Allocution de S.E.M Marc FONBAUSTIER, Ambassadeur de France au Togo
Semaine européenne de la diplomatie climatique – 13 septembre 2016
Excellence messieurs les Ambassadeurs de l’Union
Européenne et d’Allemagne, chers collègues,
Mesdames et messieurs les journalistes,
La France en tant que Présidente en exercice de la
COP21 a une responsabilité primordiale dans
l’appropriation de tous de la COP21. Mon propos sera
donc plus pédagogique que diplomatique.
Au fond, la COP21 peut être résumé en 3 mots.
Tout d’abord, elle est ambitieuse, car pour la première
fois un accord international a pour objectif de réduire
le réchauffement climatique à 2°C en visant à la
ramener à 1.5°C d’ici 2100.
Ensuite, elle est universelle. C’est en effet la première
fois qu’un accord sur le climat concerne tous les pays,
en fonction de leur capacité et de leur contexte
national. Par exemple, le Togo a rédigé avant la CPO21,
comme l’ensemble des pays, une liste d’engagements
et de besoins. Il a mis l’accent sur l’adaptation aux
conséquences du changement climatique, car le Togo
est avant tout victime du changement climatique.
Enfin, l’accord de Paris sur le Climat est juridiquement
contraignant. C’est-à-dire qu’il a valeur de traité
international qui a vocation à être ratifié par chaque
Etat volontaire. Toutefois il n’y a pas de police ou de
tribunal du changement climatique car l’accent est mis
sur l’incitation et la facilitation des actions à mener en
faveur du changement climatique.
Ainsi, je changerai le 3ème mot, pourtant souvent repris
dans les média pour dire que finalement, la COP21 est
une opportunité de développement, une opportunité
pour mobiliser des financements et une opportunité
pour donner un cap durable au développement.
Mesdames et messieurs les journalistes,
Chers collègues,
Je vous remercie./.
Seul le prononcé fait foi.