LA CURE DE HERNIE INGUINALE PAR COELIOSCOPIE
La cure de hernie inguinale est généralement réalisée par coelioscopie pré-péritonéale qu’elle soit
uni ou bilatérale.
La majorité des hernies est maintenant opérée en ambulatoire.
Conditions
Cette technique s'adresse à des patients en bon état général, accompagnés, dont le domicile est
proche de l'hôpital (moins de 45 mn). Cette procédure nécessite une prise en charge en équipe avec
une bonne coordination entre soignants, anesthésiste et chirurgien. Le patient est préparé à cette
intervention dès la consultation. Il doit prendre une douche à l'hibiscrub (savon chirurgical) la veille
et le matin de l'intervention en insistant sur l’ombilic qui peut être nettoyé à l’aide d’un coton- tige. Il
doit effectuer une dépilation de l’ombilic au pubis inclus.
Hospitalisation
La veille de l'opération le patient s'alimente normalement. Il est conseillé de prendre un repas léger
le soir. L'hospitalisation a lieu le matin. Le patient doit être strictement à jeun. A son arrivée dans le
service d'ambulatoire, l'infirmière vérifie son dossier et met au patient des bas de contention en
prévention de la survenue éventuelle d'une phlébite .
A son retour du bloc, un repas léger est servi au patient. Une des clefs de la réussite de cette prise en
charge, en dehors de l'intervention chirurgicale elle-même, est la réhabilitation précoce. Le patient
est invité à se lever, à se mobiliser et à s'alimenter dès que possible.
Sortie
La sortie est autorisée, après visite de l'anesthésiste et du chirurgien. La douleur doit être tolérable (il
s'agit plus d'une gêne) et la marche lente doit être possible. L’équipe s'assure que le patient a pu
s'alimenter et uriner sans difficulté.
Prise en charge classique :
Si le patient ne satisfait pas aux conditions de la chirurgie ambulatoire, l'entrée dans le service a lieu
la veille de l'opération. Il y a une préparation cutanée de la zone opératoire (douche antiseptique et
dépilation localisée)
Intervention
Elle est courte, sous anesthésie générale. Le patient est conduit au bloc opératoire le matin à jeun
avec une perfusion. Elle consiste à fermer et à renforcer l'orifice pariétal. En coelioscopie, le
chirurgien utilise une prothèse pariétale ("plaque") non résorbable qui peut être fixée par des agrafes
résorbables. Les boissons et un repas léger sont autorisés dès le retour du bloc. Dans tous les cas, un
lever précoce est conseillé.
Le lendemain et les jours suivants :
Le lendemain de l'opération, le patient est alimenté normalement et la sortie est préparée. Le
patient quitte le service avec une ordonnance d'antalgique. L'arrêt de travail est de 15 jours ou de 1
mois en cas de travailleur de force. Après l'hospitalisation, une consultation avec le chirurgien est
programmée à un mois de la date d'intervention.
NB: Les patients jeunes sont préférentiellement pris en charge en ambulatoire. Le port de SLIPS
SERRES améliore le confort du patient.
Incidents et complications :
Douleur : Après une opération de hernie inguinale, les douleurs sont modérées. Au repos, le confort
est restauré en 3 à 4 jours et à l'effort il y a habituellement une sensation de tension locale pendant
une quinzaine de jours. Le traitement contre la douleur doit être pris de façon systématique.
Collection : Une petite collection locale peut se produire à l'ancien site de hernie mimant une
récidive herniaire. Il s'agit dans la majorité des cas d'une collection liquidienne appelée "sérome ". Ce
bombement local provisoire est indolore. Ce problème rare se produit d'autant plus souvent que la
hernie est ancienne et volumineuse.
Hématome : Un hématome autour de la cicatrice ombilicale est fréquent et sans gravité. Il peut
également apparaître de façon volontiers retardée (2-3 jours) un hématome testiculaire et/ou de la
verge consécutif à la descente du sang contenu dans l’espace de décollement de la prothèse. Ce
« bleu » va se résorber progressivement, il est souvent sensible au départ et s’accompagne d’un
gonflement.
Cicatrisation : Localement les cicatrices ne posent pas de problème. L'écoulement d'eau lors de la
douche ne pose aucun problème. Les fils sont résorbables et recouverts de Stéri-strips qui partiront
progressivement et qui seront enlevés au bout de 15 jours. Il faut couper la boucle de fil juste audessus de la peau au niveau de l’ombilic une semaine après l’intervention. Continuez à désinfecter
les petits bouts de fil qui sortent. Le port de ceinture est souvent gênant au début du fait du contact
entre les cicatrices et la ceinture surtout en position assise. Dans ce cas, Il est conseillé de porter des
pantalons de type "jogging".
Récidive : Quelle que soit la technique utilisée par le chirurgien, il y a un risque de récidive. Ce
problème peut survenir à distance de l'intervention mais parfois aussi assez précocement si il se
produit un glissement de la prothèse. Ce glissement est favorisé par la reprise trop précoce d'efforts
intenses ou par des conditions locales défavorables (grosse hernie ancienne, récidive après technique
classique).
Infection de prothèse : Cette complication est rare. Elle se traduit par des douleurs associées à une
fièvre inexpliquée et à une suppuration chronique sur un orifice cutané. Un traitement antibiotique
peut être tenté mais la guérison n'est le plus souvent obtenue qu'au prix d'une nouvelle opération
qui consiste à enlever la prothèse.
Téléchargement

La Cure de Hernie Inguinale par Coelioscopie