Pont des trous : consultation populaire
Depuis le vote du conseil communal du 23 mars dernier, l'Escaut n'est plus un long
fleuve tranquille. Des remous agitent la ville scaldéenne. ECOLO en est ravi, car le
débat démocratique reprend des couleurs à Tournai.
Certains estiment que demander l’avis de la population pour ce choix esthétique,
en oubliant le reste, c’est un peu se moquer du monde. Malheureusement, à ce
stade de l’avancement du dossier, il ne reste que le choix sur le « nouveau Pont
des trous »
Nous regrettons comme le font des associations locales que le débat ait été mis
sous l'éteignoir pendant de nombreux mois. Nous avons voulu, à plusieurs reprises
le faire revenir devant le Conseil communal mais la réponse donnée par le Collège
était à chaque fois la même : « un comité d'accompagnement existe et la Ville y
est représentée par 2 échevins qui veillent aux intérêts des Tournaisiens. » Ils sont
élus pour cela, il faut leur faire confiance » comme répètent plusieurs membres du
Collège aujourd'hui.
Mais les débats qui rejaillissent un peu partout à Tournai, , sur les réseaux sociaux,
dans la presse, dans la rue, nous montrent bien que beaucoup de citoyens
désirent encore à ce stade du dossier donner leur avis ou apporter « leur pierre au
dossier ».
Au vu des questions encore nombreuses posées par les citoyens a et des
propositions qu'ils font sur des sujets définitivement tranchés par la Région
wallonne, nous sommes confortés par l'idée que la rencontre citoyenne
organisée en 2013 avec un petit sondage en direct, était totalement insuffisant
e.. Les Tournaisiens veulent comme d'autres être acteurs de leur futur et non
spectateurs attentifs des transformations importantes de leur ville. La consultation
populaire va plus loin qu'un petit sondage improvisé.
Mais elle a un coût . c’est un choix qu’il faut assumer. Il fait aussi le comparer à
d’autres dépenses…….
On peut rejoindre l’idée que la procédure est lourde et couteuse. En fait , elle est
cadrée par un décret de la RW qui s’apparente à la procédure électorale : Vote le
dimanche, bureaux de vote, publicité, assesseurs, … Est-ce bien utile ? Ecolo est
clairement opposé au vote électronique pour l’élection de mandataires : élire un
représentant pour 5 ou 6 ans, ce n’est pas la même chose que de demander l’avis
(non contraignant) de la population sur un choix à faire sur une thématique
précise . Nous voulons donc ouvrir le débat sur cette procédure : ne pourrait-on
pas mettre en place un système de vote, suffisamment sur, par carte d’identité
électronique (par internet ou dans les bureaux de l’AC), par exemple ? Le cout en
serait alors considérablement réduit, et ce sera plus facile pour tout le monde.
Nous voulons porter ce débat au parlement wallon.
D’autres encore estiment que cela ne sert à rien parce que les citoyens n’iront pas
voter. . Nous faisons le pari que les citoyens se mobiliseront comme ils l'ont fait
dans d'autres villes ou pour des référendums (voire Luxembourg ??? )
D’autres enfin estiment que les enquêtes publiques suffisent. C'est un bon moyen
d'expression citoyenne mais qui n'est pas souvent pris en compte par les
décideurs politiques De plus , peu de citoyens y participent, essentiellement des
opposants d’ailleurs, et elle ne permettent pas de déterminer de manière
suffisamment claire l’opinion de la majorité de la population.
Nous ne pensons pas qu'il est opportun de réouvrir le débat sur le contournement.
Celui-ci était trop onéreux et la Région wallonne a définitivement opté pour
l'élargissement du Pont des Trous.
Sur cet élément du dossier comme sur d'autres aspects du nouveau visage de
l'Escaut , nous pensons qu'il faut à nouveau organiser une campagne
d'information afin que les citoyens puissent émettre leurs remarques et
propositions dans le cadre de l'enquête publique en ayant tous les éléments du
dossier en tête. Oui, les citoyens pourront encore améliorer par leurs remarques
les aménagements prévus sur la rive droite de l'Escaut, sur l'aménagement d'une
passerelle, ....
Quant à la consultation populaire, après la campagne d'information citoyenne qui
pose bien les enjeux, il faut évidemment poser les bonnes questions. Nous
pensons comme d'autres que le chois doit porter sur des projets aboutis :
matériau, forme, rôle de passerelle ou non de ce « Pont », ... et il faudrait plus que
deux options à présenter au public.
Nous demandons donc au Collège de tenir au courant le Conseil sur les moyens
qu'il compte utiliser pour que l'information citoyenne soit la plus complète
possible et s'il envisage et de précise s'il permettra aux citoyens de se prononcer
sur plusieurs options abouties ???
Téléchargement

Pont des trous : consultation populaire