Workshop on Enhancing Resilience to Impacts of Climate
Change through Local Actions
Thursday 31 January 2013 at 09.30 hrs
at Gold Crest Hotel
Talking points for Hon. Minister Devanand Virahsawmy

Je suis particulièrement heureux d’être avec vous ce matin pour
l’ouverture de ce séminaire sur les moyens d’augmenter la résilience
au changement climatique au niveau local.

Je voudrais tout d’abord vous féliciter pour votre élection comme
présidents de vos villages respectifs. En assumant la fonction de
président de Village Councils, vous prenez la responsabilité de
travailler pour le bien-être des habitants qui vous ont élus et pour
l’avenir de vos villages.

Cet avenir passe la qualité de la vie des habitants que vous
représentez et par l’environnement en général. Je suis donc
heureux de constater que votre premier contact avec le
gouvernement central, se passe dans le domaine de
l’environnement.

Ce premier contact prend la forme d’un séminaire, c’est-à-dire une
session de formation sur le changement climatique qui affecte la vie
des villageois que vous représentez et de tous les Mauriciens en
général. En d’autres mots, vous êtes les partenaires du ministère de
l’Environnement et du Développement durable dans le combat que
nous menons contre le changement climatique.

Nous voulons que vous soyez nos ambassadeurs et nos agents
dans vos villages respectifs pour promouvoir les idées de Maurice Ile
Durable que le Premier ministre a lancé en 2008. Nous avons déjà
commencé à travailler sur le MID avec les projets d’ampoules
économiques, de chauffe-eau solaires etc. Vous aurez plus de
détails sur ces projets au cours des discussions que vous aurez dans
le courant de la journée.
1

Comme vous le savez le changement climatique est une des plus
sérieuses menaces qui pèsent sur le monde aujourd’hui. C’est un
véritable défi que nous devons relever car aucun pays n’est épargné
par les effets du changement climatique. Le principal effet est le
réchauffement de la terre. Les gouvernements du monde entier se
mobilisent pour faire face à ce problème et nous ne pouvons ne pas
réagir.

C’est un problème qui, malheureusement continuera à nous affecter
pendant encore de nombreuses années. Les études publiées
récemment confirment que le changement climatique constitue de
plus en plus une sérieuse menace pour les pays en développement,
plus particulièrement pour les petits Etats insulaires, comme
Maurice, perdus au milieu de l’océan.

Malgré tous les efforts entrepris jusqu’ici, le réchauffement de la terre
et ses conséquences, telles la montée du niveau de la mer et
l’acidification des océans se poursuivront pendant plusieurs
décennies, compte tenu de l’important volume de gaz à effet de serre
qui a été émis dans l’atmosphère.

Je voudrais vous rappeler les effets dramatiques du changement
climatique qui ont été notés dans le monde récemment :
(1)
Les dégâts importants causés par l’ouragan Sandy qui a tué
125 personnes en Amérique et qui a coûté la vie à 71
personnes dans les Caraïbes, en Octobre de l’année dernière.
Les dégâts matériels ont été estimés entre 25 et 50 milliards de
dollars par les compagnies d’assurance.
(2)
Le mois dernier, le super Typhon Bopha a tué un millier de
personnes aux Philippines et plus récemment, à côté de nous,
le cyclone Dumile a causé des dégâts importants à Agalega et
à La Réunion. Pas moins de 125 000 maisons ont été privées
d’électricité à l’île sœur et les infrastructures routières ont été
sévèrement touchées.
Au début de ce mois, la télévision nous a montré des images
effrayantes d’immenses feux de forêts en Australie, plus
(3)
2
particulièrement dans l’Etat de New South Wales où la
température avait atteint le niveau record de 57.4 degrés
Celsius.
(4)
Pas plus tard que cette semaine, ce pays a connu cette fois
des inondations. C’est dans le nord-est de l’Australie que des
inondations ont eu lieu après le passage du cyclone Oswald.
Pas moins de 250 000 maisons sont privées d’électricité dans
l’Etat de Queensland.

Malheureusement, le tableau que je viens de vous brosser n’est pas
exhaustif. En effet, de nombreuses études ont montré que le
réchauffement de la terre a entraîné la fonte des neiges dans
l’océan Arctique. Ces neiges diminuent d’environ 12% chaque dix
ans depuis 1970.

Si cela continue au même rythme, il est prévu que toute la neige de
l’océan Arctique disparaîtra d’ici à la fin de ce siècle, voire même
avant, avec pour conséquence une montée considérable du niveau
de la mer qui ne manquera pas de nous affecter en tant que petites
îles perdues au milieu de l’océan.

Pour nous, à Maurice cela voudra dire la fin du tourisme, la
fermeture des hôtels et la perte de dizaine de milliers d’emplois.
Comme vous le voyez, le changement climatique ne concerne pas
uniquement l’environnement.
II a un impact direct sur le
développement économique et social de notre pays.

Le changement climatique c’est aussi la hausse de température et
les vagues de chaleur que nous ressentons. Les études entreprises
jusqu’ici prévoient une augmentation moyenne de la température de
3 degrés Celsius sous les tropiques et une augmentation de 3
degrés Celsius pour l’Afrique.

Cela signifie une menace sérieuse pour nous tous, pour les animaux
et pour les plantations qui seront affectées par la sècheresse.
Rappelez-vous du problème de sècheresse que nous avons connu
l’année dernière avec la baisse du niveau de Mare-aux-Vacoas.
3

Pour lutter contre ce fléau, mon ministère a obtenu l’aide du
gouvernement japonais pour financer des projets qui tombent dans
le cadre de l’Africa Adaptation Programme. Vous trouverez des
détails à ce sujet dans le programme qui vous a été distribué.

Indépendamment de l’aide du Japon, mon ministère a pris plusieurs
initiatives pour lutter contre le changement climatique et pour
préserver l’environnement. Ces projets couvrent plusieurs secteurs,
notamment l’énergie, l’agriculture et le tourisme, entre autres.

En ce qui concerne l’énergie, je vous ai cité les projets d’ampoules
économiques distribués par le CEB et la subvention de Rs 10 000
sur les chauffe-eau solaires financé par le MID Fund, mais il y a
aussi les économies d’eau pour faire face à la sècheresse à travers
le projet rainwater harvesting et le water faucet aerator dont vous
recevrez un exemplaire plus tard.

Concernant l’agriculture, nous avons lancé le projet household
composting, la distribution de plantes endémiques, de plantes
décoratives et de plantes médicinales.

Des mesur es ont aussi été prises pour protéger la biodiversité,
notamment nos forêts et les espèces menacées. Des projets ont
aussi été initiés pour protéger nos lagons et pour empêcher la
pollution des rivières. Nous avons réhabilité plusieurs plages qui
étaient affectées par l’érosion.

Il y a eu également la campagne zéro plastique, la lutte contre lles
véhicules fumigènes avec l’achat de nouveaux smoke meters qui
ont été remis à la police et la NTA afin de maintenir la qualité de
l’air.

Il y a encore bien d’autres mesures. Comme vous pouvez le
constater, nous sommes déterminés dans la lutte contre le
changement climatique. Pour mener à bien cette lutte et pour
atteindre les résultats que nous nous sommes fixés, nous avons
besoin du soutien et de la coopération de tout un chacun.
4

Ce n’est pas seulement l’affaire du Gouvernement ou du Ministère
de l’Environnement. Tout le monde doit y apporter sa contribution :
le secteur privé, les corps para-étiques, les municipalités, les
conseils de district et les conseils de village, les jeunes, les
associations féminines, les ONG, en un mot toutes les forces vives
du pays.

C’est pourquoi vous êtes ici ce matin. J’espère que la formation que
vous recevrez aujourd’hui vous sera utile et vous aidera à apporter
votre contribution dans notre lutte contre le changement climatique
et pour faire de Maurice Ile Durable une réalité.

Je vous remercie pour votre attention.
5
Téléchargement

Workshop on Enhancing Resilience to Impacts of Climate Change