Proposition de Stage M2 ou Ingénieur
LIEU DE STAGE
Nom et affiliation du laboratoire : Physiologie de la reproduction et des comportements
UMR 6175 INRA-CNRS-Univ. Tours-HarasNationaux
Adresse du laboratoire : Centre INRA Val de Loire (Tours), PRC F-37380 Nouzilly
Nom, prénom du directeur de l’unité de recherche : Guillou Florian
MAITRE DE STAGE
Nom, Prénom, Qualité du Maître de stage : CAYLA Xavier, CR1, HDR
N° de tél. : 0247427964
Courriel : [email protected]
DETAILS DU STAGE: Durée 6 mois
Titre du projet : Etude par imagerie cellulaire du jeu croisé des récepteurs de la GnRH,
du Kiss et des RfRP3.
Les GpCR tels que les récepteurs de la GnRH, du peptide Kiss (GPR54) et des
RfRP3 ou GnIH (GPR147) participent au contrôle de l’axe gonadotrope et se côtoient dans
les neurones à GnRH, voire dans les cellules gonadotropes. Aujourd'hui le rôle des
interactions moléculaires potentielles de ces récepteurs en dimères et du jeu croisés de leurs
signalisations dans une même cellule ne sont pas connus.
Dans le cadre d'un financement par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche), ce stage
s’inscrit dans un projet d’étude par imagerie cellulaire visant à la compréhension du rôle du
côtoiement de ces récepteurs dans une même cellule.
Les récepteurs d'intérêt fluorescents (protéine chimèrique GpCR-eGFP et GpCR-mCherry
ainsi que des GpCR-NmCherry et GpCR-CmCherry) ont déjà été générés au laboratoire et ils
permettent de suggérer que les dimérisations de récepteur existent dans des cellules en
culture. Nous disposons de deux microscopes confocaux (LSM780 et LSM700) dont un est
dédié à l'étude sur les cellules ou tissus en culture. Une station de FRET plein champ permet
de suivre les signalisation cellulaire l'aide de senseur en FRET.
L’objectif du stage sera d’étudier dans la cellule vivante les récepteurs par plusieurs stratégies
expérimentales impliquant des techniques modernes d'imagerie cellulaire: -le Fret qui permet
de suivre des interactions de manière dynamique mais également de suivre la signalisation
dans le cellule vivante, la BiFc (bi-molecular fluorescence complémentation) qui implique
des reconstitutions de fluorophores fonctionnels dans la cellule. Des résultats obtenus cette
années, en s'appuyant sur ces stratégies expérimentales, sont très encourageants et suggèrent
l'hétéro-dimérisation de certains récepteurs et la régulation de la signalisation du GPR147 par
le récepteur du Kiss lorsqu'ils sont exprimés dans une même cellule.
Principales techniques employées : Culture de lignées cellulaires, imagerie cellulaire
en microscopie de fluorescence, FRET, BiFC.
Téléchargement

Proposition de Stage M2 ou Ingénieur