TEMPLATE – Communiqué de presse standard
Semaine Mondiale du Glaucome et campagne nationale de prévention.
Le glaucome est un groupe de maladies de l’œil potentiellement graves et le
plus souvent silencieuses, pouvant aboutir à la cécité si elles sont ignorées.
Explications avec le Dr xxx.
Quelle est la deuxième cause de cécité dans le monde ? De quoi souffre environ 65
millions de personnes dans le monde aujourd’hui et 2% de la population suisse âgée
de plus de 40 ans? Pour éviter quelle maladie de l’oeil est-il recommandé de se faire
contrôler les yeux tous les trois ans à partir de 40 ans ? Réponse : le glaucome.
« Une consultation ophtalmologique visant à détecter un glaucome requiert d’abord
une évaluation des risques, l’écoute du patient et un examen standard et indolore de
l’œil par un spécialiste », affirme le Dr Xxx, spécialiste FMH en Ophtalmologie au
Centre xxx de xxx (ville). Le glaucome est un groupe de maladies de l’œil qui peut
endommager définitivement le nerf optique à l’endroit où l’œil transmet de
l’information visuelle au cerveau. « Comme le glaucome évolue souvent sans
symptôme, silencieusement et de manière indolore, la maladie n’est pas remarquée
par le patient avant que la vue soit nettement détériorée. C’est pourquoi on l’appelle
fréquemment le « voleur de vision », selon le Dr Xxx.
Il existe plusieurs types de glaucomes : la forme la plus fréquente est le glaucome
primitif à angle ouvert, causé par une occlusion ou mal-fonction du système de
drainage de l’œil. Normalement, ce système d’écoulement permet la libération de
l’excès de liquide contribuant à nourrir l’intérieur de l’œil (ou humeur aqueuse).
Lorsque ce liquide ne peut plus (ou mal) s’écouler, la pression dans l’œil augmente
continuellement, jusqu’à l’endommagement irréversible du nerf optique
particulièrement sensible. Il existe d’autres formes plus rares de la maladie, telles
que les glaucomes à pression normale, le glaucome aigu à angle fermé ou encore le
glaucome secondaire.
Le glaucome « classique » apparaît le plus souvent chez des patients présentant des
facteurs de risques pour cette pathologie, tels qu’un âge au-delà de quarante ans,
des antécédents familiaux positifs, une forte myopie, un traumatisme antérieur de
l’œil, l’utilisation de préparations de cortisone à long terme ou encore des migraines
ou des troubles circulatoires. « Mais l’absence de facteur de risque ne permet
certainement pas d’exclure la survenue d’un glaucome, nous précise le spécialiste,
raison pour laquelle il est recommandé de se faire contrôler les yeux tous les trois
ans à partir de quarante ans ».
Des traitements sont disponibles, mais le glaucome ne pouvant être guéri, ils
sont prescrits à vie. Le meilleur moyen de traiter le glaucome consiste donc à
le prévenir !
« Comme pour beaucoup de maladies, la meilleure manière de la traiter consiste à la
prévenir ! Il existe néanmoins certains traitements, comme des gouttes pour les yeux
ou des médicaments spécifiques permettant de réduire la pression et éviter par ce
moyen des lésions irréversibles de l’œil. L’alternative chirurgicale (micro-chirurgie ou
laser) consiste à créer un canal d’évacuation permettant de « drainer » l’œil. Mais à
l’heure actuelle, le glaucome ne pouvant être guéri, le traitement et la surveillance de
la maladie sont prescrits à vie », nous dit le Dr Xxx.
La Semaine Mondiale du Glaucome aura lieu du 11 au 17 mars 2012. Par
ailleurs, des actions de sensibilisation se poursuivront tout au long de l’année.
Afin de sensibiliser la population à ce fléau et dans le but d’enrayer son évolution, les
médecins spécialistes se sont regroupés pour mettre sur pieds une « Semaine
Mondiale du Glaucome », qui aura lieu du 11 au 17 mars 2012. Partout en Suisse,
des actions d’information et de sensibilisation seront menées par ces spécialistes.
Selon le Dr Xxx, « certains de nos confrères et consoeurs organisent des screenings
gratuits dans leurs cabinets, d’autres des conférences grand public, publient des
articles dans la presse grand public ou font des interventions dans les medias. Une
brochure informative a par ailleurs été créée en trois langues et est distribuée
gratuitement dans la plupart des cabinets ophtalmologiques suisses, grâce au
soutien de plusieurs entreprises pharmaceutiques et d’équipements médicaux, qui
ont immédiatement accepté de participer à la campagne. Enfin, de l’information
détaillée sur le glaucome est disponible sur le nouveau site du Groupe Glaucome de
la Société Suisse d’Ophtalmologie, disponible en trois langues sous les adresses
www.swissglaucome.ch, www.swissglaukom.ch et www.swissglaucoma.ch».
Toutes les armes sont donc désormais en place pour lutter efficacement contre ce
« voleur de vision » qu’est le glaucome.

Semaine Mondiale du Glaucome: du 11 au 17 mars 2012
Liste de médecins-ophtalmologues participant aux campagnes de screening gratuits :
disponible sur www.swissglaucome.ch (français), www.swissglaukom.ch (allemand) et
www.swissglaucoma.ch (italien).
Information détaillée sur le glaucome disponible sur le même site.
En cas de question, adressez-vous à votre médecin-ophtalmologue.
Téléchargement

TEMPLATE – Communiqué de presse standard Semaine Mondiale