L'épeire diadème, le fauve à 8 pattes
le 28/08/2014
Type de publication : Carnet du naturaliste
Les araignées font parfois peur mais ce n'est pas une raison pour ne pas les étudier.
En effet, elles sont très utiles et peuvent fasciner. Par exemple, les araignées "écoutent" avec leurs pattes et de ce fait savent
pertinemment où elles se trouvent et qui est à côté d'elles (proie, prédateur...).
Chaque année, toutes les araignées qui vivent sur 1 ha de prairie consomment une quantité gigantesque d'insectes (environ 50
tonnes) dont notamment des moustiques.
Une araignée très commune en Europe et en Amérique du Nord est l'Epeire diadème. Celle-ci appartient au groupe des
aranéomorphes rassemblant plus de 90% des espèces d'araignées dans le monde avec environ 39 000 espèces.
Fréquemment présente dans notre environnement, elle est parfois appelée "Araignée des jardins" ou "Araignée porte-croix" du fait
de la croix blanche qu'elle porte sur l'abdomen. Cette araignée est de couleur brune avec des tonalités jaune orange. Les femelles
peuvent atteindre 2 cm (corps sans pattes), les mâles quant à eux faisant moins d'1 cm. L'espèce aune durée de vie d'un an.
La toile
Les araignées orbitèles (du latin orbis, cercle, et tela, toile) construisent des toiles géométriques très régulières mais elle ne savent
pas les réparer. C'est la raison pour laquelle elles reconstruisent entièrement leur piège tous les matins.
Pour une toile d'un diamètre de 40 cm et un poids de cinq dix millième de gramme, l'araignée a besoin de 20m de fil. Ce travail
demande environ une heure. La première toile d'une jeune épeire mesure seulement 3 cm. Puisqu'il lui faut de l'énergie et des
protéines pour synthétiser la matière, l'araignée va manger l'ancienne toile et ainsi recycler les acides aminés et les sucres
nécessaires.
Reproduction
La reproduction a lieu en août-septembre. Le mâle offre une proie avant l'accouplement pour éviter tout risque d'être attaqué par la
femelle. Il pourra ainsi s'accoupler pendant qu'elle consomme son cadeau. L'araignée femelle est réceptive 3 ou 4 jours dans sa
vie. Jusqu'à 60 mâles différents peuvent défiler jour après jour sur une même toile. Quand la femelle est fécondée, elle dépose ses
oeufs dans un cocon protecteur arrondi. Placé sous l'écorce d'un arbre ou dans une fente, les oeufs hiberneront tandis que la
génitrice mourra après la ponte. Au terme de l'éclosion de l'oeuf, les caractéristiques des jeunes araignées sont identiques à
l'adulte hormis la taille.
Alimentation
L'Epeire s'alimente d'insectes de petites tailles qu'elle paralyse avec son venin et qu'elle enveloppe tout de suite d'un cocon de soie.
Toxicité
L'Epeire diadème est une araignée très peu agressive. Elle peut parfois mordre la peau humaine mais son venin n'est pas tellement
différent d'une piqûre de moustique.
En résumé, l'Epeire diadème est une araignée très intéressante à observer notamment dans sa façon de construire sa toile et de
capturer sa proie.
Téléchargement

L`épeire diadème, le fauve à 8 pattes