Le Canada, nouvel Eldorado économique. Oui mais pourquoi ?
Le Canada devient un marché de plus en plus porteur ces dernières années. Et ce n’est pas que pour
les spécialités culinaires nationales comme la poutine ou le sirop d’érable ! Bien que ces derniers
soient fort attrayants, d’autres secteurs que celui de la cuisine attirent les regards … et les
investisseurs !
Le Canada anglophone regorge d’opportunités encore peu exploitées par les entreprises wallonnes.
Cap sur ses trois métropoles économiques: Toronto, Vancouver et Calgary.
Des programmes de rendez-vous dans ces villes peuvent être demandés à l’occasion de la mission
princière qui aura lieu du 24 au 31 octobre 2015.
Toronto
Toronto est la capitale de la province d’Ontario. Forte de ses 2,8 millions dans la ville-même,
la région de Toronto compte 6 millions d’habitants. Cette métropole, située à deux heures de
la frontière américaine, a un PIB représentant près de 40% de l’économie canadienne.
Toronto propose un environnement d’affaires inégalable, des opportunités de marché
uniques, des avantages au niveau des coûts très compétitifs et une qualité de vie proche de
la perfection !
Secteurs porteurs :
Nouvelles technologies de l’information et de la communication : ce secteur emploie
200.000 personnes réparties dans plus de 13.000 sociétés. Multinationales et start-ups
œuvrent dans des domaines tels que : les jeux vidéo, les médias digitaux, les logiciels
d’entreprises, les centres de données, les applications mobiles, les hardwares, les
télécommunications, …
Sciences de la vie : Plus de 50 % des sociétés travaillant sur le territoire canadien dans ce
secteur sont basées à Toronto. L’industrie pharmaceutique et biotechnologique emploie plus
de 160.000 personnes réparties dans 800 sociétés différentes de la région.
Cleantech et énergies renouvelables : Ce secteur représente plus de 36.000 emplois et plus
de 1.700 sociétés dans des domaines tels que : les réseaux de distribution d’électricité
« intelligents », les véhicules électriques, les bâtiments verts, les technologies de
renouvellement de l’air et de l’eau, l’énergie solaire et éolienne, …
Alimentation : Toronto est la deuxième plateforme alimentaire de toute l’Amérique du
Nord. Avec plus de 60.000 personnes employées dans le domaine, ce secteur est un des
fleurons de l’Ontario.
Services financiers : Ce secteur représente 64% de l’emploi dans la province de l’Ontario et
31% de l’emploi canadien. Cinq des plus grandes banques canadiennes y ont élu résidence.
Vancouver
Vancouver, capitale de la Colombie-Britannique, combine différents avantages. Le régime de
taxation y est un des plus performants au monde, ainsi que le système éducatif et les
politiques d’immigration. Des multinationales telles qu’Amazon, Twitter, Samsung ou Sony
ont investi massivement dans cette ville.
Enfin, cette métropole représente un terreau fertile pour les entreprises aux idées novatrices
et au business respectueux de l’environnement. La ville en elle-même a été bâtie sous l’égide
de la « Green Wave », avec de nombreuses pistes cyclables, chemins piétons parmi les
meilleurs au monde, transports en commun ultra efficaces, etc.
Secteurs porteurs :
Nouvelles technologies : Vancouver a été surnommée « nouveau centre de technologie de
l’Amérique du Nord » par le Bloomberg BusinessWeek. Ses atouts résident dans l’intelligence
d’affaire, la gestion de contenu, l’e-commerce, le SaaS (Software as Services), la vidéo
digitale, la génomique et les technologies du web. Ces avantages font de cette métropole un
des écosystèmes les plus propices au lancement une start-up. Le secteur grandit à plus de
6% par an et emploie près de 80.000 personnes en Colombie-Britannique.
Le multimédia : Très reconnue dans ce domaine, Vancouver regorge de sociétés travaillant
dans l’animation, les effets spéciaux, la production de films, le contenu TV, les jeux vidéo, le
design interactif et les médias digitaux. Ce secteur emploie plus de 16.000 personnes
travaillant dans plus de 1000 compagnies (dont Industrial&Light, Magic et Ubisoft).
Les sciences de la vie : La biotechnologie bénéficie d’une connaissance plus poussée à
Vancouver. Environ 14.000 personnes travaillent dans cette industrie, cette ville étant un des
pôles à croissance la plus rapide des sciences de la vie en Amérique du Nord.
L’économie verte : Ce secteur grandit plus vite que tous les autres secteurs économiques
traditionnels de la ville. Les efforts sont concentrés sur des activités qui ont pour but de
restaurer ou préserver la qualité de l’environnement, réduire les dépenses d’énergie, la
consommation d’eau et de matières premières. Vancouver a d’ailleurs été nommée par
« The Economist » comme la 3ème ville la plus verte au Monde.
Calgary
Ses 1.3 millions d’habitants font de Calgary la ville la plus peuplée de la province d’Alberta. La
province d’Alberta regorge de vastes ressources en hydrocarbure et fait de Calgary l’un des
centres mondiaux de l’énergie .Les revenus y sont élevés, et les soins de santé et l’éducation
de qualité. Le FDI Magazine a classé Calgary 3ème dans le top 10 des plus grandes villes
nord-américaines ayant un potentiel économique certain.
Secteurs porteurs :
Energie : l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, l’électricité et les énergies
alternatives sont les secteurs ayant le plus de poids dans la région. La majorité des sociétés
pétrolières et gazières, services de forage, sociétés spécialisées dans le génie énergétique,
firmes de consultance sont localisées dans la région.
Transports et logistiques : La région de Calgary est une plateforme de distribution
importante à l’ouest du Canada. Celle-ci est située au carrefour de deux des plus grands
systèmes autoroutiers américains : le Trans-Canada Highway, qui relie l’Atlantique au
Pacifique et le CANAMEX Corridor, qui s’étend de l’Alaska à Mexico.
Liens internet :
Toronto, le moteur économique du Canada
Principaux indicateurs économiques de l’Ontario
Vancouver, la technopole du 21ème siècle
Calgary, le centre énergétique du Canada
Téléchargement

Colombie-Britannique, l`Alberta et l`Ontario