BlogCecileMonteil.LeQuotidienduMedecin.fr 3 février 2016 Et si

advertisement
BlogCecileMonteil.LeQuotidienduMedecin.fr
3 février 2016
Et si demain l’échographie devenait un jeu d’enfant ?
Les 1ères Journées de l’Innovation en Santé ont récemment fait le buzz, surtout pour le discours de la
Ministre de la Santé qui annonçait un fonds de 340 millions d’euros dédié à l’innovation en santé. Son
approche de la médecine de demain est plus convaincante que celle de la médecine d’aujourd’hui…
Parce que, comme elle l’a dit, je voulais « voir de mes yeux et toucher de mes mains cette médecine du
futur », je me suis bien baladée entre les stands. Les start-ups ou ébauches de projets esanté étaient
mis à l’honneur dès l’entrée, un peu à l’étroit sur leur petit espace mais ça donnait un vrai concentré de
jeunesse, de fraîcheur et d’idées novatrices
En continuant, un grand laboratoire pharmaceutique faisait
l’événement grâce à la présence de l’animateur de E=M6 Mac
Lesggy, il fallait même faire la queue pour prendre un selfie avec lui
et le poster sur les réseaux sociaux ! Vous m’excuserez de ne pas
avoir attendu
Moi, ce qui a tout de suite attiré mon regard, c’est le mini-faux
scanner de Philips pour déstresser les enfants avant l’examen
#UrgencesPédiatriques
Après avoir joué, pardon testé la machine, je me vois déjà ramener
l’engin dans mon service !! Sauf que c’est quand même… 30 000
euros !!! Tant pis, je prends une photo et je me dis que j’irai
l’imprimer pour 30 euros avec une imprimante 3D, c’est tellement
plus cool
Le nouvel échographe ultra-portable Lumify
Bref, sortie de ma lubie, j’aperçois Lumify, le nouvel échographe ultraportable que j’avais vu passer sur
Internet. Contrairement aux précédents qui nécessitaient un smartphone ou une tablette dédiée et ne
tenaient plus vraiment dans la poche, Lumify se branche à n’importe quel smartphone Android (PS:
90% des médecins sont sur iPhone).
Merci de ne pas diffuser ce PDF. Reproduction réalisée avec l'autorisation du CFC.
Mais ça, c’est quand même super. Imaginez un monde qui permettrait de faire des échographies de
débrouillage au domicile des patients âgés plutôt que de devoir les envoyer en ambulance ($$) au
cabinet de radiologie ($$) et les revoir en consultation avec les résultats ($$), sans compter l’expérience
patient pas franchement agréable. Ou encore à l’hôpital au lit des patients, plutôt que de les envoyer 2
étages plus haut (merci les coups de brancards dans le mur au passage) et d’attendre 3 heures.. Et ne
me parlez pas du gros échographe portable cher et moche que je n’ai jamais vu personne utiliser (ou si
peu).
Comme le dit le Dr. Benjamin Azan, urgentiste français travaillant à l’hôpital Mount Sinai à New York City,
où le Lumify a été testé » Déjà qu’il n’y a souvent pas
assez de place pour qu’une personne passe entre les lits,
alors imaginez un échographe normal, impossible !! »
Avec Lumify, toutes les images sont envoyées et stockées
sur le cloud sécurisé de Philips. Elles peuvent ensuite être
compilées et analysées afin de nourrir des algorithmes
d’interprétation auto-apprenants ou être utilisées pour faire
de la recherche collaborative.
L’accessibilité ? Lumify est pour l’instant uniquement
disponible sur aux USA et en abonnement. Le prix de base
débute à $199 par mois, je n’ai pas réussi à savoir quels
étaient les montants supérieurs et leurs avantages
éventuels #??
EchOpen, l’échographe ultra-portable Made in France encore mieux!
Mais entre nous, Philips, ce n’est pas tellement une innovation française. Alors qu’EchOpen, qui n’était
pas présent aux Journées de l’Innovation (la faute au prix du stand ?), est bien français et encore plus
révolutionnaire que Lumify ! #cocorico
EchOpen, c’est une association dont l’un des fondateurs, le Dr. Mehdi Benchoufi, est médecin
épidémiologiste et agrégé de mathématiques.
Leur but : co-créer de façon ouverte une sonde d’échographie ultraportable en open source low cost. Je
m’explique..
Une communauté ouverte : Au-delà de l’équipe
permanente, n’importe qui peut venir partager
ses compétences et consacrer du temps pour coconstruire l’écho-stéthoscope (et oui, ça marche,
EchOpen a collecté plus de 3 500 heures de
travail pro bono depuis ses débuts !).
Une sonde en Open Source Hardware et
Software : Toutes les instructions permettant
l’élaboration de la sonde d’écho-stéthoscopie,
ainsi que le code du logiciel fonctionnant avec la
sonde seront disponibles gratuitement sur Internet pour qui voudrait la reproduire, ouvrant ainsi l’accès
de cette technologie aux pays émergents.
Low cost : Le coût sera lui – vraiment – bas. Le financement de l’association vient en majorité du
mécénat et des heures de travail gracieuses de la communauté (ils n’ont pas attendu les fonds de Mme
Touraine !). Les économies réalisées grâce à ce modèle associatif innovant devraient autoriser un prix
final autour de 100 euros !
Le prototype complètement fonctionnel d’EchOpen sort le 10 mars 2016 !! Gardez les yeux et les oreilles
ouverts, ça devrait faire du bruit !! (Et vous pourrez dire que vous le saviez déjà) En plus, 2016 fête le
bicentenaire du stéthoscope de Laennec #échostéthoscope
J’entends déjà d’ici « Mais il va falloir les former à l’échographie les médecins !! ». Aujourd’hui limitée
aux médecins détenteurs d’un diplôme (DU), la démocratisation est en marche : EchOpen développe un
module de formation à l’échographie pour tous.. en 48h !!
Notes : Je n’ai aucun lien d’intérêt avec Philips ou EchOpen (ni avec le Ministère de la Santé !), et pour
ceux qui voudraient contribuer au projet EchOpen, c’est par ici.
Merci de ne pas diffuser ce PDF. Reproduction réalisée avec l'autorisation du CFC.
Téléchargement