PACCo
Promoting Adaptation to Changing Coasts
Promouvoir l'Adaptation aux Changements de Côtes
Résumé du projet / Project Summary
Dans la région étudiée par le programme Interreg France-Manche-Angleterre, les
populations qui dépendent des zones de transition et côtières pour leur habitat, leur
subsistance et leurs loisirs sont sous la menace du changement climatique. Le changement
de climat est une réalité largement reconnue. D’ailleurs, autour du Royaume-Uni, les
niveaux de la mer sont à présent, en moyenne, 15 cm au-dessus des valeurs de 1901.
Actuellement, les prévisions annoncent une élévation de 0,5-1 mètre d’ici la fin du siècle.
Combinées aux prédictions de vent et de hauteur des vagues – elles aussi à la hausse –,
elles dressent un tableau inquiétant de l’avenir de nos côtes. Mais les conséquences de ces
phénomènes ne se limitent pas aux côtes. Les pluies intenses et débordements de cours
d’eau devraient également augmenter de 5-10 % dès 2025. Ainsi, les estuaires des côtes
anglaises et françaises subiront des attaques – des tempêtes et des crues – depuis l’amont
comme depuis l’aval.
Historiquement, sur chaque rive de la Manche, les estuaires ont été les objets de mise en
valeur des estrans et de modifications des cours d’eau. Or, nombre des digues côtières et
estuariennes approchent leur fin de vie. Certaines sont d’ailleurs régulièrement
submergées ; ce qui génère des problèmes d’érosion et un besoin d’entretien constant. Une
nouvelle approche est donc nécessaire pour ces estuaires lourdement aménagés. Une
approche qui ne construise pas des défenses plus grandes contre la montée du niveau de la
mer, mais qui s’efforce d’exploiter les défenses et processus naturels pour faire de la place à
l’eau. Elle réclame une meilleure compréhension du besoin de conserver plutôt que de
contraindre les caractéristiques dynamiques de notre paysage estuarien. C’est fondamental
pour augmenter la résilience côtière et estuarienne aux conséquences anticipées du
changement climatique.
En outre, la gestion durable de nos estuaires pour créer des plaines inondables
naturellement fonctionnelles et biodiverses présente d’autres avantages – comme une faune
et une flore enrichies par la restauration et l’extension des marais, vasières et marais salés.
Autant de bénéfices qui répondent aux objectifs de la directive-cadre sur l’eau et s’inscrivent
dans les stratégies nationales pour la biodiversité.
Within the Interreg France Channel England programme area, communities that depend
upon transitional and coastal water areas for their homes, livelihoods, and leisure, are under
threat from the impacts of climate change. Climate change is a widely recognised reality
and, on average, recorded sea levels around the UK are now about 15 centimetres higher
than they were in 1901. Current forecasts predict an increase of between half and one metre
by the end of this century. Combine this with predictions of stronger winds and bigger waves
and the future for our coasts is a challenging one. These impacts are not just limited to the
coast. More intense rainfall and flood flows in rivers are expected to increase by between 5
and 10% as early as 2025. Estuaries along the English and French coast will feel the impact
from both directions, from the sea storms and from overflowing rivers.
Estuaries along both sides of the English Channel have experienced a history of land
reclamation from the sea and a modification of their rivers. Many old coastal and estuarine
embankments are nearing the end of their useful life and some are routinely overtopped,
leading to erosion problems and a constant need for repairs. A different approach is needed
for these heavily modified estuaries; one that does not seek to build bigger defences against
sea level rise but instead seeks to harness natural defences and processes to make space
for water. This requires a greater understanding of the need to retain and not constrain the
dynamic characteristics of our estuary landscape. This is fundamental to increasing coastal
and estuary resilience to the anticipated impacts of climate change.
Sustainable management of our estuaries to create naturally functioning and bio-diverse
floodplains provides other benefits, in terms of enriched wildlife from the restored and
expanded marshes, mudflats and saltmarshes. This meets Water Framework Directive
objectives and contributes to national Biodiversity Strategy targets.
Site pilote / Pilot Site
De nouvelles méthodes de gestion des risques d’inondation – par exemple « travailler avec
la nature » et la « gestion naturelle des inondations » – ont acquis un large soutien.
Différents projets ont aussi étudié la manière dont les hommes et les communautés peuvent
s’adapter aux modifications du climat et des côtes. Toutefois, il faut désormais passer de la
phase d’essai à la mise en œuvre. Le projet de restauration du cours aval de l’Otter, au sudouest de l’Angleterre, est un bon exemple de site pilote où l’adaptation peut être démontrée
en pratique. Il propose de retourner à l’état d’estran les terres anciennement gagnées sur la
mer, de restaurer les marais, de relier les plaines inondables et d’améliorer de façon
proactive la résilience de façon planifiée et gérée plutôt que de réagir aux défaillances des
défenses qui adviendront.
Les problèmes induits par le changement climatique étant communs aux côtes anglaises et
françaises, nous invitons donc nos partenaires français à identifier des sites similaires en
France. Nous avons déjà une bonne expérience de la collaboration avec des partenaires
français pour répondre collectivement aux menaces environnementales auxquelles nos pays
sont confrontés en Manche et le long de notre frontière maritime commune.
New approaches to flood risk management, for example ‘working with nature’ and with
‘natural flood management’, have gained widespread support. Projects have also examined
how people and communities can adapt to changing climate and coasts. We now need to
move on from the testing phase to implementation. The Lower Otter Restoration Project in
the SW of England is a useful example of a pilot site where adaptation can be demonstrated
in practice. It is proposed to restore tidal flooding to formerly reclaimed land, restoring
marshes, reconnecting redundant flood plains, and proactively increasing resilience in a
planned and managed way, rather than responding reactively to failing defences in the
future.
The issues relating to climate change are common to the English and French coastlines and
we invite French partners to identify similar site/s on the coast of France. We have a good
track record of working with French partners to jointly address the environmental threats
faced by both our countries in the Channel and along our shared maritime boundary.
Partenaires / Partners
L’Environment Agency gère les risques d’inondation en Angleterre et coopère avec des
partenaires locaux, dont d'autres organismes de réglementation et des propriétaires terriens
tels que Clinton Devon Estates. En France, nous collaborons avec des organisations telles
que la DREAL et le Conservatoire du littoral. Dans ce projet, nous souhaitons partager nos
expériences avec nos partenaires et mieux comprendre la gestion d’estuaires similaires sur
nos côtes. En particulier, nous aimerions coopérer avec un autre partenaire français actif
dans la gestion estuarienne et côtière.
The Environment Agency leads on managing flood risk in England and works with local
partners, including other regulatory bodies and landowners such as Clinton Devon Estates.
In France we work in partnership with organisations such as DREAL and Conservatoire du
Littoral. In this project we would like to share experiences with our partners and develop
better understanding of the management of similar estuary sites on our coasts. In particular
we would like to work with another French partner that is active in estuary and coastal
management.
Résultats attendus / Expected Outcomes
La superficie d’habitat intertidal rare sera accrue ; ce qui lui permettra de s’adapter, de
prospérer et d’atténuer les pertes en cours.
Les sites seront gérés de façon plus durable, accroissant leur résilience par l’adaptation
naturelle plutôt que par la construction de défenses toujours plus importantes.
Des outils, techniques et processus seront élaborés et mis en œuvre pour produire des
modes de gestion renaturalisés, résilients et durables, afin de protéger et d’améliorer la
qualité des estuaires de la Manche.
Un modèle transférable de passage d’un estuaire fortement modifié, technifié et géré à un
estuaire gérant les inondations de façon naturelle sera développé, mis en œuvre et diffusé
dans toute la Manche.
Des outils et techniques pour restaurer et créer des vasières et marais salés estuariens
seront conçus pour aider les zones de transition à regagner un bon état écologique ou un
bon potentiel écologique – pour les sites les plus lourdement modifiés.
De nouveaux modes de gestion des zones de transition reliant les fleuves et estuaires à
leurs plaines d’inondation et favorisant les processus naturels seront démontrés.
Les populations locales seront impliquées et il leur sera donné la possibilité de valoriser, de
prendre des responsabilités et décisions éclairées sur la gestion future afin d’améliorer l’état
et le potentiel écologiques des zones de transition.
De nouvelles infrastructures améliorées seront créées pour développer l’accès et
l’interprétation pour les populations locales et les visiteurs.
The area of rare intertidal habitat will be increased, allowing it to adapt and flourish and
mitigating ongoing losses.
Sites will be more sustainably managed, increasing resilience through natural adaptation,
instead of building ever larger hard defences.
Tools, techniques and processes will be developed and implemented to deliver renaturalised, resilient and sustainable management regimes to protect and enhance the
quality of Channel estuaries.
A transferrable model for change from highly modified, engineered and managed estuaries
to natural flood management regimes will be developed, implemented and disseminated for
estuaries in the Channel.
Tools and techniques to restore and create estuary mudflats and saline and brackish
marshes will be developed, helping to bring transitional waters into good ecological status or,
for heavily modified sites, into good ecological potential.
New management regimes for transitional waters that reconnect rivers and estuaries to their
floodplains and enable natural processes will be demonstrated.
Local communities will be engaged and enabled to value, take responsibility for and make
informed decisions about future management to improve the ecological status or potential of
transitional waters.
New and enhanced infrastructure for improved access and interpretation for communities,
local residents and visitors will be created.
Coordonnées de contact / Contact Details:
Mike Williams, Environment Agency, Exeter, EX2 7LQ
Courriel / Email: mike.williams@environment-agency.gov.uk;
Tél. / Tel: +44 (0)7768 276793
Téléchargement

(PACCo) Chef de File - Interreg France-Channel