Mars, mois international de la lutte contre le cancer colorectal

advertisement
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
Mars, mois international de la lutte contre le cancer colorectal
LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL POURRAIT SAUVER PLUS D’UNE VIE PAR JOUR
Bruxelles, le 20 mars 2013. Effectuer un test de dépistage tous les deux ans permet de réduire
fortement son risque de succomber à un cancer colorectal. Pourtant, à peine 8 % des personnes
invitées participent au programme de dépistage systématique organisé par la Fédération WallonieBruxelles. Parallèlement à la campagne de sensibilisation de la Fédération qui s’adresse au grand
public, la Fondation contre le Cancer a choisi elle aussi de soutenir le programme avec une campagne
marquante destinée aux médecins généralistes. Le message est clair : « Vous avez un rôle
fondamental à jouer, parlez du dépistage à tous vos patients de 50 à 74 ans ! »
Le cancer colorectal cause plus de 150 000 décès par an en Europe, soit 10 fois plus que le nombre de
tués lors du tsunami de mars 2011 au Japon. En Belgique, ce cancer coûte chaque année plus de 3000
vies. Presque 10 décès par jour !
C’est avec ces chiffres interpellants que la Fondation contre le Cancer attire l’attention des médecins sur
la mortalité due au cancer colorectal. Car, contrairement aux accidents ou aux catastrophes naturelles, il
existe un moyen simple de réduire le nombre de décès par cancer colorectal : le dépister à temps.
Dangereux… mais curable
Le cancer colorectal peut être guéri s’il est dépisté et traité au début de son développement, c’est-à-dire
avant l’apparition de symptômes. Grâce au dépistage, il est possible de détecter ce cancer très tôt. Cela
signifie non seulement augmenter les chances de guérison (pratiquer le test tous les 2 ans permet de
réduire de 15 % la mortalité par cancer colorectal), mais cela permet aussi de soigner le patient avec un
traitement plus léger en préservant ainsi une meilleure qualité de vie. Mieux encore, le dépistage
permet de détecter des lésions bénignes (polypes). En les enlevant, on peut éviter leur évolution
ultérieure vers un cancer colorectal. En Fédération Wallonie-Bruxelles, on utilise un test Hemoccult® qui
consiste simplement à prélever des échantillons de selle pour analyse.
La campagne « Le dépistage, parlons-en »
Dans le courant du mois de mars, environ 6000 médecins traitants actifs en Fédération WallonieBruxelles recevront un courrier de la Fondation contre le Cancer. Il sera accompagné de brochures et
d’une clé USB reprenant une courte vidéo de sensibilisation, ainsi que divers liens d’information
pratiques et scientifiques sur le cancer colorectal et son dépistage.
« Cette campagne cible les médecins traitants car notre médecin de famille est la personne de référence
pour tout ce qui concerne notre santé », explique le docteur Anne Boucquiau, manager Prévention à la
Fondation. « L’idéal est donc que chaque médecin adopte le ‘réflexe dépistage’ et pose systématiquement la question à tous ses patients concernés. Un réflexe qui permet de sauver des vies… »
Fin du communiqué de presse
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
ANNEXES :
1. Témoignage
Chez Jean-Noël, le test de dépistage a mis en évidence la présence de polypes, dont un s’est révélé
cancéreux. Heureusement, le cancer a pu être traité très tôt par chirurgie. Voici ce qu’il écrivait dans un
e-mail au Centre Communautaire de Référence pour le dépistage des cancers le 18 décembre dernier,
un mois et demi seulement après avoir fait le test de dépistage :
Bonjour,
J'ai fait voici 6 semaines le test Hemoccult®. Il était positif. Heureusement !
Grâce à ce test, j’ai passé des examens qui ont permis de détecter 5 polypes, dont un cancéreux. Ils ont
ensuite été enlevés. Vu le stade de la maladie, l’ablation d’une partie du côlon s'est avérée nécessaire ou
pour le moins prudente. L'analyse a montré que le cancer ne s'était pas propagé. Quel soulagement !
En somme, faute de ce test, dans deux ou trois ans il aurait peut-être été trop tard.
Sachez que depuis, j'en fais une large publicité autour de moi.
Je voulais par cet e-mail vous remercier et vous souhaiter d'aussi bonnes fêtes que celles que je vais
passer, le cœur nettement plus léger que le mois dernier.
Jean-Noël
2. Découvrez la vidéo de la campagne « Le dépistage, parlons-en »
sur www.fondationcontrelecancer.be/dépistage-du-cancer-colorectal.
Cette campagne de sensibilisation est menée en étroite collaboration avec le
Centre Communautaire de Référence pour le dépistage des cancers asbl, avec
l’aide précieuse du Service Communautaire de Promotion de la Santé Question
Santé asbl et le soutien de la Société Scientifique de Médecine Générale.
3. Pour plus d’informations sur le Programme de dépistage du cancer
colorectal en Fédération Wallonie-Bruxelles : www.cancerintestin.be
et www.ccref.org
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
4. Plusieurs études ont montré que le dépistage du cancer colorectal par recherche de sang
occulte dans les selles, réalisé tous les 2 ans, permet de réduire de 15 % la mortalité due à ce
cancer.
Sources :
Heresbach, Denisa b; Manfredi, Sylvaina b; D'Halluin, Pierre N.a b; Bretagne, Jean-Françoisa b; Branger,
Bernardc - Review in depth and meta-analysis of controlled trials on colorectal cancer screening by faecal
occult blood test - European Journal of Gastroenterology and Hepatology, 2006
http://journals.lww.com/eurojgh/Abstract/2006/04000/Review_in_depth_and_meta_analysis_of_contr
olled.18.aspx
Dr Elide Montesi, Diminuer la mortalité du cancer colorectal ; une nécessité, La Revue de la Médecine
Générale, n° 260, pp 52-59, février 2009, d'après l'article original du Groupe de travail de la
Communauté française sur le dépistage organisé du cancer colorectal
Info pour les journalistes – pas pour publication
Pour des informations concernant la campagne « Le dépistage, parlons-en » : Dr Anne Boucquiau,
manager département Prévention - aboucquiau@fondationcontrelecancer.be – GSM : 0485 14 31 20.
Pour toute information concernant la Fondation contre le Cancer : Steven De Bondt, coordinateur
presse – sdebondt@fondationcontrelecancer.be - 02 743 45 84
La Fondation contre le Cancer rassemble les forces dans la lutte contre le cancer, et est active dans toute la Belgique. Dans notre pays, le
cancer touche chaque année environ 60 000 personnes. La Fondation finance des recherches scientifiques contre le cancer en Belgique et
renforce l'information et l'aide sociale pour les personnes atteintes d'un cancer ainsi que pour leurs proches. Elle est également active dans la
prévention, la détection et la promotion d'un mode de vie sain.
Les revenus de la Fondation proviennent principalement de dons et de legs de particuliers. En 2011, les revenus de la Fondation s'élevaient à
19,3 millions d'euros, dont près de 5,4 millions ont été consacrés à la recherche scientifique. La Fondation a consacré 4,9 millions d'euros à
l'aide sociale ou matérielle et près de 4,4 millions à l'information et à la promotion santé.
www.fondationcontrelecancer.be - Cancerphone 0800 15 801 - Tabacstop 0800 111 00 - www.tabacstop.be
Téléchargement