Regain, «générateur d'emplois locaux d'utilité
sociale»
Quelques acteurs principaux de Regain.
A l'occasion de la galette, Regain est revenue sur une année riche :
intégration d'Agir, assises nationales de l'économie circulaire et de
proximité. Et elle prépare le déménagement de la recyclerie.
Une cinquantaine de personnes ont partagé la galette des rois
vendredi 5 février salle Roger Laval à l'invitation de l'association
Regain. Ils étaient réunis autour de son président Antoine Soto, qui a
fondé cette association phare de l'économie sociale et solidaire dans
le département, il y a 23 ans. Un moment rare de partage et de
convivialité, rassemblant personnels, bénévoles et membres du
conseil d'administration comme le soulignait Antoine Soto, qui pour
l'occasion, revenait sur les temps forts de l'association, avec
l'intégration lors du deuxième trimestre 2015 de l'association
intermédiaire Agir. Une greffe qui s'est avérée très positive avec près
de 10 500 heures de travail auprès de particuliers, d'entreprises et de
collectivités.
Ce gisement de travail devrait s'amplifier en 2016. La directrice Sylvie
Chevalier citait d'ailleurs quelques chiffres révélateurs : 311 adhérents
ont en 2015 utilisés les services de l'association, et généré 34 220
heures en contrats de travail tous services confondus, dont ont
bénéficié 89 salariés en parcours. Trois de ceux-ci ont signé un CDI et
sept un CDD. Trois autres sont rentrées en formation qualifiante, un
dernier a même créé son entreprise. De plus, près de 32 tonnes
d'objets récupérés ont été traitées à la recyclerie.
«Regain, véritable tremplin pour l'emploi, a grandi au fil des années,
générant des emplois locaux d'utilité sociale et environnementale»,
précisait Antoine Soto, faisant état de nombreux projets d'avenir,
notamment le prochain déménagement de la recyclerie à Ceint d'Eau,
dans des locaux écologiquement exemplaires, spacieux et mieux
adaptés, qui devraient être fonctionnels après travaux, en fin 2016.
Autres projets, le potager de territoire et la légumerie, en partenariat
avec des acteurs locaux, encore en gestation. Pas étonnant qu'en
novembre 2015, des assises nationales de réflexions et d'échanges
se soient tenues à Figeac, autour de cette nouvelle économie
circulaire, de proximité et de circuits courts, en pleine expansion.
«Dans un contexte économique difficile, la dynamique Regain est en
marche pour mieux répondre aux besoins sociaux et d'emplois des
habitants de notre territoire», terminait le président.
Regain, le bureau
Le bureau de l'association Regain est composé d'Antoine Soto
président ; Jean-Pierre Lorédo, François Kurtz, Michel Passeron, viceprésidents ; Philippe Besombes, trésorier, assisté de Martine Dubosc ;
Gabriel Morlhon, scrétaire, épaulé par Marie-Luce Corona-Molina.
Sylvie Chevalier est la directrice.
Le chiffre : 89
Salariés > En parcours en 2015. Trois ont signé un CDI, sept un CDD,
un a fondé son entreprise.
La Dépêche du Midi
Téléchargement

Regain, «générateur d`emplois locaux d`utilité sociale» Quelques