I
Agriculture, santé et environnement
La population mondiale augmente à un rythme galopant, actuellement, on compte 7 milliards
d’êtres humains. A ce rythme, on pourra atteindre environ 9 milliards d’habitants en 2050. Dans
certains pays, il est déjà difficile de se nourrir. L’augmentation de la production agricole pour
satisfaire les besoins de chacun ne peut pas être sans conséquences sur l’environnement.
Problème:
Comment nourrir une population humaine toujours croissante en
conciliant production alimentaire et préservation de l’environnement et de la
santé ?
I. Les agrosystèmes : des écosystèmes cultivés
Problème : Comment l'agriculture produit-elle nos aliments
A- Agriculture traditionnelle: un agrosystème naturellement très peu productif
La forêt naturellement est un écosystème équilibré capable d'abriter une grande
biodiversité. Une forme d'agriculture pratiquée en zone tropicale depuis des
milliers d'années consiste a couper puis brûler une parcelle forestière. Ainsi la
lumière et l'eau de pluie arrive mieux au sol.
La terre est donc fertilisée par les cendres et permet une a trois bonnes récoltes de
céréales. Apres des années de jachère le site peu facilement retrouver sa
biodiversité. Le rendement de ce type d agriculture est si faible que toute la
population doit cultiver pour produire ses aliments. Ce faible rendement ne pourra
pas satisfaire au défi alimentaire mondiale en matière de nourriture. Il faut donc a
pratiquer une agriculture industrielle.
B- Agriculture industrielle
Dans l'agriculture industrielle pour améliorer les rendements, on fait recours aux
engins motorisés, aux engrains minéraux et aux variétés améliorées. Ce qui a des
conséquences néfastes sur la biodiversité.
L'agriculture repose sur la transformation d écosystème naturels en
agro systèmes, alors dans le but de fournir des produits, tels que les
aliments nécessaires a l'humanité.
Les agrosystèmes industriels consomment de grandes quantités
d'énergie fossiles, d'eau, d'engrais et de pesticides. Ils réduisent la
biodiversité mais permet de nourrir une grande population citadine.
II- les impacts écologiques de nos choix alimentaires
Problèmes: Nos choix alimentaires individuels peuvent-ils avoir
des conséquences sur l'environnement local et planétaire ?
A- Les productions animales
Les animaux d'élevages comme les bovins, ovins, porcins, volailles sont des
producteurs secondaires ils ne fabriquent pas directement leur propre matière
organique, ils consomment donc la matière fabriquée par les végétaux
(producteurs primaires).
pour assurer une croissance rapide de leurs animaux, les éleveurs utilisent une
nourriture végétale aussi riche que possible. Ils font donc recours a une
alimentation préparée au industriellement. Par exemple il faut 5kg d aliment
industriel dont la composition est la suivante : 29% luzerne; 29% betterave; 21%
de son blé; 4% d orge; 4% de mais et 4% tourteau de tourteau de tournesol de
valeur énergétique totale de 5675kj par kg) pour produire de 390g de viande. Ce
qui prouve clairement que l'efficacité énergétique des élevages est inferieure a celle
des cultures.
Pour produire quantitativement suffisant, il faut donner pour produire une quantité
de nourriture provenant de l'agriculture et entrant dans la consommation des
animaux. Ce qui entraine une déforestation.
B- La déforestation
La nécessite de fournir assez de nourriture d origine végétale pour l élevage
augmente de façon exponentielle
Par exemple: La France importe 4,7millions de tonnes de soja Argentine et de
Brésil (pour ces tourteaux utilisées dans l'élevage intensif car favorisant une
croissante rapide et a faible coût).
La demande de soja étant élève ce qui pousse a la monoculture d ou une
déforestation.
La meilleure partie du soja est génétiquement modifier (pour assurer leur
croissance rapide) ce qui engendre de nombreux problèmes:
- problème sanitaire a cause des épandages des produits phytosanitaires
- Appauvrissement et érosion des sols
- Perturbations des ressources hydriques: ruissellement, ensablement et pollution
d'eau
- Les feux de brousses produisent de dioxyde de Carbonne (gaz dont
l'accumulation et à l'origine du réchauffement climatique..
C- Le réchauffement climatique
Le réchauffement climatique est dû à l'accumulation dans l'atmosphère des gaz à
effet de serre ( CO2, N2O, CH4...) libéré par l'activité humaine. Environ 30% de ces
gaz sont liés à la production de nos aliments( fabrication des engrais et pesticides,
fonctionnement des machines agricoles respiration et fermentation des cultures et
élevages. Transport, transformation des produits agricoles emballage et
commercialisation ... Ce qui augment le bilan carbone ( quantité de gaz à effet de
serre libéré )
La production d'un kilogramme de viande nécessite 10 kilogrammes de
végétaux. Nos pratiques alimentaires peuvent donc aggraver ou
atténuer le déséquilibre de l'écosystème.