Style poétique Nothomb

advertisement
Style poétique, subliminal et humoristique de Nothomb:
- l'usage du passé simple et des subjonctifs (cf.
- recherche de mots savants et peu usités :
1. Croasser ( to caw, se dit donc pour des animaux)
2. Tétanisée (étonnée : 6, 47) :
A. − PHYSIOL., PATHOL. Provoquer des contractures tétaniques; mettre en
état de tétanos physiologique. Pour tétaniser le muscle gastrocnémien de la
grenouille, le trembleur doit établir un rythme d'excitation de 30 par
seconde (Camefort, Gama, Sc. nat., 1960, p. 191).
B. − Au fig., littér. Figer, paralyser. Aucune expérience directe d'une société
qui ne soit pas modifiée par la guerre, inoculée par ses venins, tour à tour
paralysée, tétanisée, surexcitée, affolée par eux (Romains, Hommes bonne
vol., 1939, p. 65).
3. Intergalactique (7, 56) : intergalactique Matière intergalactique
(Schatzman, Astrophys., 1963, p. 136).
4. Ératique (12, 87)
5. subodorer (13, 97) : Sentir par intuition quelque chose qui est caché,
latent. Synon. deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner.
Subodorer une gaffe, une mésentente, un mystère, un piège, un secret,
une supercherie, une vérité compromettante.
6. Étique, mincissisme (14, 108)
7. Sublime (21, 190) :
ALCHIM., vx. Opérer la sublimation. Il faudra passer de l'or à l'antimoine
par trois fois, et après le réduire en chaux; (...) il s'élèvera une terre
feuillée de la couleur des perles orientales; il faut sublimer de nouveau
jusqu'à ce que cette terre soit très pure: alors vous aurez fait la première
opération du grand œuvre (Caron, Hutin, Alchimistes, 1959, p. 156).
CHIM. Faire passer un corps de l'état solide à l'état gazeux. Sublimer le
soufre, le mercure. Exposé à l'air, il [l'antimoine pur] ne perd que peu de
son éclat à la température ordinaire.
PSYCHANAL. Transposer consciemment ou non ses pulsions ou ses
complexes sur un plan supérieur, les faire dériver vers un objet plus
élevé. Sublimer une passion, une tendance.
Passage philosophique
personnalités (22, 212-3)
et
psychanalytique
sur
les
diverses
Dans d'autres romans de Nothomb, on trouve souvent ces mots
savants :
adoubement n.f.
Au Moyen-Age, cérémonie au cours de laquelle le jeune homme était fait chevalier, recevait des armes et un équipement.
aphorisme n. m.
Proposition concise résumant un point essentiel d'une théorie, d'une morale. Les aphorismes d'Hippocrate. Syn. Apophtegme,
sentence.
affadir v. tr.
Rendre fade, insipide. Affadir une sauce. Affadir des couleurs. | v. pron. Fig. Son style s'est affadi.
amble n. m.
Allure, naturelle ou acquise, de certains quadrupèdes qui se meuvent en déplaçant simultanément les deux pattes d'un même
côté. Aller, marcher l'amble.
aurochs n. m.
Bovidé noir de grande taille (2 m au garrot) qui vécut en Europe, à l'état sauvage, jusqu'au Moyen Âge.
"J'aime être un aurochs parce que j'aime être bête." A. N. Attentat
axillaire adj.
ANAT Qui se rapporte à l'aisselle. Creux axillaire. 2. BOT Bourgeon axillaire, né à l'aisselle d'une feuille. Opprobre axillaire
axiome adj.
Philo. - L' axiome, qui doit être accepté comme vrai, se distingue du postulat, qui peut être mis
en doute.
Dilection
Vérité évidente par elle-même ; proposition générale, reçue et établie dans une science.
GRAM Se dit d'un verbe, d'une forme verbale qui ne comporte pas tous ses temps, tous ses
modes ou toutes ses personnes. "Choir", "clore", "faillir" sont des verbes défectifs.
"Saviez-vous que le verbe aimer est le plus défectif des verbes ?
- Qu'est-ce que c'est cette histoire ?
-Il ne se conjugue qu'au singulier. Ses formes pluriels ne sont jamais que des singuliers
déguisés."
A.N. Hygiène de l'assassin
dévot, ote adj. Et n.
adj. Vieilli Attaché aux pratiques religieuses, pieux. | Subst. Un(e) dévot(e). -- Par ext., péjor. Bigot. 2. n. m. Vx Faux d
"La dévotion n'a pas de rapport avec le dévouement : je ne te suis pas dévoué, je suis dévot de
toi." A.N. Attentat
Edifiant (e)
Qui édifie; qui porte à la vertu. Une vie édifiante. Un spectacle édifiant. | Iron. Faire une
description édifiante des moeurs actuelles.
épistolier, ère n.
LITTER Écrivain connu par ses lettres. Guez de Balzac fut surnommé "le grand épistolier de France". 2. Plaisant Perso
"Si j'étais nippon, je serais sans doute un grand épistolier : ce formalisme me permettrait d'étaler
des sentiments de jeunes filles mièvres sans que personne ne s'en aperçoive. A.N.
éructer v.
v. intr. Rejeter avec bruit par la bouche les gaz venant de l'estomac. Syn. fam. roter. 2. v. tr. Fig. Éructer des injures.
Fatuité
Satisfaction de soi-même qui s'étale d'une manière insolente, déplaisante ou ridicule,
autosatisfaction, infatuation, prétention, suffisance, vanité.
"J'ai beau être laid à hurler, je me trouve mille fois plus séduisant que ce monument de fatuité."
A.N. Attentat
LING Idiotisme, forme de construction particulière à la langue française (ex. en être de sa poche
).
hyperesthésie n. f.
MED Exaspération pathologique, souvent douloureuse, de la sensibilité.
"Ce doit être l'idée de ta souffrance qui m'a plongé dans cet état d'hyperesthésie." A.N. Attentat
infatué (e)
Qui a un engouement excessif pour sa personne, imbu. Trop pénétré de ses mérites ; content de
soi.
Insane
Qui n'est pas sain d'esprit ; qui est contraire à la saine raison au bon sens. Absurde, fou, insensé.
itératif, ive adj.
Didac. Qui est fait, répété plusieurs fois. Traitement itératif. 2. LING Syn. fréquentatif.
lénifiant, ante adj.
MED Qui lénifie. 2. Fig. Qui calme, qui adoucit. Paroles lénifiantes.
litote
Figure de rhétorique consistant à dire moins pour faire entendre plus. Dans "le Cid", Chimène
use d'une litote quand elle dit à Rodrigue: "Va, je ne te hais point", pour lui faire comprendre
qu'elle l'aime.
Mithridate
Nom d'un roi qui s'immunisait contre les poisons. Mithridatisation : immunité à l'égard des poisons minéraux ou végé
nonce n. m.
Ambassadeur du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger. (On dit aussi nonce apostolique. )Nonce intérimaire
onanisme n. m.
Masturbation.
opprobre
Honte extrême et publique, déshonneur. Elle est l'opprobre de sa famille.
"Il s'agissait de discerner si l'opprobre axillaire du Hollandais communiait sous les deux espèces."
A.N. Stupeur et tremblements
pléthore n. f.
Abondance excessive. Il y a pléthore de postulants.
"Et le manque instruit autant, sinon plus, que la pléthore." A.N.
Phillistin
Homme vulgaire et inculte. Porphyrogénète, sérail.
(Personnes) Qui manque à sa parole, à la confiance mise en lui; traître. | Subst. Un(e) perfide. 2.
(Choses) Qui est peu fiable, trompeur et dangereux. Une parole perfide.
"Perfide comme une rate, amer comme une vésicule biliaire". A.N.
pleutre n. m. et adj.
Litt. Homme sans courage. | adj. Attitude pleutre. Syn. Lâche, poltron.
plumitif n. m.
DR Registre sur lequel sont consignés les sommaires des arrêts et des sentences d'une audience. 2. Fam. Commis aux
polysémie n. f.
LING Pluralité de sens d'un mot, d'une phrase.
"Un chic fou, ces étymologies bidon - bidon, vraiment : quand on connaît l'effroyable polysémie
de la préposition meta et les neutralités factotum du verbe phero, on devrait, pour être de
bonne foi, conclure .que le mot "métaphore" signifie absolument n'importe quoi." A.N. Hygiène
de l'assassin
repaître
1v. tr. Litt. Rassasier. Repaître ses yeux d'un spectacle, le regarder avec avidité jusqu'à s'en
rassasier. 2. v. pron. Litt. Se nourrir. Tigre qui se repaît de la chair d'une proie. | Fig. Se repaître
de commérages.
tancer v. tr.
Litt. Réprimander, admonester.
thébaïde n. f.
Litt. Retraite solitaire.
" Cette parfaite thébaïde comportait un voisin." A.N. Les catilinaires.
tropisme n. m.
BIOL Mouvement par lequel un organisme s'oriente par rapport à une source stimulante. Tropisme (chimiotropisme,
Sources : Dictionnaire universel francophone
http://www.francophonie.hachette-livre.fr/
Merci à Jeanne Hoesch pour son aide précieuse pour ce lexique.
0.03191241552121937
Téléchargement