TCHOLA David
Responsable HSE ADIC, Auditeur interne SMQE
Tel :99 68 13 38/74 89 55 80 E-mail :tcholadav@yayoo.fr
EXPOSE SUR LE MORINGA
I.
Définition :
Le moringa de nom scientifique moringa oleifera est une espèce de petit arbre
pouvant mesurer jusqu’à 10 m et appartient à la famille des moringacéae
II
Origine, zones de culture et culture
Originaire de l’inde, le moringa est maintenant acclimaté dans presque toutes
les régions tropicales .il résiste bien à la sécheresse et peut se développer dans des
zones très arides comme le Sahara, mais il aime également les climats semitropicaux humide. Sa racine tubéreuse lui permet de se passer d’eau pendant
plusieurs mois. Son nom français « Néverdier » viendrait de l’anglais « neverdie » qui
veut dire ne meurt jamais. Lorsqu’on le coupe ou que les jeunes pousses sont
brulées par le soleil, il pousse aussitôt avec les premières pluies. Il a une croissance
rapide et peut atteindre 2m dès la première année avec par la suite une croissance
de l’ordre de 50 cm par mois. Le moringa peut se planter par semis, en repiquage
ou par bouture. On peut le cultiver de façon extensive pour une production de
graines ou de façon intensive irriguée pour une production optimale de feuilles avec
une récolte toutes les six semaines.
Importance nutritive et nutritionnelle du moringa
III
En Inde, le moringa est une plante vivrière cultivée pour ses fruits qui se mangent
cuits et exportés frais ou en conserve. Au sahel (grand nord Cameroun), les feuilles
de moringa sont consommées comme légumes. Des analyses nutritionnelles ont
montées que les feuilles de moringa oleifera sont plus riches en vitamines,
minéraux et protéines que la plupart des légumes. Très riche en éléments nutritifs,
les feuilles fraîches de moringa contiennent par gramme :
7 fois autant de vitamine c que les oranges, 4 fois autant de calcium que le lait, 4
fois autant de vitamine A que la carotte, 3 fois autant de fer que dans es épinards, 3
fois autant de potassium que la banane et autant de protéines que les œufs de
poulet.
Les feuilles de moringa séchées contiendraient environs :






25 fois plus de fer que dans les épinards
0,75 fois la quantité de vitamine C que dans les oranges
15 fois plus de potassium que les bananes
4 fois plus de protéines que les œufs
10 fois plus de vitamine A que les carottes
17 fois plus de calcium que le lait
1
TCHOLA David
Responsable HSE ADIC, Auditeur interne SMQE
Tel :99 68 13 38/74 89 55 80 E-mail :tcholadav@yayoo.fr
Chaque partie de l’arbre moringa a des propriétés bénéfiques qui sont au
service de l’humanité. Le moringa possède un énorme potentiel et son intérêt
est diététique, agronomique et médicinal. La valeur nutritive des feuilles de
moringa est d’une richesse rarement observée. En effet, les feuilles
contiennent une très grande concentration de
vitamine A et C, un complexe de vitamines B (B1,B2,B3), du fer, du calcium,
des protéines, du zinc, du sélénium et phénomène assez rare pour une
plante, elle possède les dix (10) acides aminés essentiels à l’être humain.
Tableau I : constituants de la poudre
de feuilles de moringa
constituants
calories
Protéines (g)
gras
Sucre (carbohydrate)
(g)
Fibres (g)
Calcium (mg)
Cuivre (mg)
Fer (mg)
Potassium (mg)
Magnésium (mg)
Phosphore (mg)
Soufre (mg)
Sélénium (mg)
Zinc (mg)
Acide oxalique (mg)
Vitamine A (mg)
Vitamine B1 (mg)
Vitamine B2 (mg)
Vitamine B3 (mg)
Vitamine C
Vitamine E (mg)
Poudre
de
feuilles
205
27,1
2,3
38,2
19,2
2003
0,57
28,2
1324
368
204
870
0,09
3,29
1600
18,9
2,64
20,5
8,2
17,3
113
Tableau II : acides aminés
essentiels
Acides aminés
essentiels (mg)
arginine
histidine
isoleucine
leucine
lysine
méthionine
phénylalanine
thréonine
tryptophane
valine
Poudre de
feuilles
1325
613
825
1950
1325
350
1388
1188
425
1063
Tableau III : apport journalier recommandé
(AJR)
Mère
enfant
allaitante
protéine
21
42
Calcium
84
125
Magnésium
54
61
Potassium
22
41
Fer
94
71
Vitamine A
143
272
Vitamine C
9
22
Le pourcentage d’AJR est de :
- 48 gr de poudre par jour pour une
mère qui allaite
- 24 gr /j pour un enfant de 1 à 3
ans
2
TCHOLA David
Responsable HSE ADIC, Auditeur interne SMQE
Tel :99 68 13 38/74 89 55 80 E-mail :tcholadav@yayoo.fr
Les graines de moringa contiennent une substance (poly électrolyte cationique) qui
a montrée son efficacité dans le traitement des eaux (élimination de la turbidité) en
emplacement du sulfate d’alumine ou d’autres floculants(avantages= matière locale
donc économie de devises=produit entièrement biodégradable). On extrait de ses
graines une huile alimentaire intéressante pour l’alimentation humaine, lubrifiant
(ressorts et rouages) dans l’horlogerie, l’industrie cosmétique
Pour fixer les parfums par macération ou efleurage.une utilisation mixte du
moringa pour la production d’huile et d’agent floculant ou agent pour clarifier l’eau
est possible car les tourteaux issus de l’extraction d’huile conservent ses capacités
floculant es. Les racines du moringa serve à produire un condiment alimentaire. Le
moringa peut servir comme engrais vert
IV
Importance thérapeutique (médicinale) du moringa
La tradition indienne de l’Ayurveda indiquait que les feuilles du moringa
guérissaient plus de trois cent maladies. Beaucoup de programmes utilisent le
moringa oleifera contre la malnutrition et ses maladies associées. Le moringa aurait
une influence sur le taux de sucre dans le sang en l’abaissant tout comme il aurait
un effet hypotenseur sans oublier le traitement des infections de la peau. En
médecine traditionnelle, presque toutes les parties de l’arbre moringa sont
utilisées.
 Les feuilles légèrement chauffées constitueraient un traitement des fièvres
grippales.
 Plus longuement cuites, elles sont nutritives, rafraîchissantes et légèrement
antalgiques (medicament, ou procédé qui calme la douleur) (douleurs
musculaires, rhumatismales).
 L’extrait aqueux est considéré comme antiferilisant
 Le jus de feuilles fraîches, les feuilles froissées ou la racine écrasée sont
révulsifs (substance irritante qui appliquée sur la peau attire le sang et
décongestionne la partie malade) et servent comme antinévralgique (calme
les vives douleurs siégeant sur le trajet d’un nerf).
On applique sur la tête pour les migraines, la névralgie faciale ou sur la
région douloureuse
 Pour supprimer ou réduire la sécrétion lactée, on applique les écorces ou
feuilles broyées en friction (frottement appuyé et prolongé ou massage
vigoureux pratiqué sur la partie du corps pour faciliter l’absorption d’une
substance par la peau pour activer la circulation) sur les seins.
V
Conclusion
Le moringa de part ses qualités nutritionnelles et ses potentialités thérapeutiques a
été baptisé arbre magique, arbre de vie ou arbre miracle. Les populations du Nord
3
TCHOLA David
Responsable HSE ADIC, Auditeur interne SMQE
Tel :99 68 13 38/74 89 55 80 E-mail :tcholadav@yayoo.fr
Cameroun, du Sénégal, de l’Afrique de l’Est connaissent les bienfaits du moringa et
ont tôt fait de l’intégrer dans leur habitude alimentaire. Aujourd’hui des ONG
comme l’ONG ECHO basée aux USA aident à la vulgarisation du moringa dans les
pays du sud (Afrique) à travers l’octroi gracieuse des semences, les conseils et les
conférences internationales dont la toute prochaine est prévue courant Août 2012
au Kenya. Il est temps que nous approprions le moringa.
Je vous remercie de votre attention
4