et Forestières du Nord-Ouest (PNO4) », pour un
montant total de 41.6 millions de dollars. Ce dernier vient en appui à différents secteurs
d’importances pour le pays dont ceux de l’agriculture, du développement rural participatif et
intégré, l’infrastructure de base et l’environnement.
La Tunisie a fait de réels progrès en matière de réduction de la pauvreté, mais certaines zones
rurales requièrent encore de nouveaux efforts.
Le secteur agricole reste un secteur important pour l’économie, avec une contribution au PIB
d'environ 10 %, employant 16 % de la population active totale et 27 % de la main-d’œuvre
rurale. La croissance du secteur se maintient, néanmoins, en dessous de la croissance
économique générale, avec une moyenne annuelle d'environ 2,8 %.
Les zones montagneuses et forestières du Nord-Ouest couvrent environ 1,2 million d'hectares,
soit 60 % de la région du Nord-Ouest. Elles sont composées de cinq gouvernorats ou sousrégions : Béja, Jendouba, Le Kef, Siliana et une partie du gouvernorat de Bizerte. Ces derniers
sont riches en ressources naturelles et abritent 75 % des réserves en eau du pays provenant de
ses bassins versants et plus de la moitié des zones forestières (535 000 hectares). Le
développement rural participatif et la gestion durable des ressources naturelles dans le NordOuest représente un facteur fondamental de développement économique et social dans la région.
Le Gouvernement est pleinement engagé dans la réduction de la pauvreté et la gestion durable
des ressources naturelles. Environ 60 % du budget de la Tunisie est déjà alloué aux
investissements publics en infrastructures (notamment routes, transports et communications) et
en capital humain (notamment programmes de logement).
Le projet reste conforme aux directives du Gouvernement établies dans le 12ème Plan de
développement économique et social (2010-2014) et vise à :
1. améliorer les conditions socio-économiques des populations rurales, et
2. promouvoir une meilleure protection et gestion des ressources naturelles dans les zones du
projet à travers la mise en œuvre d’une approche participative intégrée et partenariale de
développement communautaire.
En termes de gestion durable des ressources naturelles, le Gouvernement met actuellement en
œuvre deux programmes nationaux de conservation des eaux et des sols et d'intégration de la
gestion et de la conservation de l’eau, tous deux cofinancés par la Banque.
De façon générale, la stratégie du Gouvernement dans le Nord-Ouest vise à améliorer les
conditions socio-économiques des communautés, plus spécifiquement en réduisant les écarts
entre les zones rurales et urbaines, tout en promouvant une meilleure protection et gestion des
ressources naturelles. L’Office du développement sylvo-pastoral du Nord-Ouest
(ODESYPANO) est une des principales institutions habilitées à réaliser cette stratégie et son
mode d’intervention auprès des communautés de ces zones est entièrement basé sur l’Approche
participative intégrée (API)1.
Mr. Houcine Dellai, Directeur Général de l’ODESYPANO a indiqué lors de la réunion de
négociation à ce sujet : « Nous nous félicitons de la conclusion de ce nouvel accord de prêt qui
va permettre de capitaliser tous nos acquis afin de mettre en place les conditions nécessaires
pour les populations des zones montagneuses du Nord Ouest de la Tunisie, qui grâce à leurs
propres talents et compétences, trouveront les moyens d’asseoir un développement autogéré.»
Le projet sera centré sur les communautés rurales dans 113 secteurs administratifs ou imadas
dans les cinq gouvernorats mentionnés plus haut. Ceci fera progresser la couverture de service
fournis à 49 % et 51 %, respectivement, les zones et les populations touchées dans les zones
montagneuses et forestières du Nord-Ouest gérées par l’ODESYPANO (contre 37 % et 43 %
sous le PNO3 – la phase précédente du projet).
#####
Contacts:
In Tunis :
Donia Jemail 71 10 35 37, djemail@worlbank.org
Anwar Soulami (212-37) 63 60 50, asoulami@worldbank.org
A Washington :
Hafed Al Ghwell (+1 202) 473-8930, halghwell@worldbank.org
Pour plus d’informations sur les activités de la Banque mondiale en Tunisie, visiter :
http://www.banquemondiale.org/tn
Rendez-nous visite également sur Facebook: http://www.facebook.com/worldbank
Suivez nous sur Twitter: http://www.twitter.com/worldbank
L’Approche participative intégrée (API) du développement local promue par l’ODESYPANO consiste essentiellement
à assurer une préparation à base communautaire des Plans de développement communautaires (PDC) et leur mise en
œuvre par le biais des Contrats-programmes annuels (CPA) en collaboration étroite et en partenariat avec les
communautés locales, les autorités régionales et locales et les autres acteurs du développement local et régional. L’API
donne des résultats plus marquants et durables qu’une approche thématique classique et la participation directe des
populations permet de mieux formuler et prioriser les mesures de développement ainsi que d’en assurer une plus grande
durabilité.
1