Reconnaissance d’appareils electriques domestiques a
partir de la consommation de leurs composants internes
1
Contexte
La directive 2006/32/CE sur l’efficacité Énergétique impose de fournir une information suffisante aux utilisateurs
pour comprendre et réduire leur consommation par l’intermédiaire de compteurs dit intelligents. De ce fait, les
compteurs classiques (analogiques) seront remplacés d’ici quelques années, par des compteurs numériques. Les
compteurs électriques sont, dans la majorité des pays européens, la propriété et la responsabilité des gestionnaires
de réseaux de distribution électrique. Leur intérêt est d’installer des compteurs répondant au mieux à leurs besoins
de gestion du réseau tout en maintenant les prix les plus bas. Il est cependant possible, par des mesures
automatisées suivies d’une analyse numérique avancée, de détecter certaines surconsommations évitables. En
particulier celles liées à des appareils défectueux (par ex des frigos), à des consommations résiduelles permanentes
(appareils en stand-by) ou à certains comportements inutilement énergivores.
Le projet de recherche BEAMS commencé il y a 4 ans vise à retrouver les consommations domestiques individuelles
à partir des mesures échantillonnées de tension et de courant globales sur base d’indicateurs tels que la puissance
active/réactive, la distorsion harmonique, les transitoires, les variations à l'enclenchement et au déclenchement, la
durée, la périodicité de consommation, etc.
L’idée du projet est basée sur le principe des NIALM pour « Non-Intrusive Appliance Load Monitoring ». Ce principe
consiste donc en un système simplement connecté en un unique point de mesure et capable de reconnaitre par
apprentissage automatique les appareils connectés dans une habitation. Bien qu’étant extrêmement confortable
du point de vue de l’utilisateur, ce principe est assez compliqué à mettre en œuvre d’un point de vue technique.
2
Objectifs
Les objectifs du projet se déclinent comme ceci :


Compléter les algorithmes de reconnaissance des charges afin de grouper celles qui forment un ensemble
(p.ex. machine à laver = moteur + résistance chauffante + ...),
Identifier les appareils auxquels ces ensembles correspondent. Un ensemble peut éventuellement ne
contenir qu’un seul élément (cas d’une ampoule par exemple).
Cette analyse peut se faire sur base d'informations soit internes à l'analyse (un moteur + une résistance de chauffe
systématiquement dans un même domaine temporel  cela correspond à un appareil unique) ou externes (la
température externe est de 25°C  le chauffage électrique ne fonctionne donc pas a priori). Les informations
utiles sont à définir.