Chapitre
6.6
Les hormones et l’homéostasie
6.6.7 Exprimer que le système endocrinien se compose de glandes qui
secrètent des hormones transportées dans le sang.
6.1 Le système endocrinien et l’homéostasie
Le système endocrinien fait quoi? Il libère des substances chimiques, les hormones.
Ces hormones servent pour :






Consommation d’O2
Métabolisme basal
Transformation des glucides et lipides en énergie
Fréquence et profondeur des respirations
Fréquence cardiaque
Contractions musculaires
Donc,
Système nerveux
Système endocrinien
Processus physiologiques
Définitions:
Les hormones : sont des substances chimiques qui agissent à un autre endroit du
corps.
Les glandes endocrines : sont des glandes qui déversent leurs produits dans le sang
directement. (Figure 6.2, page 169)
Les glandes exocrines : Sont des glandes qui libèrent leurs substances par
l’intermédiaire de canaux. Exemple glandes sudoripares, glandes mammaires,
lacrymales. (Figure 6.2, page 169)
Antagonistes : sont des hormones qui régulent la quantité d’autres hormones en
agissant de façon physiologiquement opposées. (Glycémie)
Le système endocrinien régi, l’immunité, le rythme cardiaque, la croissance, l’humeur, la
reproduction, la digestion…
Facteurs affectant la production hormonale :
1. La production des hormones varie en fonction des changements métaboliques
du corps.
Par exemple :




Équilibre du sucre dans le sang
Équilibre d’autres liquides
Stress
Blessures
2. La production des hormones varie en fonction du système nerveux
Par exemple :



ADH
Ocytocine
TSH (pour la glande thyroide)
3. La production des hormones varie en fonction des autres glandes endocrines
L’effet des hormones varie en fonction :
Par exemple :




Quantité produite et sécrétée
Concentration dans le sang
Débit sanguin
Demi-vie de l’hormone
La demi-vie de l’hormone est la période de viabilité de l’hormone dans le sang avant sa
dégradation par le foie ou autres tissus.
6.6.8 Exprimer que l’homéostasie implique le maintien du milieu intérieur
entre certaines limites concernant, entre autres, le pH sanguin, les
concentrations d’oxygène et de dioxyde de carbone, la glycémie, la
température du corps et le bilan hydrique
Une courte définition de l’homéostasie:
 L’homéostasie est la capacité à maintenir son milieu interne
constant.
 L’équilibre dynamique est maintenu grâce aux mécanismes de
régulation internes qui travaillent constamment contre les
forces extérieures.
 Vient du grec homoios, semblables, et stasis, qui signifie
position, donc l’état stable.
Le milieu intérieur se compose du sang et du liquide tissulaire (liquide interstitiel)
où baignent les cellules.
Le tissu interstitiel facilite les échanges de nutriments et de déchets avec le
sang. Il contient principalement de l’eau, des sels, des sucres et des
minéraux.
L’être humain est composé de 70% d’eau mais réussi quand même à survivre
dans des milieux extrêmes i.e. désert, arctique.
Les 4 principaux barèmes homéostatiques
Une personne en bonne santé
Un taux de glucose de 100mg/100ml (Corriger le livre p.106)
Un pH sanguin autour de 7,4
Une tension artérielle d’environ 160/106 kPa ou 120/80 mm Hg
Une température corporelle d’environ 37,2 - 37.4 0 C.
Le milieu intérieur se compose du sang et du liquide tissulaire.
6.6.9 Expliquer que l’homéostasie implique le contrôle des taux des
variables, et la rectification des changements des taux par des
mécanismes de rétrocontrôle négatif.
Les boucles de rétroactions
Processus d’inversement des déviations du corps comportant :
1. un récepteur et des voies afférentes
2. un intégrateur ou centre de régulation – ex : hypothalamus du
cerveau (Voir schéma p110 figure 4.6)
3. des voies efférentes à effecteur
Afférentes : amène les informations jusqu’à l’intégrateur
Efférentes ; envoie les commandes jusqu’au site pour qu’elles soient
effectuées
Exemple de boucles de rétroaction :
NÉGATIVE : ou Rétro-inhibition
Qui renverse le phénomène, qui l’amortie, empêche les excès
Quelques exemples :
 Glycémie - Sécrétion de l’insuline par le pancréas
lorsque la   du glucose sanguin est ↑ ou du
glucagon lorsque la   du glucose sanguin est
 Transpiration
POSITIVE : ou Rétro activation
Qui amplifie le phénomène
Quelques exemples :
 Sécrétion de la prolactine, l’hormone de lactation qui
amplifie le phénomène de montée de lait
 Sécrétion de l’ocytocine, l’hormone qui amplifie
l’intensité des contractions lors de l’accouchement
6.6.10 Expliquer le contrôle de la température du corps, y compris le
transfert de la chaleur dans le sang, et le rôle de l’hypothalamus, des
glandes sudoripares, des artérioles de la peau et des frissons.
Variation de la température corporelle
A) En situation de baisse de température corporelle
1. Chair de poule (fermeture des pores de la peau pour garder sa
chaleur) Les humains ont une couche de graisse sous la peau. La chair
de poule est notre réflexe de gonflement de la fourrure de nos
ancêtres plus velus).
2. Poils qui irisent (animaux à fourrure = pour garder une couche
isolante) But est de réduire le flux thermique et d’abaisser le coût
énergétique du maintien de la température. Le pouvoir isolant
dépend de la quantité d’air immobilisée par la matière (fourrure,
plumes)
3. Frissons et claquement des dents (contractions involontaires :
muscles qui dépensent de l’énergie pour augmenter la T 0 ) (On peut
produire 5 à 10 fois plus de chaleur métaboliques en milieu froids
qu’en milieu plus chaud.) – Geste involontaire
4. Vasoconstriction : diminution du rayon des vaisseaux sanguins donc
réduit l’apport sanguin et le transfert thermique surtout près de la
peau et favorise la circulation sanguine au centre du corps – les
organes vitaux.
Attention : Si la température diminue trop, il peut y avoir hypothermie,
ou le corps n’a plus assez d’énergie pour maintenir sa température.
Échelle de gradation des symptômes hypothermie
Mort
Perte de
conscience
Somnolence
Manque de
jugement
Répartition du sang
aux organes
essentiels
(Vers le centre du
corps, le reste des
extrémités gèlent)
B) Si il fait trop chaud
1. Évacuation de la chaleur par la sueur
2. Vasodilatation (pour libérer la chaleur vers la peau) – déclenché par
des influx nerveux produisant un relâchement des muscles de la
paroi des vaisseaux
3. Diminution du métabolisme
Si la température augmente trop, il peut y avoir hyperthermie, où le corps
a une température corporelle trop élevée (peut être mortelle)
6.6.11 Expliquer le contrôle de la glycémie, y compris les rôles du
glucagon, de l’insuline et des cellules α et β des ilots pancréatiques.
La régulation glycémique
Le diabète est un mauvais fonctionnement du système endocrinien
Hormone : Molécule produites par des glandes de sécrétion internes donnant le signal
pour des réactions a un autre endroit du corps
Le pancréas est l’organe qui sécrète les hormones de régulation de la glycémie (taux de
glucose dans le sang). Le pancréas fabrique l’insuline et le glucagon dans des amas de
cellules dites îlots de Langerhans. (Produisent des enzymes)
.
Si le glucose est trop concentré dans le sang (au-delà de 100mg/100ml), le sucre en trop
ira dans l’ordre suivant :
 Aux cellules pour du travail cellulaire
Sinon le pancréas, au niveau des îlots de Langerhans, sécrète de l’insuline et le sucre ira
 Au foie, stocké, sous forme de glycogène
 Au muscle, stocké, sous forme de glycogène
 Autour des muscles, sous forme de gras
Ainsi, si le corps manque de sucre, le pancréas, à d’autres îlots de Langerhans, fera du
glucagon, une hormone qui, dans l’ordre cherchera des réserves de sucre
 dans le glycogène du foie
 Dans le glycogène des muscles
 Dans les lipides autour des muscles
 Brisera des protéines musculaires pour les transformer en sucres en dernier recourt
6.6.12 Distinguer le diabète de type I et le diabète de type II.
Diabète de type 1 :
(Diabète juvénile) insulinodépendance.
Le corps de la personne s’attaque à lui-même. (auto-immun). Le corps attaque les
cellules qui fabriquent l’insuline. La personne doit s’injecter de l’insuline.
Peut être soigné par des injections d’insuline, une bonne alimentation et de l’exercice
régulièrement.
Le diabète type 2 :
(Diabète adulte) le corps ne fabrique pas assez d’insuline.
Peut être soigné par l’alimentation et l’exercice.
Les autres problèmes que le diabète peut entrainer :
-
perte de poids
cécité
circulatoire
cardiaque
Site internet intéressant
http://www.blackwellpublishing.com/matthews/channel.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Action_potential_propagation_animation.gi
f
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_01/i_01_cl/i_01_cl_ana/i_01_cl_ana.html
http://psych.athabascau.ca/html/Psych402/Biotutorials/2/part1.html
Exercices
Exercice No 17:
La majorité des mécanismes homéostatiques sont contrôlée par des rétroactions
négatives. En utilisant un schéma fait à la main d’un tape-cul(see-saw),
expliquer comment la température est contrôlée dans le corps des humains?
Exercice No 18:
Crée un organigramme avec le plus de détails possible, n’importe quel voie
sensoriel (stimulus et réponse)? Par exemple, lorsqu’on marche sur un escalier
et on lève la jambe.
Exercice No 19:
Certains nerfs dans le corps contiennent des neurones individuels lesquels sont
des neurones sensoriels et d’autres moteurs. Ces nerfs sont considérés comme
des nerfs mixtes. À l’opposé des nerfs, les neurones peuvent être soit
sensoriels, soit moteurs, mais pas les deux. Expliquer pourquoi?
Exercice No 20:
Énumérer 5 variables physiologiques humaines qui sont maintenues dans des
limites normales par une rétroaction négative?
Bibliographie :
Damon, Alan, et al. Standard Level Biology. London, England. Pearson
Education Limited. 2007.
N/A. Biology. Australia. IBID Press. 2008.
Allot, Andrew. Biology for the IB diploma – Study Guide. New York. Oxford
Press. 2007.
Campbell, Neil A., et al. Biologie – 3ème Édition. Saint-Laurent, Québec. ERPI.
2007.
Téléchargement

6.6.7 Exprimer que le système endocrinien se compose de glandes