Corine Pelluchon/université de Poitiers/année universitaire 2012-13/ Deuxième semestre/
M1S2UE1, philosophie contemporaine 1/ LEVINAS.
Professeur : Corine Pelluchon, maître de conférences HDR en philosophie à l’université de
Poitiers. Me contacter à l’avance pour un rendez-vous, au 26 rue de la Chaîne, bureau au
deuxième étage. E-mail : cpelluchon@yahoo.fr ou corine.pelluchon@univ-poitiers.fr
Cours le mardi de 11h à 13h, salle Jacques d’Hondt. 27 TD
DESCRIPTION DU COURS : Autrui, la corporéité du sujet et la philosophie du
sensible chez Levinas.
Ce cours portera sur les thèmes majeurs de la pensée de Levinas. Nous commencerons par
l’étude de passages de Totalité et Infini ( 1961), où l’éthique est la dimension de mon rapport
à l’autre et où l’interdiction du meurtre n’est pas fondée dans ma raison ni rapportée à un
commandement divin, mais où elle est inscrite à même le visage d’autrui. Il s’agira non
seulement d’expliquer ce que Levinas veut dire quand il parle d’autrui comme visage et
comme épiphanie et qu’il suggère que le meurtre est à la fois une impossibilité et une
tentation. Puis nous reviendrons à la manière dont il pense la corporéité du sujet, insistant dès
De l’existence à l’existant (1947) et ses textes des années cinquante, sur le « vivre de ». Le
corps qui est aussi le lieu de la responsabilité, comme on le voit à travers les analyses
Levinassiennes sur la maternité dans Le Temps et l’autre, et qui lie la vulnérabilité et la
responsabilité dans Autrement qu’être, n’est pas seulement pensé comme passivité, mais il y a
également une réflexion sur la jouissance et les nourritures et une philosophie du sensible qui
est originale, comme en témoigne aussi sa notion d’élémental, présente dans Totalité et Infini.
Un syllabus et une bibliographie complète seront distribués au début du cours.
ORGANISATION DU COURS ET TEXTES ETUDIES
29 janvier 2013 :
I. INTRODUCTION A LA PHENOMONOLOGIE D’EMMANUEL LEVINAS
Pourquoi Emmanuel Levinas ?
Indications biographiques et bibliographiques ; l’itinéraire, les concepts-clefs et les grands
thèmes étudiés ce semestre.
E. Levinas, un phénoménologue.
Présentation de la méthode phénoménologique et de l’originalité de la démarche lévinassienne
par rapport à Husserl et Heidegger.
Textes à lire : Ethique et Infini, op. cit., pp. 20-23 (Husserl) ; et chap. 2, pp. 25-34
(Heidegger).
Compléments : En découvrant l’existence avec Husserl et Heidegger, op. cit., sur Husserl :
pp. 21-26 (l’intentionnalité); pp. 34-39 (la réduction); pp. 45-49 (l’esprit comme monade) ;
pp. 49-52 (conclusion); sur Heidegger : pp. 53-58 (l’ontologie) et surtout 68-71 ( comment le
Dasein est ici-bas); 78-79 (la compréhension) ; 85-89 ( la mort et le temps).
1
5 février : II. LE VISAGE, PERSPECTIVES ETHIQUES ET DIFFICULTES
Altérité et transcendance. Le visage comme épiphanie.
Textes étudiés : E. Levinas, Totalité et Infini, op. cit., pp. 28-30 (la rupture de la totalité) ; pp.
32- 42 ( éthique et métaphysique) ; pp. 43-44 ( le visage) ; pp. 211-215 ( visage et infini) ; pp.
293-4 (visage et signification, expression) ; Ethique et Infini, chap. 7 ( le visage), op. cit., pp.
87. La transcendance n’est pas la négativité ( Totalité et Infini, p. 30-32).
Compléments : E. Husserl, Méditations cartésiennes, § 50 et 51, pp. 91-96 ; §54 et § 55, pp.
99-109.
Visage et éthique. L’interdiction de tuer.
Totalité et Infini, op. cit., pp. 215-220 ( visage et éthique ; l’interdiction de tuer).
L’inviolabilité éthique d’autrui et la résistance éthique ( p. 211-215) ; Le meurtre, tentation et
impossibilité ( p. 215-218). La responsabilité pour l’autre ( p. 218-220).
Les implications éthiques de cette pensée
Pour penser le sens et l’actualité de l’interdit du meurtre dans une société laïque ;
En éthique médicale ( interdiction du meurtre et transcendance de l’autre, le paradoxe éthique
ou comment je suis garante de la dignité de l’autre alors que cette dignité n’est pas relative à
ce que je vois ou sais d’autrui ; pour penser l’identité des personnes atteintes de déficits
cognitifs. Voir le Dire et le Dit dans Autrement qu’être, op. cit., pp. 64-74 et pp. 78-86 ; pp.
223-225 ; Ethique et Infini, op. cit., p. 73)
Au niveau des fondements de l’éthique et du droit.
Texte : C. Pelluchon, « Levinas et l’éthique médicale », Cahiers d’études lévinassiennes, N°
9, avril 2010.
Les difficultés liées à la notion de visage dans Totalité et Infini.
L’animal n’a pas de visage.
Textes : J. Derrida, Violence et métaphysique ; L’animal que donc je suis, Paris, Galilée,
2005. « Boby ou le dernier kantien de l’humanité », Difficile liberté.
Evolution de Totalité à Infini à Autrement qu’Etre : du visage à la vulnérabilité.
12 février : II. LA VULNERABILITE.
1. La phénoménologie de la passivité dans Autrement qu’Être et la vulnérabilité.
Autrement qu’être, op. cit., pp. 28-32 ; pp. 86-90 (une vie marquée par le malgré-soi et le
vieillissement) ; p. 145 ( la vieillesse) ; pp. 90-93 ( la fatigue et la douleur) ; pp. 116-119 ( la
jouissance). Texte étudié: Autrement qu’être, pp. 86-87 ( solidarité entre l’altération du corps
et la responsabilité pour autrui).
2. Le corps comme lieu de la responsabilité.
Le corps et l’autre. Ce qu’est la corporéité.
Nous ne sommes pas rivés à notre corps. Hitler et le tout biologique.
Texte : E. Levinas, Quelques réflexions sur la philosophie de l’hitlérisme (1934), p. 18-24.
La fécondité. La subjectivité dans l’Eros.
Textes : Totalité et Infini, pp. 299-302. (la fécondité), pp. 302-306 (la subjectivité dans
l’Eros), p. 310-312 (filiation et paternité). Voir aussi Le Temps et l’autre, p. 37 ( comprendre
le corps à partir de la matérialité) et les pages sur l’Eros.
19 février : III. UNE PHILOSOPHIE DE LA CORPOREITE ET DU VIVRE DE
2
1. Le « vivre de » et la corporéité
Textes : Totalité et Infini, p. 112-117 ( vivre de) 117-118 (la jouissance), p. 119-121 ( besoin
et corporéité), p. 122-126 ( l’affectivité comme ipséité du moi) ; p. 127-133 ( jouissance et
représentation), p. 134-136.
2. La jouissance.
Textes : « Vivre est une sincérité », De l’existence à l’existant, p. 65-68 ; Le temps et l’autre,
p. 45.
Totalité et Infini, p. 154-156 ( L’amour de la vie ; « d’ores et déjà la vie est aimée »).
3. Les nourritures et l’alimentation
Textes : Totalité et Infini, p. 138-137 ( manger) ; p. 137-142 ( l’élémental et les nourritures).
Voir aussi p. 146 ( l’élémental) ; p. 138 ( le milieu et la terre). ; Carnets de Captivité, p. 193
(« au commencement était la faim »).
Pause pédagogique du 25 février au 3 mars
5 mars :
4. Le sensibilité.
Textes : Totalité et Infini, p. 142-149. Voir p. 145-6 sur les nourritures.
La rupture du plan de la jouissance à celui de l’éthique et de la justice : p. 156-161.
C. Pelluchon, « Le monde des nourritures chez Levinas : de la jouissance à la justice »,
Levinas : au-delà du visible. Etudes sur les inédits de Levinas, Caen, PUC, 2012, p. 283-302.
5. Localisation et pesanteur. L’habitation.
Textes : Totalité et Infini, p. 162-164 ( l’habitation) ; p. 167-169.
5. Le travail
Texte : Totalité et Infini, p. 169-175
Conclusion : une alternative à l’analytique existentiale du souci.
Texte : Totalité et Infini, p. 175-190
Le 12 mars : III. LA RESPONSABILITE JUSQU'A LA SUBSTITUTION.
La responsabilité pour l’autre et la substitution.
Responsabilité et asymétrie. L’altérité de l’autre en moi.
Textes à lire : E. Levinas, Totalité et Infini, op. cit., pp. 236-238 ; 322-325 ; 327-330 ; Ethique
et Infini, chap. 8 (la responsabilité pour autrui), op. cit., pp. 91-98 ; Autrement qu’être, op. cit.,
p. 179-188 (la substitution) ; pp. 202-205 ( l’otage) ; p. 222 ; p. 228.
Complément/synthèse : L’éthique comme philosophie première, op. cit., pp. 93-99
(responsabilité d’otage).
Textes à étudier (expliqué en cours): Totalité et Infini, op. cit., pp. 236-238 ( asymétrie) et
Autrement qu’être, op. cit., p. 179-188 ; p. 122 ( la substitution).
Le 19mars : La substitution.
Illustration de la substitution. La remise en cause de l’ontologie du souci.
Voir : M. Heidegger, Etre et temps, § 51-53 ( l’être-à-la-mort) ; L’éthique comme philosophie
première, op. cit., pp.101-106 ( photocopies) ; Totalité et Infini, op. cit., pp. 258-263.
Texte : « Mourir pour… », Entre nous, op. cit., pp. 204-214.
La mort de l’autre.
3
«Le temps pensé à partir de la mort », dans La mort et le temps, p. 55-59 ; p. 119 ; « Penser la
mort à partir du temps », p. 122-129 ; p. 129-135
Le26 mars : IV. ETHIQUE ET POLITIQUE.
Répondre de son droit à être
Textes : « La mauvaise conscience et l’inexorable », De Dieu qui vient à l’idée, p. 258270 (262-270 surtout) ; « Notes sur le sens », p. 251-257 ( le sens de l’humain, le droit d’être).
La fraternité et les droits de l’homme.
Textes: « Droits de l’homme et bonne volonté », Entre nous, p. 215-219, 226.
« Les droits de l’homme et les droits d’autrui », Hors Sujet, p. 157-170.
Autrui et les autres. La justice.
Ethique et Infini, op. cit., pp. 73-75 ; Totalité et Infini, op. cit., pp. 233-236 (Autrui et les
autres, la fraternité); Autrement qu’être, op. cit., pp. 245-253 (Qu’ai-je à faire avec la justice ?
L’entrée dans le tiers)
Le rattrapage de la séance manquée du 21 janvier aura lieu le 2 avril : interrogation
écrite de deux heures ou bien texte de Levinas à commenter.
BIBLIOGRAPHIE
Ouvrages de Levinas qui sont indispensables :
E. Levinas, Le Temps et l’autre (1979), Paris, PUF/Quadrige, 1983.
------------, Totalité et infini : essai sur l’extériorité (1961), Paris, Le livre de Poche, coll.
« Biblio-Essais », 1994, N°4120.
-------------, Ethique et Infini (1982), Paris, Biblio Essais, Le livre de Poche, coll. « BiblioEssais », 1996, N°4018.
-------------, Autrement qu’être ou au-delà de l’essence (1978), Paris, Le livre de Poche, coll.
« Biblio-Essais », 1996, N°4121.
Ouvrages de Levinas vivement conseillés pour ce cours :
E. Levinas, Quelques réflexions sur la philosophie de l’hitlérisme ( 1934), Paris, Payot/Poche,
1997.
-------------, De l’évasion ( 1935), Paris, Le Livre de Poche, coll. « Biblio Essais », 1998.
-------------, De l’existence à l’existant (1947), Paris, Vrin, 2002.
-------------, En découvrant l’existence avec Husserl et Heidegger (1949), Paris, Vrin, 1998.
-------------, Difficile liberté (1963), Paris, Le Livre de Poche, coll. « Biblio-Essais », 1976,
N°4019.
-------------, L’éthique comme philosophie première (1972), Paris, Payot/Rivages, 1998.
-------------, Hors sujet, Paris, Le Livre de Poche, coll. « Biblio-Essais », 1997.
------------, Entre Nous, Essais sur le penser-à-l’autre, (1991), Livre de Poche, coll. « Biblio
Essais », 1993.
-------------, De Dieu qui vient à l’idée, Paris, Vrin, 1982.
--------------, Carnets de captivité, Œuvres, tome 1, Paris, Grasset, 2009
-------------, Parole et silence et autres conférences inédites au Collège philosophique,
Œuvres, tome 2, Paris, Grasset, 2012.
4
Ouvrages d’autres auteurs en rapport avec Levinas
M. Heidegger, Etre et Temps (1927), trad. E. Martineau, Authentica, 1985 (disponible
seulement en bibliothèque ou bien gratuitement en ligne).
E. Husserl, Méditations cartésiennes (1929), trad. G. Pfeiffer et E. Levinas, Vrin, 1980.
F. Rosenzweig, L’Etoile de la rédemption (1921), Paris, Seuil, 2003.
Ouvrages sur Levinas :
Salomon Malka, Emmanuel Levinas, la vie et la trace, Paris, JC Lattès, 2002 (existe en
poche). Biographie.
Levinas et les territoires de la pensée, collectif sous la direction de D. Cohen-Levinas et B.
Clément, Paris, PUF/Epiméthée, 2007.
Levinas : au-delà du visible. Etudes sur les inédits de Levinas, sous la direction d’E. Housset
et de R. Calin, Caen, PUC, 2012.
Voir aussi les Cahiers de l’Herne consacrés à Levinas ( bibliothèque de la faculté)
Et les Cahiers d’études Levinassiennes ( bibliothèque de la faculté).
EXIGENCES POUR LE COURS ET ANNOTATION
L’assiduité et la ponctualité de tous les étudiant(e)s inscrit(e)s à ce cours sont requises. Il y a
deux notes, l’une en contrôle continu, qui est un écrit, et l’autre qui est un oral.
EN DEHORS DU COURS
Les journées d’études organisées par l’UFR de l’Université, le département de philosophie et
par la société poitevine de philosophie sont l’occasion pour vous de rencontrer des chercheurs
et d’être au courant de ce qui se fait dans tel ou tel domaine. Le fait d’assister à ces
manifestations est vivement recommandé, même si elles ne portent pas sur les thèmes ou
auteurs étudiés en cours.
5
6
Téléchargement

E. Levinas, Le Temps et l`autre (1979)