CORPORATION DES ETUDIANTS EN MEDECINE DE PARIS 6
TUTORAT SANTE DE PSA
SAMEDI 19 NOVEMBRE 2011
UE 1 : Atomes, Biomolécules, Génome,
Bioénergétique, Métabolisme
CHIMIE GENERALE - CHIMIE ORGANIQUE - BIOCHIMIE
SUJET
Durée : 1h30 minutes
Documents et calculatrices interdits
A lire avant de commencer l’épreuve :
Vous disposez pour cette épreuve d’un fascicule qui comprend 19 pages en comptant celle-ci :
17 pages numérotées de 3 à 19 et comportant 44 QCM.
Les réponses aux QCM se feront sur une feuille prévue à cet effet.
- Assurez-vous que le fascicule comporte bien 19 pages au total.
Dans le cas contraire, prévenez immédiatement un tuteur.
AUCUNE RECLAMATION NE SERA ADMISE PAR LA SUITE
-
Concernant la grille de réponse aux QCM :
Vous devez absolument utiliser un stylo ou un feutre noir pour la feuille de réponses en prenant soin de
remplir complètement les cases sans déborder.
Les feuilles de réponses remplies au crayon ne pourront pas être lues par le lecteur optique et
seront affectées de la note zéro.
En cas d’erreurs, n’hésitez pas à demander une autre feuille de réponses.
Pour toutes questions sur ce sujet, rendez-vous à la fin de l’épreuve en bas de l’amphi ou sur le
forum du Tutorat pour les poser. Bon courage ! 
Site du Tutorat : http://tutoratpsa.org/
Ne peut être vendu ou utilisé dans un but commercial sous peine de poursuite.
Ce sujet a été entièrement réalisé par le Tutorat
Ni les professeurs ni la faculté ne pourront être tenus responsables de la validité des
informations qu'il contient, même en cas d'une éventuelle relecture par un professeur.
Au programme cette semaine :
 Chimie Générale :
o Tout le programme
 Chimie Organique :
o Fonctions Divalentes
 Biochimie :
o Tout le programme
Bon Courage !
CHIMIE ORGANIQUE (6 QCM)
La glycation est une réaction biologique non enzymatique observée en cas
d’exposition prolongée à des quantités anormalement élevées de glucose, en particulier
dans le diabète sucré. Elle consiste en l’ajout de glucose sur l’extrémité N-terminale de
protéines circulantes, voire tissulaires. Le marqueur d’un diabète sucré mal équilibré
sur le long terme (plusieurs mois) est l’hémoglobine glyquée.
La réaction de glycation de l’hémoglobine comprend le mécanisme suivant :
O
R1
H+
+
+
A
COOH
H2N
+
H
+
D+E
HOOC R2
H
C
1) Concernant cette réaction, quelle(s) proposition(s) est (sont) exacte(s) ?
A. Les deux formes mésomères de la molécule A sont
+
[
B.
C.
D.
E.
R1
O H
R1
OH
]
En C, le proton s’est déplacé sur l’oxygène de la fonction carboxyle
En C, le proton s’est déplacé sur l’oxygène de la fonction hydroxyle
La cinquième étape avec les molécules D et E est une élimination intramoléculaire.
La cinquième étape avec les molécules D et E est une substitution nucléophile
H
H
B +
Les QCM 1 et 2 sont liés
+
+
N
R2
F
OH
R1
H
H
+
2) Concernant la glycation de l’hémoglobine, quelle(s) proposition(s) est (sont)
exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
L’amine primaire peut être remplacée par une amine secondaire
L’attaque nucléophile vient du dérivé carbonylé
Il s’agit d’une imination
Il s’agit d’une acétalisation
L’eau est un des produits finaux (donc il s’agit d’une déshydratation)
Les QCM 3 à 6 sont liés.
On souhaite effectuer une condensation de deux molécules, 1 et 3 dans le but d'aboutir à un
produit final 6. La condensation en question a lieu à pH = 15, et le mécanisme réactionnel est
le suivant :
3) Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
La molécule 3 possède un seul carbone asymétrique
Le composant a peut être un ion HOLa molécule 2 sera stabilisée par effet mésomère
La réaction entre la molécule 1 et le composant a sera une réaction d'oxydo-réduction
L'attaque nucléophile correspond dans cette réaction à la troisième double-flèche
4) Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
La molécule 3 joue le rôle d'électrophile dans la réaction de condensation.
La molécule 4 porte une charge positive
L'élément b correspond à une base non-protonée
La molécule 5 est un intermédiaire stable.
La molécule 5 est un aldéhyde
5) Parmi les molécules suivantes, laquelle correspond au produit final 6 de la
réaction ?
s
6) Parmi les propositions suivantes sur l'ensemble de la réaction, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
Il s'agit d'une réaction d'aldolisation
Il s'agit d'une réaction d'aldolisation suivie d'une crotonisation
La base doit être ici introduite en quantité stoechiométrique
La base doit être ici introduite en quantité catalytique
Aucune formation d'eau n'accompagne la réaction.
CHIMIE GENERALE (7 QCM)
Exercice 1 :
On se propose d’étudier la réaction de combustion de l’octane liquide, de formule brute
C8H18(l). La pression est maintenue constante dans le milieu réactionnel, telle que P = 1
bar.
Données:
Composé
C8H18 (l)
CO2 (g)
H2O (g)
H2O (l)
O2 (g)
ΔfH° (300 K)
(kJ.mol–1)
– 250
– 395
– 242
– 280
Non
renseigné
ΔfS° (300 K)
(J.K –1.mol–1)
360
210
188
70
200
Cpm
–1
(J.K .mol–1)
180
35
35
75
30
Les Cpm (capacité thermique molaire à pression constante) seront considérées
indépendantes de la température.
Aide aux calculs :
-
. ln() = 5700 × () pour  = 300 
10−0,1 = 0,8
-
5265
5700
= 0,9
7) Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes :
A. L’enthalpie standard de combustion de l’octane, calculée à partir des enthalpies standard
de formation, est égale à – 5430 J.mol–1.
B. La réaction de combustion de l’octane est endothermique.
C. A T = 300 K, la réaction s’accompagne d’une diminution de l’entropie.
D. A T = 300 K, la constante de réaction est telle que K = 8.
E. Quand la température augmente, la réaction évolue dans le sens de la combustion.
Exercice 2 :
On dissout du chlorure d’argent solide AgCl dans diverses solutions.
Solution 1 : Dans de l’eau pure. On définit s1 la solubilité de la solution 1.
Solution 2 : Dans une solution de chlorure de potassium KCl de concentration
c=0,1 mol.L-1. On définit s2 la solubilité de la solution 2.
Solution 3 : Dans une solution de nitrate d’argent AgNO3 de concentration c’ = 10-5
mol.L-1. On définit s3 la solubilité de la solution 3.
Remarque : on négligera s22 par rapport à 0,1 et on ne négligera pas s32 par rapport
à 10-5.
8) Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
s1 = 1,26 . 10-5 mg.L-1
s1 = 1,8 . 10-3 mol.L-1
s2 = 2,27 . 10-7 mg.L-1
Dans la solution 2, il a effet d’ion commun.
s3 = 1,24 mg.L-1
DONNEES :
pKs (AgCl)= 9,8 ; M(K) = 39 g.mol–1
M(Cl) = 35,5 g.mol–1 M(Ag) = 108 g.mol–1
M(N) = 14 g.mol–1 M(O) = 16 g.mol–1
AIDE AUX CALCULS (certaines sont peut
être inutiles)
10–9,8 = 1,58 . 10–10
10-4,9 = 1,26 . 10-5
126 . 1435 = 180 810
158 . 1453 = 226 730
855 . 1453 = 1 242 315
10–8,8 = 1,58 . 10-9
7,321/2 = 2,7
Exercice 3 :
9) Parmi les propositions suivantes concernant les liaisons chimiques, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Les gaz rares ont une configuration stable car ils possèdent huit électrons sur leur couche
externe.
B. La formule brute d’une molécule ne fait apparaitre explicitement que les liaisons
intéressantes dans un contexte choisi.
C. Les formules de constitution ne précisent pas l’organisation spatiale des atomes autour
de l’atome auquel ils sont liés : on a une perte de l’information tridimensionnelle.
D. Une molécule possédant un ou plusieurs atomes de carbone asymétrique est chirale.
E. Toutes les propositions précédentes sont exactes.
Exercice 4 :
10) Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
Données : dKBr= 3 Angström et μKBr=10Debeye
A. A l’état fondamental, le nombre magnétique total des électrons de Cu est nul.
B. A l’état fondamental, le nombre magnétique total des électrons de 35Br est égal à
+1/2 ou -1/2.
C. La liaison KBr est purement ionique.
D. Le rayon atomique de l’atome 35Br est supérieur à celui de l’atome 17Cl.
E. L’énergie de la couche 1s de 2He+ est de -27,2 eV.
Exercice 5 :
A température suffisamment élevée (T = 400 K), les ions hypochlorite ClO peuvent se dissocier selon la réaction totale :
3 ClO- (aq)
ClO-3 (aq) + 2 Cl- (aq)
8
Le tableau suivant correspond à l’évolution de la concentration en ClO - en fonction
du temps :
t (min)
0
25
50
75
100
150
[ClO-] (mol.L-1)
0,2
0,1
0,066
0,05
0,04
0,028
Données (certaines sont peut-être inutiles) :


e1 = 2,7
e3 = 20

5




R = 8 J.mol-1.K-1
L’énergie d’activation de la réaction vaut Ea = 48 kJ.mol-1
k1 est la constante de vitesse à T = 400 K
k2 est la constante de vitesse à T = 500 K
8
= 0,625
11) Parmi les propositions suivantes, concernant la réaction ci-dessus, quelle(s)
est (sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
[Cl− ]
A. La vitesse de la réaction peut s’écrire : v = ½  .
B. La réaction est d’ordre 1.
C. La disparition de 20% des ions ClO- a lieu au bout de 6,25 min.
4
D. A T = 500 K, la constante de vitesse k2 vaut 3 ≈ 1,33 L.mol-1.min-1.
E. A T = 500 K, la disparition de 20% des ions ClO- a lieu au bout de 0,625 min.
Exercice 6 :
On effectue le dosage d’une solution de sulfate ferreux FeSO4, par une solution de
permanganate de potassium KMnO4 de concentration 10-2 mol.L-1.
Par ailleurs, la réduction du permanganate (couleur violette) se traduit par une
décoloration. On constate expérimentalement que 10 mL de la solution de sulfate
ferreux changent de coloration après addition de 5 mL de solution de permanganate.
9
Données :
-à pH=1: E°1(Fe3+/Fe2+) = 0,77 V
-à pH=1: E°2(MnO4-/Mn2+)= 1,5 V
12) Parmi les propositions suivantes quelle(s) est (sont) celle(s) qui est (sont)
exactes ?
A.
B.
C.
D.
E.
∆rG°= -5∆rG°2 + ∆rG°1
∆rG°= ∆rG°2 – 5 ∆rG°1
K(pH=1) ≈ 1061
[Fe2+]initiale = 2,5.10-1 mol.L-1
Toutes les propositions précédentes sont fausses.
Exercice 7 :
Un élève de première préparant son TPE a libre accès à la salle de chimie. Pour
fêter ca, il sort tous les flacons qu’il trouve et les dispose sur la paillasse. Il dispose
de :
-Une solution de NH4+ à 5.10-3 mol.L-1
-Une solution de H2CO3 à 2.10-3 mol.L-1
-Une solution aqueuse de (NH4+ + OH- ) à 5.10-3 mol.L-1
-Une solution de H2SO4 à 2,5.10-3 mol.L-1
Données : pKa (NH4+ / NH3) = 9.2 ;
pKa (H2CO3/HCO3 ) = 6.4;
pKa (H2O/HO- ) = 14;
pKa (H2SO4/HSO4-) = -3
13) Parmi les propositions suivantes concernant ces solutions, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Si tous les flacons s’ouvraient et se déversaient dans le lavabo (bouché), la réaction qui
s’effectuerait spontanément serait : H2SO4 + NH3 -> HSO4- + NH4+
B. Si tous les flacons s’ouvraient et se déversaient dans le lavabo (bouché), la réaction qui
s’effectuerait spontanément serait : HSO4- + NH4+ -> H2SO4 + NH3
C. Si tous les flacons s’ouvraient et se déversaient dans le lavabo (bouché), la réaction qui
s’effectuerait spontanément serait : H2SO4 + HO- -> HSO4- + H2O
D. Si tous les flacons s’ouvraient et se déversaient dans le lavabo (bouché), la réaction qui
s’effectuerait spontanément serait : HSO4- + H2O -> H2SO4 + HOE. Dans le 3ème flacon, la réaction : NH4+ + HO- -> NH3 +H20 se produit avec certitude.
10
BIOCHIMIE (31 QCM)
Les QCM 1 et 2 sont liés.
On se propose d’étudier la composition protéique du sérum de deux patients, l’un
atteint d’hyper-gamma-globulinémie et l’autre atteint d’agammaglobulinémie.
Pour rappel, le sérum correspond au liquide sanguin débarrassé de ses cellules et
des protéines de la coagulation.
Figure 1 :
14) Parmi les propositions suivantes concernant l’électrophorèse, la(les)quelle(s)
est (sont) exacte(s) ?
A. Il existe deux grands types de chromatographie : par échange d’ions (séparation
selon la charge), et chromatographie par filtration sur gel (séparation selon la taille).
B. Le traitement par le SDS Page permet de charger artificiellement positivement les
protéines.
C. Le traitement par le β mercapto éthanol permet la coupure des ponts disulfures
covalents.
D. Dans une chromatographie par échange d’ions, une fois la migration terminée, on
récupère les protéines fixées en augmentant la force ionique.
E. La phase fixe de la chromatographie correspond aux billes fonctionnalisées et la
phase mobile au tampon d’élution.
11
15) Parmi les propositions suivantes concernant l’électrophorèse et la figure 1,
la(les)quelle(s) est (sont) exacte(s) ?
A. Il s’agit du résultat d’une électrophorèse bi dimensionnelle par filtration sur gel,
permettant une séparation selon le poids moléculaire.
B. Pour obtenir ces protéines, on a récupéré le surnageant d’une centrifugation haute
vitesse (80 000xg, 1heure).
C. Pour obtenir ces protéines, on a récupéré le culot d’une centrifugation basse vitesse
(10000xg, 10minutes).
D. L’alpha 1 globuline a un poids moléculaire plus important que l’alpha 2 globuline.
E. Le patient 3 exprime plus fortement les alpha 2 et béta 1 globulines que le patient.
La vasopressine est une hormone post hypophysaire. C’est un nona peptide à
activité biologique de séquence :
cys – tyr – phe – glu – asp – cys – pro – arg – gly
cys = cystéine ; tyr = tyrosine ; phe = phénylalanine ; glu = acide glutamique ; asp = acide aspartate ;
pro = proline ; arg = arginine ; gy = glycine
16) Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes :
A. La vasopressine absorbe la lumière.
B. Le traitement par la trypsine donne naissance à deux fragments par clivage après la
proline.
C. La vasopressine est susceptible de contenir un pont disulfure.
D. À pH = 7, la vasopressine a une charge globale positive.
E. La vasopressine est phosphorylable par deux de ses acides aminés.
17) A propos de la structure des protéines, indiquer la ou les proposition(s)
exacte(s):
A. Les feuillets bêta parallèles sont plus stables que les feuillets bêta antiparallèles.
B. La forte présence de glycine dans une protéine suggère une grande quantité feuillet
bêta.
C. Le mystère de la vache folle résulte d’une protéine particulière, le priston.
D. Une structure primaire donnée conduit à une structure tridimensionnelle donnée.
E. Des liaisons ioniques permettent de stabiliser les hélices alpha.
18) Parmi les propositions suivantes concernant l'hémoglobine, quelle(s) est
(sont) la (les) proposition(s) exacte(s)?
A. L'hémoglobine fœtale a une plus forte affinité pour l'oxygène que l'hémoglobine
maternelle.
B. L'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygène augmente avec l'augmentation du pH.
C. L'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygène est augmenté par le 2,3 DPG.
D. En présence de 2,3 DPG, l'hémoglobine perd ses propriétés de coopérativité.
E. Les quatre chaines de l'hémoglobine interagissent par des ponts disulfures.
12
19) Parmi les propositions suivantes concernant l'actine et la myosine, quelle(s)
est (sont) la (les) proposition(s) exacte(s)?
A.
B.
C.
D.
E.
Les filaments épais d'actine coulissent sur les filaments fins de myosine.
Chaque monomére d'actine contient entre autres, une molécule d'ATP.
La bande A du myofibrille diminue lors de la contraction.
La tropomyosine change de conformation en présence de calcium.
L'influx nerveux est transmis à la cellule musculaire par un neurotransmetteur:
l'acetycholine.
20) Parmi les propositions suivantes concernant l'organisation du muscle
squelettique, quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) fausse(s) :
A. L'unité de base du muscle squelettique est la myofibrille.
B. Les myofilaments sont composés de filaments fins d'actine et de filaments épais de
myosine.
C. La juxtaposition de plusieurs sarcomères forme une myofibrille.
D. Les filaments épais de myosine sont fixés à l'extrémité des sarcomères au niveau des
disques Z.
E. Deux disques Z délimitent un sarcomère.
21) Parmi les propositions suivantes concernant le cycle de contraction actinemyosine, quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) exacte(s) :
A. La première étape est la fixation d'ATP sur la tête de la myosine.
B. Cette fixation d'ATP entraîne la fixation de la tête de la myosine sur l'actine.
C. L'hydrolyse de l'ATP entraine un changement conformationnel de la tête de la
myosine.
D. Le départ du Pi permet le retour à la conformation initiale.
E. Le départ de l'ADP permet le retour à la conformation initiale.
22) Parmi les propositions suivantes concernant le récepteur nicotinique de
l’acétylcholine, quelles est (sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A. C’est une protéine transmembranaire qui possède 5 sous unités.
B. 20 domaines transmembranaires composent le récepteur.
C. Les hélices M2 forment le pore du canal et présentent des acides aminés chargés
négativement.
D. Le canal est imperméable à l’eau.
E. Il y a 4 hélices alpha transmembranaires par sous unité.
23) Parmi les propositions suivantes concernant les glucides, quelle(s) est (sont)
la (les) proposition(s) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
Les glucides forment 40 à 50% des calories apportées par l'alimentation.
Les glucides sont stockés sous forme de glycogène chez les végétaux.
Le glucose est un céto hexose.
Le saccharose est constitué d'un D-fructose et d'un D-glucose.
La concentration de glucose libre dans le sang est de 5 mmol/L.
13
24) Parmi les propositions suivantes concernant le métabolisme glucido-lipidique
indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A. Le rôle principal des adipocytes est le stockage des lipides sous forme de
diglycérides.
B. Un acide palmitique cytosolique dégradé par la B-oxydation produira 129 ATP.
C. Les triglycérides alimentaires sont digérés dans la lumière intestinale par des lipases
pancréatiques.
D. La lipolyse dans les adipocytes est une voie de dégradation des triglycérides en
acides gras et glycérol.
E. La lipolyse a lieu majoritairement en période post-prandiale.
Un étudiant ne présentant aucune pathologie métabolique consomme un repas
riche en glucides et en lipides. Les questions 3 à 5 sont liées.
25) Concernant sa situation lipidique dans l’heure après le repas, quelle(s)
proposition(s) est (sont) exacte(s) ?
A. Dans les cellules hépatiques, l’acétyl-CoA sort de la mitochondrie pour former du
glucose.
B. L’insuline active l’acétyl-coA carboxylase dans le foie.
C. La concentration de chylomicrons et VLDL circulants s’élève.
D. La lipogenèse est activée dans le tissu musculaire.
E. La glycolyse hépatique est activée.
26) Environ huit heures après le repas, quelle(s) proposition(s) est (sont)
exacte(s) ?
A. Le pyruvate est transformé en phosphoénolpyruvate par l’action successive de deux
enzymes.
B. L’acétyl-coA active de façon allostérique la pyruvate carboxylase.
C. La phosphoénolpyruvate carboxykinase utilise l’ATP comme coenzyme pour
fonctionner.
D. La glucokinase est induite par l’insuline.
E. Le glycérol provenant de la lipolyse des triglycérides est utilisé dans la
néoglucogenèse.
27) Concernant sa situation métabolique lipidique huit heures après le repas,
quelle(s) proposition(s) est (sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
On constate une diminution de la concentration de glycérol circulant.
Les catécholamines entraînent l’activation covalente de la lipase hormono sensible.
Les acides gras non estérifiés sont oxydés majoritairement au sein du tissu adipeux.
Les concentrations élevées de malonyl-coA inhibent la carnitine palmitoyl
transférase 1.
E. Les quatre étapes de la bêta-oxydation sont : hydratation, réduction, réduction, et
thiolyse.
14
28) Jonathan, à un déjeuner de famille comme il les aime, vient d’avaler un bon
repas mixte (glucides + lipides). Parmi les propositions suivantes quelle(s) est
(sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A.
B.
C.
D.
E.
Il y a formation de chylomicrons par l’intestin.
Il y a une diminution de l’insulinémie.
On observe une translocation de la lipoprotéine lipase sur la paroi vasculaire.
On observe une dégradation des triglycérides dans les adipocytes.
Les triglycérides synthétisés par le foie sont exportés vers le tissu adipeux par les
chylomicrons.
Les QCM 7 à 9 sont liés mais peuvent être traités de façon indépendante.
29) Comme tous les matins, Crapounette sa tasse de café à la main, y ajoute un
morceau de sucre de table et un nuage de lait.
A.
B.
C.
D.
E.
Le sucre de table peut être synthétisé par certains animaux.
Le fructose présente un cycle furanique.
Il existe chez certains adultes un déficit en lactase (vigilance Crapounette !).
Avec l'apport alimentaire décrit, Crapounette a constitué des réserves d'amidon.
Le fructose est un épimère du glucose.
30) Prise d'un élan sucré, Crapounette avale une vingtaine de morceaux de sucres.
A. Le foie de Crapounette va synthétiser du glycogène.
B. La première étape de la synthèse de glycogène à partir de glucose nécessite une
UDP-glucose pyrophosphorylase.
C. A distance des repas, si Crapounette décide de partir à l'assaut des multiples étages
de la Pitié par les escaliers en courant, on pourra observer un mécanisme de
glycogénolyse musculaire.
D. La glycogène synthase est activée par phosphorylation.
E. La liaison entre les molécules de glucose du glycogène entraine le blocage d'une
forme anomérique spécifique.
31) Parmi les propositions suivantes concernant les lipides énergétiques,
indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. La différence de texture entre les huiles végétales et les graisses animales s’explique
par la saturation en hydrogène différente des chaînes de leurs triglycérides.
B. Le caractère anhydre des triglycérides facilite et optimise le stockage énergétique.
C. Les acides gras libres peuvent former des sels aux propriétés détergentes toxiques
pour les cellules.
D. L’acide oléique peut être synthétisé de novo à partir de l’acétyl-CoA par l’organisme.
E. Le point de fusion des acides gras diminue avec l’augmentation du nombre de
carbone.
15
32) Parmi les propositions suivantes concernant les lipides structuraux, indiquer
celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. La phosphatidylsérine est une molécule amphiphile et amphotère.
B. L’hydrolyse de la sphingomyéline par la sphyngomyélinase libère un céramide et une
choline.
C. Le cérébroside contient un seul acide gras à longue chaîne, le plus souvent saturé.
D. L’acide arachidonique peut être obtenu par l’action d’une phospholipase A1 sur un
glycérophospholipide.
E. Le cholécalciférol, forme inactive de la vitamine D3, peut être synthétisée chez
l’homme à partir du 7-déhydrocholestérol.
33) Parmi les propositions suivantes concernant la chimie du métabolisme
énergétique, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. L’ATP possède trois liaisons anhydrides phosphoriques.
B. Le glucose-6-phosphate possède une liaison phospho-ester riche en énergie.
C. L’énergie libre libérée lors d’une réaction d’oxydo-réduction est proportionnelle à la
différence des potentiels des couples redox.
D. Le NAD+ est un coenzyme lié participant à de nombreuses réactions de
déshydrogénation oxydative.
E. Le coenzyme Q (ou ubiquinone) est une protéine enzymatique qui utilise un hème
comme cofacteur.
34) Parmi les propositions suivantes concernant la chaîne respiratoire
mitochondriale, quelle(s) est (sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. Un gradient de protons couplé à un transfert d’électrons est nécessaire à son bon
fonctionnement, c’est à dire à la formation d’ATP.
B. La chaîne respiratoire mitochondriale est formée de quatre complexes
transmembranaires de transporteurs d’électrons.
C. Le NAD+, est couplé sous forme réduite à un ion hydrure pour former du NADH,H+,
ré-oxydé par le complexe 1 -.
D. Les deux cytochromes C sous forme ferreuse permettent le transfert de deux
électrons au complexe IV.
E. C’est ce même complexe IV qui permet la réduction de l’oxygène et la production
d’eau.
35) Parmi les propositions suivantes concernant la glycolyse, quelle(s) est (sont)
celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. Cette étape de forte production énergétique est de 10 étapes, dont 3 irréversibles.
B. L’ion magnésium Mg2+ est entre autres un cofacteur essentiel des étapes de
phosphorylation par des kinases.
C. Le but de la glycolyse est d’obtenir deux trioses à partir d’un hexose ; ce clivage est
réalisé à l’étape numéro 4, par une aldolase, afin de produire à partir du fructose 1,6
bis-P du glycéraldéhyde-P et du dihydroxy acétone-P.
D. La phosphofructokinase 1 est l ‘enzyme clé de la glycolyse ; elle transforme le
fructose 6-P en fructose 1,6 bis-P en consommant un phosphate d’un ATP.
E. La glycolyse est une oxydation totale du glucose.
16
36) Parmi les propositions suivantes concernant le cycle de Krebs, indiquez
celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A. L'acétyl co-Aest partiellement oxydé dans le cycle de Krebs.
B. L'oxydation d'un acétyl co-A formera deux CO2, de l'énergie sous forme de GTP, trois
NADH, H+ et un FADH2.
C. Le bilan théorique total de ce cycle est de 12 ATP formés par molécule d'acétyl co-A.
D. L'oxydation du malate (lors de la dernière étape du cycle de Krebs) est une
déshydrogénisation irréversible.
E. Le H+ et le FADH2 produits sont utilisables par la chaîne respiratoire mitochondriale
pour produire de l'ATP.
37) Parmi les propositions suivantes concernant le cycle de Krebs, indiquez
celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A.
B.
C.
D.
C’est une voie métabolique qui a pour but la réduction totale du pyruvate.
Il se passe entièrement dans la mitochondrie.
La transformation du pyruvate en l'acétyl co-A est réalisée par une pyruvate kinase.
Pyruvate déshydrogénase est un complexe multienzymatique organisé en 3
enzymes et qui utilise 5 coenzymes. Trois de ces coenzymes sont libres, et deux sont
liés.
E. Il comporte 5 étapes.
38) Concernant les enzymes michaeliennes, indiquez la ou les proposition(s)
exacte(s) :
A. Dans la représentation de linewaever et burk le pente de le courbe est égale à
Km/Vmax.
B. La vitesse de réaction peut être affectée par le pH du milieu.
C. La vitesse maximale est dépendante de la concentration en enzyme.
D. Le Km est égal a la concentration en enzyme pour laquelle la vitesse de réaction est
égale a la moitié de Vmax.
E. Toutes les propositions sont vraies.
39) Parmi ces propositions concernant les enzymes allostériques, dites laquelle
(lesquelles) est (sont) fausse(s) :
A.
B.
C.
D.
E.
Leur courbe de liaison est toujours une sigmoïde
Un inhibiteur allostérique déplace la courbe vers la droite
Un activateur allostérique active l’enzyme en augmentant sa Vmax
Les différentes sous unités de l’hémoglobine sont coopératives
Les modèles symétrique et séquentiel peuvent expliquer le fonctionnement des
enzymes allostériques.
40) Concernant les acides nucléiques, indiquez la ou les proposition(s) exacte(s) :
A. Les ARNm représentent la majorité des acides ribonucléiques de la cellule.
B. Les snARN participent à l’excision des exons.
C. Dans l’ADN les bases azotées sont orientées vers l’intérieur tandis que les
désoxyriboses et phosphates se trouvent à l’extérieur.
D. La chaleur peut dissocier les deux chaînes de l’ADN : c’est la fusion de l’ADN.
E. Toutes les propositions sont vraies.
17
41) Les introns :
A.
B.
C.
D.
E.
Sont des séquences d’ARN pouvant être codantes.
Peuvent faire partie de l’ARN messager.
Sont dégradés en formant des structures appelées « lassos » dans le noyau.
Ont pour site accepteur GU.
Ont pour site accepteur AG.
42) Parmi les propositions suivantes concernant la maturation du transcrit,
quelle(s) est (sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. Lorsque l'élongation du transcrit primaire commence, l'extrémité COOH terminale
de la polymérase est phosphorylée.
B. Cette phosphorylation empêche de commencer aussitôt les modifications sur la
partie du RNA qui est déjà transcrite.
C. La coiffe correspond à l’ajout d’un nucléotide à Guanine sur l’un des phosphates du
premier nucléotide en 5’ du transcrit et au transfert éventuel de radicaux méthyl sur
les premiers nucléotides.
D. Cette modification en fait un début commun à tous les transcrits primaires,
précurseurs des RNA messagers.
E. Pour ajouter la coiffe, un complexe multienzymatique n’exerce que deux activités :
l'hydrolyse du phosphate γ du nucléotide 5' terminal du transcrit primaire et le
transfert sur le phosphate β restant d'un guanylate à partir d'un GTP.
43) Parmi les propositions suivantes concernant la traduction, quelle(s) est (sont)
celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
A. Elle met en jeu uniquement trois acteurs : un ARNm, des ARNt, des ribosomes.
B. La protéine est synthétisée du sens COOH vers le sens NH2.
C. Les 64 codons du code génétique, dont certains codent pour le même acide aminé,
sont dit fonctionnels. On parle de dégénération du code.
D. Les ARNt sont petits, représentés sous forme de trèfle et contiennent des bases
particulières.
E. L’activation des acides aminés au niveau des ARNt est réalisée par une amino-acyl
ARNt synthétase, avec consommation de deux liaisons riches en énergie de l’ATP. La
liaison de l’acide aminé se fait en 5’ de l’ARNt.
44) Parmi les enzymes suivantes, quelles sont celles qui interviennent dans la
réplication de l’ADN chez les eucaryotes ?
A.
B.
C.
D.
E.
L’ADN ligase en présence d’ATP.
L’ADN polymérase alpha.
L’ADN polymérase beta.
L’hélicase.
Une primase.
18
Téléchargement

19.11.11 UE1 Sujet populaire