Deuxième partie : étude de la langue
Grammaire
1 – Analyse logique des deux phrases suivantes :
- Je suis si grosse que je n’ose plus me présenter sur le théâtre
- Il faut bien dire que même nos jeunes soviets pourraient en remontrer à cette Chambre.
(2 points)
Je suis si grosse : Proposition principale
si... que je n'ose plus me présenter sur le théâtre : Proposition conjonctive
complément circonstanciel de conséquence du verbe "être"
Il faut bien dire : Proposition principale
que même nos jeunes soviets pourraient en remontrer à cette Chambre : proposition
subordonnée complétive, COD du verbe "dire"
2 – Quel est le mode d’énonciation du texte 3 de Etty Hillesum ? Justifiez brièvement votre
réponse
(1 point)
Il s'agit d'une énonciation ancrée de type discours car elle écrit à ses amis.
3 – Indiquez quatre des procédés linguistiques qui, selon vous, distinguent la langue orale de
la langue écrite, en donnant un exemple pour chacun (4 points)
L'omission d'une partie de la négation : Je vais pas à la répétition.
L'élision de certaine lettre : i va pas venir.
L'intonation pour poser des questions : T'as pris les outils ?
La répétition du sujet : Damien, il est pas bien en ce moment.
Orthographe
1 – Dans l’expression « Il y a une troupe de gens debout » (T1), debout n’a pas de s final. Estce une erreur de frappe ou une graphie correcte ? Pourquoi ?
(1 point)
C'est une graphie correcte car "debout" est un adverbe, donc invariable.
2 – Transposez au passé en mettant le verbe principal à l’imparfait : « Je suis mal placée pour
en juger, bien qu’à mon avis il exerce des fonctions assez inattendues pour un gentleman » (1
point)
J'étais mal placée pour en juger bien qu'à mon avis il exerçât des fonctions asses inattendue
pour un gentleman.
Lexique
1 – Quel est le sens du mot « convoi » dans le texte de Etty Hillesum (« Il y a une salle de
théâtre qui, dans un passé glorieux où la notion de « convoi » restait à inventer, a servi de
cadre à un Shakespeare… »
(1 point)
Le texte fait ici allusion aux convois qui déportaient les Juifs et les conduisaient vers les
camps lors de la deuxième guère mondiale.
2 – « Les questions ne sont pas intéressantes, les intéressantes se règlent dans les coulisses ».
Quel commentaire lexical pouvez-vous faire sur « les intéressantes » ? (1 point)
Le nom "questions" n'est pas répété pour alléger le propos, ce qui a pour conséquence de
substantiver l'adjectif.
Téléchargement

Deuxième partie : étude de la langue Grammaire 1 – Analyse