TREMATODOSE
I. Distomatose
1. Définition
-
Fascilose.
Anthropozoonose (bétail+++).
2. Répartition géographique
-
Cosmopolite.
Régions d’élevage.
Argentine.
Cas sporadiques en France : épidémie dans la Somme en 2000, dans le Pas de Calais en 2001.
Contamination à l’automne et épidémies +++ lors des étés pluvieux.
3. Agent pathogène
-
Fascila hepatica (appelé aussi grande douve du foie).
Ver plat non segmenté.
1,5 à 3cm.
Vit dans les voies biliaires intra et extrahépatiques.
Attaché par deux ventouses.
Hermaphrodite.
Pond des œufs.
4. Cycle
-
Hôte intermédiaire : mollusque d’eau douce (limnée : mimnea trunculata).
Hôte définitif : bœuf mouton.
Hôte accidentel : homme. Contamination de l’homme par l’ingestion de cresson et pissenlis.
-
Hôte définitif (bœuf) qui héberge le parasite dans les voies biliaires. Les parasites pondent les
œufs.
Les œufs sont éliminés dans les selles et arrive dans le milieu extérieur, poursuive son cycle dans
un milieu aquatique. Devient un œuf embryonné.
Forme larvaire appelé miracidium mobile dans l’eau (grâce à des cils).
Pénètre dans mollusque à l’origine d’un phénomène poly-embryonné : un seul parasite entre
dans le mollusque mais plusieurs en ressorte.
Une forme larvaire munie d’un flagelle ressort du mollusque. Elle va s’enkystée sur des végétaux
présents au bord de l’eau, une fois enkysté elle perd son flagelle postérieur.
Le cycle continu quand le bétail se recontamine en mangeant les végétaux au bord de l’eau.
Homme contamination en mangent du cresson (hôte accidentel).
o Le parasite enkysté se désenkyste.
o Les larves adultes se logent dans les voies biliaires.
o Emission d’œufs retrouvés dans le milieu extérieur.
o L’homme n’est pas l’hôte habituel du parasite, donc développement incomplet du
parasite. On ne retrouve pas d’œufs dans les selles.
-
5. Clinique
-
-
Asymptomatique +++ (parasitisme peu intense, découverte fortuite lors d’un bilan
d’hyperéosinophilie sanguine).
Phase d’invasion, phase de toxi-infection (1 à 4 semaine après repas contaminatoire) :
o Migration des douvules.
o Asthénie ++.
o Douleurs abdominales +++ (hypochondre droit, irradiations ascendantes).
o Troubles du transit ++.
o Fièvre d’intensité croissante, altération de l’état général, amaigrissement.
o Réaction allergique : prurit, arthralgies, myalgies.
Phase d’état, angiocholite chronique (3semaines après contamination) :
o Présence des vers adulte dans les canaux biliaires.
o Persistance de l’asthénie et de l’amaigrissement.
o Ictère par cholestase.
o Urticaire (libération de substances allergisantes par les parasites).
6. Biologie
-
-
Phase d’invasion :
o Signes non-spécifiques :
o Hyperéosinophilie majeure.
o Syndrome inflammatoire.
o Cytolyse hépatique (augmentation ASAT, ALAT).
o Signes spécifiques :
o Détection d’anticorps (sérologie) ++.
o Examen parasitologique des selles négatif.
Phase d’état :
o Signes non spécifiques : hyperéosinophilie modérée.
o
-
Signes spécifiques :
o Détection anticorps (sérologie) ++.
o Examen parasitologique des selles souvent négatif (vers adultes immatures chez
l’homme).
Hyperéosinophilie + manifestations hépatobiliaire  sérologie + enquête.
7. Traitement
-
-
Prophylaxie :
o Eviter la consommation de cresson sauvage ou le faire cuire.
o Numéro d’agrément sur les bottes de cresson.
o Déclarations des cas, rôles de la DRASS.
o Surveillance sanitaire des cressonnières (n’est plus obligatoire).
o Fermeture des cressonnières contaminées.
Traitement : egaten® (triclabendazole) 10mg/kg en prise unique.
II. Bilharziose
1. Agent pathogène
-
-
Schitosoma sp.
L’homme est un hôte définitif.
Plusieurs espèces associées à des maladies différentes :
o S. haematobium (urogénital).
o S. mansoni (intestinale et hépatospkinique), la plus fréquente.
o S. japonicum et S. mekongi (hépatosplénique sévère).
o S. intercakatum (rectale et génitale), très rare.
Vers plat, non segmenté.
1 à 2cm.
Sexes différenciés.
Hématophage.
Vit dans les vaisseaux veineux :
o Veine mésentérique.
o Plexus veineux péri-vésical.
o Plexus péri-rectal.
2. Répartition géographique
-
S. haematobium : Egypte.
S. mansoni : Afrique noir.
Touche 300 millions d’individu.
3. Cycle
-
-
Homme héberge mâle et femelle dans plexus veineux.
Accouplement de la femelle quand elle s’attache dans le canal ... du mâle, elle se détache et
émet des œufs.
Les œufs peuvent êtres éliminés :
o Soit dans les urines s’il s’est retrouvé dans la vessie.
o Soit dans les selles s’il s’est retrouvé dans la lumière intestinale.
Les œufs se retrouvent extérieurs, ils s’embryonnent en milieu aquatique.
La forme larvaire trouve un mollusque d’eau douce : maturation larvaire + poly-embryonné.
-
Forme larvaire infestante est à l’origine d’une pénétration transcutanée lorsque l’homme se
baigne.
-
Le cycle complet dure 3mois.
4. Clinique
-
-
-
Phase de pénétration cutanée :
o Asymptomatique.
o Démangeaisons : dermatite des nageurs (quelques minutes après la baignade).
Phase de migration des larves (phase d’invasion) :
o Asymptomatique.
o Asthénie, fièvre, altération de l’état général.
o Manifestations allergiques (prurit, arthralgies, myalgies, urticaire).
Phase d’état : dépend de l’espère en cause donc de la localisation des vers adultes.
o S. hematonium : hématurie, troubles génito-urinaires (douleurs mictionnelles, cystite,
pollakiurie, etc.), à terme si la maladie n’est pas diagnostiquée elle peut être à l’origine
de sténose urétrale, dilatation urétrale, atteinte rénale.
o S. mansoni : troubles du transit et selles striées de sang.
5. Diagnostic
-
-
Phase de pénétration cutanée : rien.
Phase de migration des larves :
o NFS : hyperéosinophilie.
o Sérologie ++.
o Examen parasitologique des selles inutile.
Phase d’état :
o Sérologie ++.
o Examens parasitologiques des selle ou urines 3 en 10/15jours.
o
Examen histologique : biopsies rectales, vésicales et hépatiques à la recherche d’œufs
enkystés (granulome bilharzien).
6. Traitement
-
-
Prophylaxie :
o Lutte contre les mollusques.
o Education sanitaire de la population.
o Eviter les baignades en eau douce.
Traitement : Biltricide® (Praziquantel). Traitement qui marche sur tous les vers plats sauf sur la
Distomatose.
Téléchargement

2. Répartition géographique