A LA MEMOIRE DES 1 500 000 VICTIMES ARMENIENNES
24 avril 2016 : 101e anniversaire du génocide arménien de 1915
perpétré par le gouvernement Jeune-Turc
101 ans de déni : ça suffit !
-------------------------------------------------------------------
VEILLE MEDIA
Mercredi 13 juillet 2016
Retrouvez les informations sur notre site :
http://www.collectifvan.org
Rubrique Info Collectif VAN :
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1
et Rubrique News (Revue de Presse) :
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=4&page=1
-----------------------------------------------------------------Le site du Collectif VAN est en vacances jusqu'au 19
août
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le site du Collectif
VAN, la Veille-Media, ainsi que la Page Facebook et le fil Twitter
sont en vacances de ce mercredi 13 juillet 2016 au soir au
vendredi 19 août 2016 au matin (sauf actualité exceptionnelle).
Vous pouvez télécharger les anciennes Veille-Média dans les
archives accessibles ici et en profiter pour naviguer sur le site et
lire ou relire des articles ou traductions. Le Collectif VAN a besoin
de votre aide pour continuer son travail de sensibilisation aux
génocides et à leur négation. Soutenez son action par vos dons !
Pour bénéficier d'une déduction sur vos impôts 2016, la date limite
de vos dons est fixée au 31 décembre 2016. Pour recevoir un
CERFA, envoyez vos chèques à l'ordre de : Collectif VAN.
Profitez de vos vacances pour naviguer dans les rubriques et relire des
articles ou traductions. Rappelons également que l'inscription à la VeilleMedia est gratuite (indiquez votre adresse-mail sur la page d'accueil du
site : vous recevrez un formulaire à compléter afin de valider votre
inscription qui prendra effet dès que les envois reprendront).
NAVIGUEZ SUR LE SITE DU COLLECTIF VAN
Le site du Collectif VAN met à jour quotidiennement des dizaines
d'articles. Sachez naviguer dans les rubriques.
Info Collectif VAN
http://www.collectifvan.org/index.php?r=0&page=1
Toutes les traductions (les nôtres et celles d'autres sites), résumés,
informations propres au Collectif VAN sont mises en ligne en page
d'accueil dans la Rubrique Info Collectif VAN. Vous pouvez accéder aux
Info Collectif VAN plus anciennes, en cliquant sur le bouton "suite" en
bas de la dernière Info Collectif VAN.
News
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=4&page=1
Depuis le 20 octobre 2015, la revue de presse - collectée 5 jours par
semaine par la webmaster du Collectif VAN à partir des médias en ligne
francophones - est à suivre uniquement dans la Veille-Média du Collectif
VAN et sur les réseaux sociaux de notre association très active sur
Facebook et Twitter.
La page News du site www.collectifvan.org a donc cessé d'être alimentée
mais elle constitue une source d'archives pour les informations
quotidiennes qui y ont été postées depuis le lancement du site en mars
2006.
Agenda
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=4&page=1
Les annonces parlant des événements culturels à venir (réunions
publiques, manifestations, conférences, concerts, projections de films,
expositions, parution d'ouvrages, etc.), sont mises en ligne dans la
rubrique Agenda. Les premières annonces de l'Agenda sont également
visibles en page d'accueil, en-bas de page (après Communiqués de
Presse).
Tout sur VAN
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=1&page=1
Mieux connaître le Collectif VAN : rendez-vous à la rubrique Tout sur
VAN
Salle de Presse
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=2&page=1
Vous y trouverez tous les articles de la presse française parlant du
Collectif VAN.
Communiqués de Presse
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?page=1&r=9
Les Communiqués de Presse du Collectif VAN se trouvent dans la rubrique
Salle de Presse. Le dernier d'entre eux est également visible en page
d'accueil, après les Infos Collectif VAN.
Actions Collectif VAN
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=3&page=1
Les articles présentant les actions auxquelles participe le Collectif VAN, ou
qu'il a initiées et/ou organisées, sont mis en ligne dans la rubrique
Actions VAN.
Sont également répertoriés dans cette rubrique les éphémérides, les
traductions publiées sur le site du Collectif VAN, ainsi que de nombreux
autres dossiers de thèmes analysés sur le site. Retrouvez également ici
l’Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN, accessible aussi
depuis un bandeau clignotant en page d'accueil.
http://www.collectifvan.org/article.php?r=3&id=84289
Photothèque
http://www.collectifvan.org/rubrique_photo.php?r=6
De nombreux photos-reportages sont disponibles en ligne dans la rubrique
Photothèque.
Veille Media
http://www.collectifvan.org/rubrique_veille.php?r=9&page=1
Toutes les Veille Media sont à télécharger en-haut à droite, au-dessus du
bandeau de la page d'accueil.
Bandeaux
Des informations ponctuelles sont disponibles sur les bandeaux clignotants
dans la colonne de gauche de la page d'accueil.
Retrouvez le Collectif VAN sur : Facebook et Twitter
https://web.facebook.com/collectif.van?ref=hl
Le Collectif VAN s'exprime aussi dans des médias nationaux par la voix de
sa présidente Séta Papazian :
- Huffington Post http://www.huffingtonpost.fr/seta-papazian/
- La Règle du Jeu https://laregledujeu.org/contributeur/seta-papazian/
- Le NouvelObs+ https://laregledujeu.org/contributeur/seta-papazian/
SOUTENEZ LE COLLECTIF VAN !
Pour bénéficier d'une déduction sur vos impôts 2016, la date limite de vos
dons est fixée au 31 décembre 2016.
Envoyez vos chèques à l'ordre de : Collectif VAN.
Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 (0)1 77 62 70 77
Email: [email protected]
www.collectifvan.org
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94237
SOMMAIRE
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une
revue de presse des informations parues dans la presse
francophone sur les thèmes concernant le négationnisme, le
racisme, l'antisémitisme, le génocide arménien, la Shoah, le
génocide des Tutsi, les crimes perpétrés au Darfour, la Turquie,
l'Union européenne, l'occupation de Chypre, etc... Nous vous
suggérons également de prendre le temps de lire ou relire les
articles mis en ligne dans la rubrique Info Collectif VAN et les
traductions regroupées dans notre rubrique Actions VAN. Par
ailleurs, certains articles en anglais, allemand, turc, etc, ne sont
disponibles que dans la newsletter Word que nous générons
chaque jour. Pour la recevoir, abonnez-vous à la Veille-Média :
c'est gratuit ! Vous recevrez le document du lundi au vendredi
dans votre boîte email. Bonne lecture!
13/07/2016 - Collectif VAN
Le site du Collectif VAN est en vacances jusqu'au 19 août
13/07/2016 - Huffington Post
Contre les génocides et le négationnisme, les parlementaires
d’Europe s’engagent
14/07/2016 - Harut Sassounian - The California Courier
Génocide arménien au Bundestag : discours du député Cem
Özdemir
13/07/2016 - Collectif VAN
Collectif VAN : l'éphéméride du 13 juillet
13/07/2016 - RTS.ch
La Turquie souhaiterait normaliser ses relations avec la Syrie
13/07/2016 - L'Orient le Jour
La Turquie fustige une exposition dédiée aux Kurdes syriens au
Parlement européen
13/07/2016 - Le Monde
La célébration du 14 juillet annulée en Turquie pour « raisons de
sécurité »
13/07/2016 - L'Orient le Jour
Sécurité: Les missions diplomatiques françaises en Turquie
fermées jusqu'à "nouvel ordre"
13/07/2016 - iTELE
Amnesty international dénonce une "multiplication des
disparitions forcées" en Egypte
13/07/2016 - NAM
L’Arménie et l’Azerbaïdjan plus proches d’une résolution pacifiste
d’après la Russie
13/07/2016 - L'Orient le Jour
Musée ou supermarché ? Le sort de la maison d'Hitler en débat
13/07/2016 - NAM
Augmentation des défenses du Karabagh suite à la guerre d’avril
12/07/2016 - ONU
Soudan du Sud : l'ONU appelle les dirigeants à laisser les civils se
mettre à l'abri
12/07/2016 - Romandie
L'ONU demande près d'un milliard de dollars d'aides pour le
Soudan
11/07/2016 - La Presse.ca
Turquie: Erdogan défend son projet de naturalisation des Syriens
12/07/2016 - L'Orient le Jour
Somalie: le chef des shebab dénonce la Turquie, "envahisseur
économique"
INFOS COLLECTIF VAN
Génocide arménien au Bundestag : discours du
député Cem Özdemir
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Cem Özdemir, coprésident du parti des Verts, a fait un discours passionné au
Parlement allemand (Bundestag) le 2 juin 2016, pour soutenir la
résolution reconnaissant le génocide des Arméniens commis par la
Turquie ottomane, et admettant dans le même temps la complicité
de l’Allemagne dans ce crime de masse : « Que nous soyons
devenus les complices de cet horrible crime dans le passé ne
signifie pas que nous serons les complices des négationnistes
aujourd’hui. » Özdemir a poursuivi en exhortant les résidents
turcs d’Allemagne à être fiers des « Turcs héroïques » qui ont
sauvé des Arméniens pendant le génocide, et non des « criminels,
tels que Talaat et Enver. » » Le Collectif VAN vous propose la
traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut
Sassounian, paru dans The California Courier le 14 juillet 2016.
Un membre du Bundestag : "Les Jeunes-Turcs sont des
traîtres ; Talat et Enver des criminels"
De Harut Sassounian
The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 14 juillet 2016
Cem Özdemir, co-président du parti des Verts, a fait un discours
passionné au Parlement allemand (Bundestag) le 2 juin 2016, pour
soutenir la résolution reconnaissant le génocide des Arméniens commis
par la Turquie ottomane, et admettant dans le même temps la complicité
de l’Allemagne dans ce crime de masse.
Özdemir, né en Allemagne, est le fils de migrants turco-circassiens
(Tcherkesses). C’est la première personne d’origine turque à avoir été
élue au Bundestag (1994-2002). Il a réintégré le Parlement allemand en
2013, après avoir été au Parlement européen de 2004 à 2009.
La résolution sur le génocide des Arméniens, qui a obtenu le soutien de
tous les partis du Bundestag et qu’Özdemir a défendue ardemment, a été
adoptée à une quasi unanimité par le Parlement allemand, avec seulement
un vote contre et une abstention.
Voici quelques extraits traduits du remarquable discours d’Özdemir,
effectué devant le Parlement allemand le 2 juin, tandis qu'il portait sur le
revers de son costume, l’insigne du myosotis ‘Ne m’oublie pas’,
symbolisant le Centenaire du génocide des Arméniens.
« Il ne peut être question de pertinence du temps lorsque l’on parle de
sauvagerie inimaginable, tel qu’un génocide. Nous savons qu’après des
va-et-vient longs et fatigants, l’Allemagne, en tant que complice du crime,
qualifie ouvertement cet événement par le mot qui convient…. Ceci
constitue un chapitre dans l’histoire allemande. » Özdemir a rappelé les
mots cruels et insensibles du Chancelier impérial allemand, Bethmann
Hollweg : « Notre seul objectif était de garder la Turquie de notre côté
pendant toute la durée de la guerre. Que les Arméniens soient éradiqués
ou pas ne faisait aucune différence. »
Dans une déclaration forte, Özdemir s’est adressé directement aux invités
arméniens présents lors de la session du 2 juin au Parlement : « Que nous
soyons devenus les complices de cet horrible crime dans le passé ne
signifie pas que nous serons les complices des négationnistes aujourd’hui.
»*
Özdemir a poursuivi en exhortant les résidents turcs d’Allemagne à être
fiers des « Turcs héroïques » qui ont sauvé des Arméniens pendant le
génocide, et non des « criminels, tels que Talaat et Enver. »
Le parlementaire turco-allemand a ensuite déclaré que l’expression la plus
sordide, qui le fait beaucoup souffrir est l’utilisation en Turquie du mot «
Arménien » comme une « injure ». « Ils me demandent si je suis
Arménien. Je ne considère pas que le fait d'être Arménien soit une insulte.
Étant issu d’une famille musulmane sunnite, le christianisme oriental ne
me met pas mal à l’aise. »
Özdemir a cité son ami arménien de Turquie, Hrant Dink, qui a été
assassiné à Istanbul par un extrémiste turc : « Si les Arméniens vivaient à
Van aujourd’hui, cette ville serait le Paris de l’Orient. » Lors de sa visite en
Arménie en mars 2015, Özdemir a développé le propos de Dink dans une
interview accordée à Civilnet : « Je suis allé au musée du Génocide et j’ai
lu les noms et les professions de ceux que nous avons perdus. C’étaient
les intellectuels les plus brillants et les plus avant-gardistes, et ils ont été
tués, en commençant par des architectes, des intellectuels, des
journalistes, des écrivains… L’Empire ottoman a exterminé les citoyens les
plus progressistes de son histoire. L’Empire ottoman a subi une perte
immense. Je pense que l’une des raisons pour laquelle la Turquie ne fait
pas partie des pays les plus développés aujourd’hui, c’est que les JeunesTurcs n’étaient pas des héros, mais des traîtres. Ils ont nui aux Arméniens,
aux Assyriens et aux Turcs également. »
Le parlementaire turco-allemand a terminé son discours de neuf minutes,
qui a souvent été interrompu par un tonnerre d’applaudissements, en
déclarant que « les membres du Bundestag ne devraient être menacés
parce qu’ils expriment leurs idées. Je suis sûr que l’immunité
parlementaire ne sera pas levée ; je ne serai pas frappé ou tué. Je ne
peux pas en dire de même pour mes collègues en Turquie ! »
Toutefois, Özdemir n’a pas anticipé le fait qu’après l’adoption de la
résolution sur le génocide des Arméniens, lui et ses collègues
parlementaires turcs seraient placés sous protection policière, suite aux
nombreuses menaces de mort que des extrémistes turcs leur ont
envoyées.
Dans une déclaration rappelant l’ère du profilage racial sous Hitler, le
président Erdogan a suggéré que les 11 députés turcs du Parlement
allemand, qui ont soutenu la résolution, fassent une analyse de sang afin
de prouver leur « turcité ». Entre-temps, des responsables de Tokat, en
Turquie, la ville du père d’Özdemir, ont effacé son nom de la liste des fils
honorables de la ville.
Cependant, après avoir fait des menaces de représailles grandiloquentes,
le président Erdogan a été contraint de se réfréner lui-même, comprenant
que des mesures aussi irresponsables ne pourraient qu’avoir un effet
dévastateur sur l’économie turque déjà défaillante !
*Phrase originale: Als wir Komplizen in der Vergangenheit dieses
furchtbaren Verbrechens geworden sind, darf nicht heißen, dass wir heute
Komplizen der Leuger werden" (Cem Özdemir)
©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 14 juillet 2016 –
www.collectifvan.org
Lire aussi:
Génocide arménien : un combat féministe ?
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94048
Génocide arménien/Bundestag : Solidarité envers les députés attaqués
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94011
Allemagne : Le Bundestag reconnaît le génocide arménien
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93920
Génocide arménien: "Le Bundestag a voté en son âme et conscience"
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93908
Allemagne/Reconnaissance du génocide arménien : une façon de dire
"stop" à Ankara http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93912
Génocide arménien: reconnaissance historique en Allemagne
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93900
Génocide arménien : L’Allemagne devrait dédommager les Arméniens
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93957
URL originale :
http://www.thecaliforniacourier.com/bundestags-turkish-member-youngturks-are-traitors-talat-enver-criminals/
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94238
Contre les génocides et le négationnisme, les
parlementaires d’Europe s’engagent
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Mouvement
Antiraciste Européen (EGAM) avec 179 parlementaires, de 24
parlements nationaux et du Parlement européen, venant de
courants politiques variés et de 31 pays au total, s'engagent dans
le « Réseau Elie Wiesel » pour la prévention des crimes de masse
et génocides et contre le négationnisme... Le Collectif VAN vous
invite à lire cet article de Benjamin Abtan, fondateur et
coordinateur du "Réseau Elie Wiesel" et Président du Mouvement
Antiraciste Européen (EGAM), publié sur le site du Huffington Post
le 13 juillet 2016.
Huffington Post
Publication: 13/07/2016 07h16 CEST
Contre le génocide et le négationnisme, nous, parlementaires
d'Europe, fondons le Réseau Elie Wiesel
Benjamin Abtan, Fondateur et Coordinateur du "Réseau Elie Wiesel" et
Président du Mouvement Antiraciste Européen - EGAM
Syrie, Irak, Darfour, Burundi... L'insupportable liste des crimes de masse
qui sont commises sous nos yeux, et dont certaines pourraient se
développer en génocides, est longue.
Par ailleurs, notre continent connaît une poussée de négationnisme, au
niveau de partis politiques comme d'une certaine culture populaire, sous
différentes formes: déni voire inversion des faits, relativisme, confusion,
concurrence des victimes... Or, comme nous l'enseigne le Prix Nobel de la
Paix Elie Wiesel: "le tueur tue toujours deux fois, la seconde par le
silence": le négationnisme est la continuation du génocide.
Vous pouvez lire, liker et partager cet article à partir du site du
Huffington Post.
http://www.huffingtonpost.fr/benjamin-abtan/contre-les-genocides-et-lenegationnisme-parlementaire-europeensengagement_b_10882188.html?utm_hp_ref=france
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94247
Collectif VAN : l'éphéméride du 13 juillet
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique
Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du
Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une
date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les
thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du
Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de
nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).
Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans
la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:
Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)
http://www.collectifvan.org/article.php?r=3&id=51673
Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)
http://collectifvan.org/article.php?r=3&id=55304
Ça s’est passé un 13 juillet (les événements sont classés
du plus ancien au plus récent) :
13 juillet 1287 -- 19 juifs sont tués à Kobern, sur la Moselle
(Allemagne), par la population chrétienne, à la suite d'une accusation de
meurtre rituel portée contre les juifs d'Oberwesel, dont la victime devient
connue sous le nom du « bon Werner ».
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1564 -- Une jeune chrétienne, domestique d'un fermier des
impôts juif, riche et jalousé, est découverte morte à Brest-Litovsk
(Pologne). Le juif Abramovitch, un autre domestique, est accusé de
meurtre rituel. Il est torturé puis exécuté le 13 juillet à Bielsk (Lituanie).
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1822 -- Les Grecs battent les Ottomans au Défilé des
Thermopyles.
Yahoo !
http://fr.news.yahoo.com/l%C3%A9ph%C3%A9m%C3%A9ride-mercredi13-juillet-2011-200020925.html
13 juillet 1878 -- Traité de Berlin : il est signé le 13 juillet 1878, en
clôture du Congrès de Berlin, qui réunissait depuis un mois les
représentants et diplomates de plusieurs pays d'Europe sous la présidence
d'Otto von Bismarck, chancelier de l'Empire allemand . Les délégués des
six grandes puissances (Allemagne, Autriche-Hongrie, France, GrandeBretagne, Italie et Russie) sont, en principe, chargés de résoudre nombre
de problèmes liés à la question d'Orient. Mais ils apparaissent plutôt
préoccupés de faire aboutir les «visées égoïstes des Etats qu'ils
représentent». Compromis équivoque s'il en fut, le traité de Berlin
n'assure en définitive qu'une paix fragile, aucune des questions orientales
n'ayant pu y être réglée d'une manière définitive, à défaut d'être
rationnelle. Concernant les Arméniens, l'article XVI du traité préliminaire
de paix de San Stefano, prévoyant comme garantie, jusqu'à la mise en
oeuvre effective des réformes promises, la présence de troupes russes en
Arménie turque, fut remplacé par l'article LXI du traité de Berlin, rédigé
comme suit:
«La Sublime Porte s'engage à réaliser sans plus de retard les
améliorations et les réformes qu'exigent les besoins locaux dans les
provinces habitées par les Arméniens et à garantir leur sécurité contre les
Circassiens et les Kurdes. Elle donnera connaissance périodiquement des
mesures prises à cet effet aux Puissances qui en surveilleront
l'application». L'article 61 ne reçut même pas un commencement
d'exécution. Le Sultan Abdul-Hamid, qui avait conçu le plan de relever et
de fortifier l'Empire turc, non pas par les réformes, mais par
l'affaiblissement, voire même par l'extermination des races allogènes,
décida de rendre sans objet les interventions d'humanité futures en faveur
de l'Arménie, dont le menaçait le traité de Berlin.
****Otto von Bismarck modifie le traité de San Stefano que le RoyaumeUni et l'Empire austro-hongrois contestaient. Le traité de Berlin ne prévoit
aucune cession majeure de territoires arméniens à la Russie. L'article 16
est transformé en article 61 qui stipule un simple engagement de la
Turquie à procéder à des réformes. Celui-ci constitue néanmoins la
première consécration officielle de la question arménienne.
**** les puissances européennes de l'époque redessinent les frontières
dans les Balkans, la Serbie et le Monténégro deviennent complètement
indépendants de l'Empire ottoman.
Imprescriptible.fr : Chronologie sommaire du génocide arménien
http://www.imprescriptible.fr/aram/chronologie
Imprescriptible.fr : La communauté arménienne de Trébizonde et
le mouvement national (1878-1896)
http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome1/trebizonde
Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/13_juillet
Imprescriptible.fr : L'intervention d'Humanité dans la question
arménienne
http://www.imprescriptible.fr/mandelstam/c2
13 juillet 1908 -- Empire ottoman : La Constitution de 1876, quelque
peu vieillie, donne un nouveau visage à la société ottomane, désormais
régie par la souveraineté populaire. Trop longtemps écarté des affaires de
l'Etat, le peuple devient la source du pouvoir pour le CUP et la FRA qui ont
la difficile tâche d'inculquer des notions de sens civique à une mosaïque
de populations sans culture démocratique. La séparation des pouvoirs,
garantie par la Constitution, permet au processus démocratique de
s'enclencher. La modernité ottomane trouve ses racines dans cette
profusion de concepts nouveaux, mais pas nécessairement populaires,
comme le parlementarisme et la laïcité. Profitant de la dynamique
«révolutionnaire», le CUP s'appuie sur sa déclaration du 13 juillet 1908,
adressée aux gouvernements étrangers, dans laquelle il appelle à
«renoncer à répandre le sang» et à «l'égalité entre les peuples et les
religions de l'empire». L'égalité entre les peuples et la laïcisation des
mœurs provoquent cependant une première fissure au sein de la classe
politique ottomane. L'opinion publique reste en effet plus attachée à ses
idéaux religieux qu'aux discours progressistes; les chefs religieux et leurs
fidèles se méfient des Ittihadistes, soupçonnés d'être de mauvais
musulmans.
Imprescriptible.fr : Les relations entre le Comité Union et Progrès
et la Fédération Révolutionnaire Arménienne à la veille de la
Premiere Guerre mondiale d'après les sources arméniennes
http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome1/pdf/cup-fra.pdf
13 juillet 1909 -- Empire ottoman : le Shah Mohammed Ali fut déposé et
remplacé par son fils, Ahmed, âgé de 12 ans qui devait être le dernier
souverain de la dynastie Qadjar (1909-1925). En 1910, à la mort de
Monseigneur Lesné, le Saint-Siège nomma Mgr Sontag délégué
apostolique pour les Orientaux et archevêque latin d'Ispahan, à 41 ans. Il
fut sacré à Paris le 28 août 1910. A son retour, il préféra résider à
Ourmiah parmi les Assyro-Chaldéens. En 1911, la famine causa des
troubles et les Russes avaient commencé à occuper l'Azerbaïdjan persan
(Tabriz) incluant les districts assyro-chaldéens de Salamas et d'Ourmiah.
Il vint en France en 1914 pour l'assemblée générale. A son retour, ce fut
le début du calvaire pour les chrétiens assyro-chaldéens qui seront
massacrés par les Turcs et les Kurdes.
Imprescriptible.fr : Un Français Alsacien martyr pour les AssyroChaldéens : Monseigneur Sontag
http://www.imprescriptible.fr/seyfo/sontag/
13 juillet 1909 -- Empire ottoman : Repris dans Azadamard, n° 18, daté
du 13 juillet 1909, p. 3. « La réponse de Babikian à la question suivante,
concernant le nombre de victimes et la proportion « des musulmans et
des non musulmans », est d’autant plus intéressante qu’elle fait pour la
première fois allusion aux statistiques établies par le nouveau vali Zihni,
rendues publiques bien plus tard, évaluant à un peu plus de 20 000, dont
620 musulmans, le total des morts. La dernière question concerne une
autre affaire qui a prêté à controverse : la blessure reçue au bras par le
consul anglais d’Adana que les autorités locales ont présentée comme un
exemple de l’attitude criminelle des Arméniens. Voici ce qu’en dit
Babikian : — J’ai personnellement interrogé le consul sur ce point et il m’a
raconté ceci : « Les troubles venaient de commencer ; la terreur régnait
partout ; je suis sorti dans la rue ; j’ai vu quelqu’un qui, par son regard,
son comportement et ses faits et gestes donnait l’apparence d’être devenu
complètement fou, et courait dans ma direction. Il fuyait. J’ai voulu aller
vers lui pour lui demander ce qui se passait. Le fuyard a interprété mon
mouvement comme révélateur d’une mauvaise intention de ma part et il a
vidé son revolver sur moi et s’est enfui. Il faut aussi noter que Tasviri
Efkiar fit peu après une interview de Faïk bey, dans laquelle il affirme que
ces événements ne sont pas le fait des milieux réactionnaires, mais dûs à
« l’ignorance des populations musulmanes et chrétiennes locales ». ©
Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |©
Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La gestion politique des massacres de Cilicie
par le pouvoir ottoman
http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome3/p1ch5#t151
13 juillet 1915 -- Empire ottoman/Mardin : à partir du 13 juillet,
Memdouh convoque les femmes de ces notables et leur propose de sauver
leur vie et celle de leur famille en versant au « gouvernement » – en fait,
à lui et ses complices – une rançon qu’il a fixé, avec l’accord de
Bedreddine, à 1 000 livres turques. Après négociations, le prix est abaissé
à 750 livres turques – soit à 17 500 francs français. Pour les autres
familles, le chiffre est négocié entre 300 et 700 livres turques. Pendant
trois jours, les dames paient et continuent à payer, car Memdouh revient
à la charge le lendemain en expliquant que des complications sont
survenues, mais qu’il parviendra à arranger les choses si elles continuent
à verser telle somme. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine
pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Liquidation des Arméniens de Mardin
http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome4/l1-p3-ch4
13 juillet 1915 -- Empire ottoman/ DJÉBEL-MOUSSA: les villages situés
sur les pentes Méridionales et Orientales de Djébel-Moussa appartiennent
administrativement au Vilayet d'Alep et, comme pour les autres localités
arméniennes de cette province, ils ne reçurent l'ordre de déportation qu'à
une date relativement tardive, le 13 juillet.
Imprescriptible.fr : DJÉBEL-MOUSSA
http://www.imprescriptible.fr/documents/livre-bleu/g16.htm
13 juillet 1915 -- Empire ottoman/ DJÉBEL-MOUSSA: après les
premières menaces des Turcs, le 13 juillet, nous avions eu huit jours de
pourparlers et de préparatifs ; nous nous étions défendus sur la montagne
de Moussa-Dagh pendant cinquante-trois jours et nous arrivâmes à PortSaïd après un voyage de deux jours. Nous n'oublions pas que notre
Sauveur fut amené, dans son enfance, en Egypte, pour sa sûreté. Et les
frères de Joseph n'ont pas pu être plus reconnaissants que nous ne le
sommes pour le blé, qui nous est fourni.
***** L'ordre gouvernemental avait été émis le 13 juillet. Les huit jours
de grâce étaient presque écoulés et nous nous doutions bien que les Turcs
avaient découvert nos mouvements. Toute la plaine d'Antioche est
peuplée de Turcs et d'Arabes et il y a toujours une forte garnison dans les
casernes d'Antioche.
Imprescriptible.fr : Djébel-Moussa. — La défense de la montagne
et sauvetage des défenseurs par l'escadre française. Récit d'un
témoin oculaire, le Rév. Dikran Andréassian, pasteur de l'église
protestante arménienne de Zeïtoun.
http://www.imprescriptible.fr/documents/livre-bleu/d59.htm
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: Consulat impérial d'Alep, le 27 juillet
1915 [extrait]. La Norddeutsche Allgemeine Zeitung a publié le 13 juillet
dans son numéro 192, première édition, une déclaration de l'agence
télégraphique (officieuse) ottomane «Agence Milli», protestant contre les
affirmations de La Gazette de Lausanne selon lesquelles le gouvernement
ottoman couvrirait de sa protection les excès commis contre les
Arméniens qui vivent en Turquie, et que, bien souvent, ces « excès » ne
seraient ni plus ni moins que des massacres. Il y a, hélas, beaucoup à dire
à l'appui de ces affirmations de La Gazette de Lausanne.Au moment où le
démenti a été publié, j'avais déjà rédigé mon rapport télégraphique sur
les massacres de Tell Ermen, pour lesquels il existe des témoignages
exceptionnellement solides. Il est prouvé que cette tuerie, si elle est le fait
d'éléments kurdes, n'en a pas moins eu lieu en présence des forces
armées du gouvernement turc et, probablement, avec leur participation
active. Source : J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard,
1986. Imprescriptible.fr : Le génocide arménien dans les Archives
allemandes
http://www.imprescriptible.fr/documents/archives/allemandes/27-071915.htm
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: le mois sacré des musulmans le
ramadan commence. Pendant tout ce mois les massacres et les
assassinats se produisent de la plus grande ampleur dans toutes les
provinces de la Turquie.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (JulySeptember) http://www.armenian-genocide.org/1915-3.html
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: le dernier convoi, contenant tous les
Arméniens restant dans la ville, quitte Kharpout.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (JulySeptember) http://www.armenian-genocide.org/1915-3.html
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: les 7, 8 et 9 juillet, des convois
arrivent de nuit à Mardin. Ce sont des femmes de notables, venues de
Kharpout et de Diarbékir. Elles voyagent en voiture, ont des bagages et le
nécessaire pour un long trajet. Elles espèrent parvenir à Mossoul où elles
croient rejoindre leurs maris. Elles représentent une aubaine pour
Memdouh, qui fait main basse sur leur argent et leurs objets précieux et
les dirige de nuit vers Mossoul qu’elles n’atteignent jamais ! Le convoi de
510 femmes de notables de Diarbékir est tué le 13 juillet à Dara.
Imprescriptible.fr : Les convois de déportés des provinces
orientales http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome4/l1-p5-ch2
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: Zaven, patriarche arménien de
Constantinople, refuse d'une audience avec Talaat.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (JulySeptember)
http://www.armenian-genocide.org/1915-3.html
13 juillet 1915 -- Empire ottoman: de son côté la Légation de Grèce à
Constantinople rapporte en date du 13 juillet 1915 (rapport n° 4099 ;
Archives n° 7981) que « la condition des soldats chrétiens est vraiment
lamentable : recevant une maigre nourriture, ils risquent de mourir de
faim. Sous prétexte de manque de confiance, il a été décidé de former des
bataillons de travail pour construire des routes, etc. A Tcholou il y a 3.000
soldats chrétiens qui ne reçoivent chacun par jour qu'un demi biscuit. Les
soldats chrétiens originaires de Magara, qui travaillent dans une carrière,
n'ont reçu durant quatre jours qu'une ration de légumes. Ils sont souvent
employés chez les Turcs dans des travaux privés ». Les persécution
antihelléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne.
D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires.
Imprescriptible.fr : Les Persécutions antihelléniques en Turquie
depuis le début de la guerre européenne
http://www.imprescriptible.fr/documents/grecs/p1c2.htm
13 juillet 1916 -- Empire ottoman /Note sur « le double jeu en Arménie
de l'Allemagne, qui veut être à la fois protectrice des chrétiens d'Orient, et
alliée des Turcs qui les massacrent. » Dépêche n° 3407-10/11. Paris, 11
juillet 1916. (Reçu : Cabinet, 12 juillet ; Direction politique, 13 juillet). «
Les massacres d'Arméniens, qui ont précédé l'avance russe de l'autre côté
du Caucase, ont soulevé un juste mouvement d'indignation contre les
Turcs, auteurs de ces atrocités ; maintes voix ont associé l'Allemagne et la
Turquie, dans leur réprobation : La Missionary Review de New York en
particulier s'est élevée très vivement contre le gouvernement allemand,
l'accusant sinon d'avoir organisé les massacres, du moins de les avoir
favorisés par un silence qui valait une approbation. Les missionnaires,
comme le gouvernement allemand, ont paru très touchés par ces
inculpations. L'empereur, s'il est l'allié de la Turquie, aime à se donner
comme le protecteur des chrétiens en Orient. Il fallait donc, pour soutenir
ce rôle, montrer qu'on ne se désintéressait pas des Arméniens, mais il
fallait ne pas pousser le zèle jusqu'à s'immiscer dans la politique intérieure
de la Turquie. La diplomatie allemande s'est tirée assez habilement de la
difficulté. Pour plaire aux Turcs, elle a essayé de jeter le discrédit sur les
Arméniens, en distinguant parmi eux un élément révolutionnaire et en le
rendant seul responsable du massacre ; elle a réédité à cet effet et tiré à
un grand nombre d'exemplaires un rapport du général Mayevski, ancien
consul général de Russie à Van, puis à Erzeroum, où le parti violent,
encouragé par l'appui de l'Angleterre, est donné comme ayant motivé par
ses excès les représailles turques.
Imprescriptible.fr : Archives française
http://www.imprescriptible.fr/documents/archives/francaises/236.htm
13 juillet 1919 -- Empire ottoman/Cilicie : en mai 1918, les deux
premiers bataillons furent transportés en égypte, au camp de Ferry Post,
près d’Ismaïlia, tandis que le 3e bataillon et les compagnies de dépôt sous
les ordres du commandant Chesnet restèrent à Chypre. Du 10 au 13 juillet,
la Légion d’Orient rejoignit le détachement français à Medjel (Palestine),
en arrière du front britannique. Le général Allenby procéda à une
inspection de l’instruction, au cours de manœuvres combinées, et décida
l’entrée en ligne du D.F.P.S., fort de 5 000 hommes. © Revue d'Histoire
Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour
le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La Légion d’Orient et le mandat français en
Cilicie(1916-1921)
http://www.imprescriptible.fr/rhac/tome3/p2a
13 juillet 1919 -- Les juifs sont fouettés et les femmes juives
sauvagement violées quand le régiment de Bratzlav se livre à un pogrome
à Borivka (district de Podolie).
3 juifs sont tués lors d'un pogrome de deux jours à Rchichtchev (district
de Kiev), exécuté par des unités commandées par Zeleny. 80 juifs sont
massacrés et 100 blessés dans le pogrome de Bratzlav (Podolie),
déclenché par les atamans Liachovitch, Sokolov et Gromov, tous liés à
l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1941 -- Les nationalistes ukrainiens et les nazis attaquent les
juifs de Monasterzyska (district de Tarnopol, R.S.S. d'Ukraine) et les
assassinent.
Les juifs ont vécu dans cette ville à partir du milieu du XVIIIe siècle. Lors
de l'invasion allemande, ils sont au nombre de 3 000.
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1942 -- Les SS fusillent 1 500 juifs dans le village de Josefov
(Pologne).
3 000 juifs sont déportés de Kubin (district de Lodz, Pologne) au camp
d'extermination de Maïdanek.
La Gestapo fusille une douzaine de juifs dans le camp de travail forcé
d'Otoczna (district de Wrzesnia, Pologne).
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1943 -- 300 juifs sont assassinés par les SS à Bolekhov (R.S.S.
d'Ukraine).
1 988 internés juifs quittent le camp de regroupement de Westerbork pour
le camp d'extermination de Sobibor.
Israelvivra.com http://israelvivra.com/calendjuillet.htm#13
13 juillet 1990 -- France : en 1990, la législation française a été
complétée par la loi n° 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout
acte raciste, antisémite ou xénophobe, dite « loi Gayssot ».
Assemblée Nationale
http://www.assemblee-nationale.fr/12/pdf/rapports/r3074.pdf
13 juillet 2010 -- Turquie : le Haut Conseil de l’audiovisuel turc (RTÜK),
sanctionne la chaîne de télévision privée Habertürk.
Au moment où le Comité des Affaires Extérieures de la Chambre des
Représentants des Etats-Unis adoptait une résolution reconnaissant le
terme de « génocide » pour qualifier les massacres d’Arméniens de 1915,
la chaîne menait un débat autour de la question. L’émission « Tête à tête
» du 9 mars dernier a opposé Yusuf Halaçoglu, l’ancien président de
l’Institut turc d’Histoire (TTK), et Sevan Nisanyan, journaliste d’origine
arménienne. Ce sont les propos tenus par ce dernier qui ont déplu au Haut
Conseil de l’audiovisuel. Afin de sanctionner la chaîne de télévision, le
RTÜK a décidé que celle-ci ne pourrait diffuser l’émission incriminée
qu’après le 13 juillet. Cette décision, prise le 16 juin, n’a été rendue
publique que le 24. En lieu et place de l’émission interdite, la chaîne devra,
en attendant, diffuser une émission choisie par le RTÜK.
Collectifvan.org
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=45515
Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org
http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=55705
CONFLIT DU HAUT KARABAKH
L’Arménie et l’Azerbaïdjan plus proches d’une
résolution pacifiste d’après la Russie
NAM
Après de récentes réunions dntre leurs présidents, l’Arménie et
l’Azerbaïdjan sont désormais plus proches de la résolution du conflit du
Haut-Karabagh que jamais auparavant, a déclaré mardi le ministre russe
des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d’une visite à Bakou.
“Nous avons des raisons de penser que cette fois nous avançons beaucoup
plus près de la perspective de succès qu’auparavant, » a-t-il déclaré lors
d’une conférence de presse conjointe avec son homologue azerbaïdjanais,
Elmar Mammadyarov.
Dans ses remarques médiatisées par le ministère russe des Affaires
étrangères, M. Lavrov a qualifié de “très utile“ son entretien avec le
président azerbaïdjanais Aliev llham, tenue lundi soir. “Cela nous aidera à
aller de l’avant dans l’application de l’accord conclu par les présidents de
la Russie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, lors de leur réunion à SaintPétersbourg le 20 juin,“ a-t-il précisé.
Mammadyarov a fait écho de l’optimisme prudent de Lavrov. Les
dirigeants azerbaïdjanais espèrent que “l’intensification du processus de
négociation“ offrira une percée.
Dans un communiqué conjoint publié après le sommet de SaintPétersbourg, les trois présidents ont annoncé qu’Aliev et son homologue
arménien, Serge Sarkissian, on atteint un terrain d’entente sur les
« problèmes » non spécifiés qui entravent un accord de paix sur le
Karabagh. On ne sait pas s’ils ne visent que des mesures ayant pour but
de renforcer le cessez-le autour du Karabagh ou encore un règlement
global du conflit.
Lavrov a refusé d’aller dans les détails, en disant qu’Aliev, Sarkissian et le
président russe, Vladimir Poutine, ont convenu de ne pas les
communiquer pour l’instant, ni tout autre indication des progrès réalisés
dans le processus de paix prolongée.
Poutine a téléphoné au président américain, Barack Obama, le 6 juillet
pour l’informer des discussions de Saint Pétersbourg. Selon la Maison
Blanche, Obama se serait déclaré prêt à “intensifier“ les efforts conjoints
de Washington avec la Russie et la France dans la négociation arménoazerbaïdjanaise d’un accord de paix.
Secrétaire d’Etat américain, John Kerry doit se rendre à Moscou jeudi.
Kerry a eu des entretiens séparés avec Aliev et Sarkissian la semaine
dernière, en marge d’un sommet de l’OTAN à Varsovie. Les États-Unis, la
Russie et la France ont co-présidé le Groupe de Minsk de l’OSCE sur le
Karabagh depuis la fin des années 1990. Le président français François
Hollande aurait proposé d’accueillir la prochaine réunion Aliev-Sarkissian
prévue plus tard cette année.
Vice-ministre des Affaires étrangères arménien, Shavarsh Kocharian a
indiqué lundi que Erevan continue de considérer un accord-cadre avancé
par les médiateurs américains, russes et français au cours de la dernière
décennie, comme base de la résolution du conflit. Il a choisi un élément
clé des médiateurs parmi les “principes de base“ : le statut du Karabagh
sera déterminé par sa population, majoritairement arménienne, dans un
futur référendum.
Dans ce contexte, Kocharian a balayé les appels récents d’Aliev pour une
résolution “ par étapes “, qui ne pouvait donner au Karabagh que le statut
de région autonome d’Azerbaïdjan.
Aliev et Sarkissian ont plus récemment été proches d’un accord sur les
principes de base lors d’une réunion en 2011, tenue à Kazan, en Russie.
Les fonctionnaires arméniens et russes ont dit qu’Aliev a sabordé l’accord
à la dernière minute en exigeant des concessions supplémentaires du côté
arménien.
On ignore encore si la Russie ou les deux autres puissances médiatrices
ont apporté des changements majeurs dans le document de Kazan ces
derniers mois. Ils ont accéléré leurs efforts de paix après les lourds
combats d’avril autour de Karabagh, qui ont presque dégénéré en une
guerre tous azimuts arméno-azerbaïdjanaise.
mercredi 13 juillet 2016,
Claire ©armenews.com
Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free
Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC
200
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=128993
Augmentation des défenses du Karabagh suite à la
guerre d’avril
NAM
Le Haut-Karabagh a construit de nouvelles fortifications défensives suite
aux combats face aux forces azerbaïdjanaises d’avril dernier, a déclaré
mardi un haut fonctionnaire à Stepanakert.
Le gouvernement et l’armée du Karabagh ont commencé à fortifier les
positions arméniennes immédiatement après qu’un accord négocié grâce
aux russes mette fin aux hostilités de quatre jours, qui ont fait au moins
190 morts parmi les soldats des deux côtés. Pratiquement toutes les
entreprises de construction locales ont été mobilisées pour l’effort.
Les journalistes ont assisté à certains de ces travaux de construction
lorsqu’ils ont visité différentes sections de la « ligne de contact » autour
du Karabagh en avril.
“Les opérations militaires de l’ennemi ont montré que le genre de
structures de génie militaire qui sont nécessaires pour la guerre classique
ne sont pas suffisantes,“ a déclaré Artur Aghabekian, le vice-premier
ministre de la République non reconnue du Haut-Karabagh (NKR). “La
seule façon de contrer les frappes aériennes de l’ennemi est l’installation
de fortifications nouvelles et adéquates.“
“Vous pouvez dire qu’une grande tâche a été accomplie : l’ensemble de la
ligne de front est désormais pleinement équipée du point de vue de
l’ingénierie“. Les forces arméniennes du Karabagh déployées ont
également été équipées avec d’avantage de vision nocturne et des
équipements modernes de communication, a-t-il ajouté.
Peu de temps après la « guerre de quatre jours“ avec l’Azerbaïdjan,
Aghabekian lancé au nom des leaders du Karabagh une campagne de
collecte de fonds, principalement destiné à l’achat de nouvelles armes
pour l’armée arménienne, qui soutient le NKR. Environ $ 10 millions ont
été récoltés à ce jour, principalement des Arméniens ordinaires du
Karabagh, d’Arménie ou de sa diaspora dans le monde entier.
Aghabekian a admis que la somme relativement modeste ne suffit pas à
financer une accumulation militaire planifiée par les autorités de
Stepanakert. Mais il a précisé que la moitié de cet argent a déjà été utilisé
efficacement pour renforcer les défenses de Karabakh.
D’autres responsables du Karabagh ont déclaré en avril que l’armée va
bientôt recevoir plus d’armes des forces arméniennes, avec laquelle elle
est étroitement liée.
mercredi 13 juillet 2016,
Claire ©armenews.com
Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free
Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC
20
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=128991
TURQUIE
La Turquie souhaiterait normaliser ses relations avec
la Syrie
RTS.ch
Modifié à 12:39
"Je suis sûr que nos relations avec la Syrie vont revenir à la normale.
Nous en avons besoin", a déclaré Binali Yildirim, le Premier ministre turc.
[Utku Ucrak - Anadolu Agency]
Le Premier ministre turc Binali Yildirim a laissé entendre mercredi que son
pays souhaitait normaliser ses relations avec la Syrie, ce qui marquerait
un virage dans la politique étrangère d'Ankara.
"Je suis sûr que nos relations avec la Syrie vont revenir à la normale.
Nous en avons besoin", a déclaré Binali Yildirim dans une allocution
télévisée mercredi, ajoutant que la Turquie était en train d'étendre son
réseau d'alliances.
Cette déclaration intervient après le rétablissement des relations
diplomatiques avec la Russie et Israël. Ankara avait rompu les liens avec
le régime de Bachar al-Assad en 2011 à la suite de la révolte populaire qui
avait éclaté en Syrie.
2,75 millions de réfugiés syriens en Turquie
Par ailleurs, le gouvernment turc a jusqu'à présent toujours posé le départ
de Bachar el-Assad -soutenu par l'Iran et la Russie- comme préalable à la
réussite d'une résolution politique du conflit en Syrie.
La Turquie, frontalière de la Syrie, accueille actuellement 2,75 millions de
réfugiés syriens. Elle a servi de base aux représentants politiques de
l'opposition syrienne et à différents groupes rebelles souhaitant chasser
Bachar el-Assad du pouvoir.
ap/ptur
Publié à 12:16 - Modifié à 12:39
http://www.rts.ch/info/monde/7876349-la-turquie-souhaiteraitnormaliser-ses-relations-avec-la-syrie.html
SOUDAN DU SUD
Soudan du Sud : l'ONU appelle les dirigeants à laisser
les civils se mettre à l'abri
ONU
12 juillet 2016 – Plusieurs hauts responsables de l'ONU ont appelé mardi
les dirigeants du Soudan du Sud à mettre durablement un terme aux
violences qui ont secoué la capitale Juba ces derniers jours et à ne pas
empêcher les populations civiles de trouver refuge ailleurs, notamment
auprès des sites et camps de l'ONU.
Lors d'un point de presse au siège de l'ONU, à New York, la Représentante
spéciale de l'ONU au Soudan du Sud, Ellen Margrethe Loej, a appelé le
Président Kiir et le Premier Vice-Président Riek Machar à respecter le
cessez-le-feu annoncé la veille par les deux hommes.
D'après les dernières informations transmises par la Mission des Nations
Unies au Soudan du Sud (MINUSS), dont Mme Loej est la responsable, le
cessez-le-feu semble pour l'instant se maintenir dans la capitale Juba, a-telle précisé.
La Représentante spéciale a par ailleurs exhorté les forces de sécurité à
Juba à garantir un « accès sans entrave » aux patrouilles de protection
des civils de la MINUSS, ainsi qu'à permettre aux civils de se déplacer
librement pour trouver refuge. Elle a exhorté le gouvernement à ouvrir
des couloirs humanitaires pour permettre aux Nations Unies et aux
acteurs humanitaires d'acheminer de l'aide.
Depuis le début des combats dans la capitale, Mme Loej a précisé
qu'environ 5.000 personnes supplémentaires avaient trouvé refuge dans
le camp de la MINUSS de Tomping à Juba. Elle a ajouté que 3.000 autres
déplacés avaient été transférés vers l'un des sites de protection des civils
de la Mission dans la capitale. Au total, 36.000 personnes auraient été
déplacées dans les violences des derniers jours.
« Nous sommes extrêmement préoccupés par la détérioration rapide de la
situation sécuritaire et des droits de l'homme au Soudan du Sud », a de
son côté déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux
droits de l'homme (HCDH), Cécile Pouilly, lors d'un point de presse à
Genève, en Suisse.
Depuis jeudi 7 juillet, la capitale Juba a été le théâtre d'affrontements
répétés entre les soldats fidèles au Président Kiir et ceux qui soutiennent
le Premier Vice-Président Machar, a rappelé Mme Pouilly, ajoutant que,
selon les chiffres du gouvernement, au moins 272 personnes ont été tuées
jusqu'à présent dans les violences, dont 33 civils.
La porte-parole a rappelé qu'en dépit de l'appel au calme lancé par les
deux dirigeants lors d'une conférence de presse conjointe, vendredi 8
juillet, suivi d'une brève accalmie le lendemain, des combats violents ont
repris à Juba dimanche et lundi.
« Nous sommes profondément préoccupés par les rapports faisant état de
civils à qui ont empêcherait de se réfugier dans les locaux de la MINUSS,
dont certains se seraient faits tirer dessus », a déclaré la porte-parole. Elle
s'est dite également préoccupée par les informations concernant les
attaques visant directement les camps et sites de protection des civils de
la MINUSS à Juba. « Selon MINUSS, huit personnes ont été tuées et 59
blessées, dans ou autour des sites de protection des civils entre dimanche
et lundi », a-t-elle précisé.
Mme Pouilly s'est aussi déclarée extrêmement inquiète face aux
indications selon lesquelles la violence aurait commencé à se propager à
d'autres États.
« Nous appelons les deux dirigeants à faire preuve de leadership, à faire
un effort concerté et authentique pour empêcher leurs forces respectives
de s'affronter, ainsi qu'à faire tout leur possible pour assurer la protection
de la population civile », a déclaré la porte-parole du HCDH.
De son côté, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés
(HCR) a appelé à maintenir ouvertes les frontières entre le Soudan du Sud
et les pays limitrophes, pour faire face un possible afflux de réfugiés
tentant de fuir le pays dans les prochains jours.
« Le HCR exhorte toutes les parties au conflit armé à garantir le passage
sans danger aux personnes fuyant les combats […] et nous exhortons les
pays voisins à garder les frontières ouvertes aux personnes en quête
d'asile », a déclaré un porte-parole du HCR, Leo Dobbs, lors d'un point de
presse à Genève.
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37645#.V4Yd9DVH3
6g
RUBRIQUE EN ANGLAIS
Bundestag’s Turkish Member: ‘Young Turks Are
Traitors; Talat & Enver Criminals’
by Harut Sassounian, Publisher, The California Courier · July 12, 2016
Cem Ozdemir, co-chair of the Green Party, delivered a passionate speech
in the German Parliament (Bundestag) on June 2, 2016, in support of the
resolution recognizing the Armenian Genocide by Ottoman Turkey, while
acknowledging Germany’s complicity in this mass crime.
Ozdemir, born in Germany, is son of Turkish-Circassian (Cherkess)
migrant parents. He was the first person of Turkish descent elected to the
Bundestag (1994-2002). He reentered the German Parliament in 2013,
after serving in the European Parliament from 2004 to 2009.
With support from all political parties in the Bundestag, the Armenian
Genocide resolution, which Ozdemir had long championed, was adopted
by the German Parliament almost unanimously, with one no vote and one
abstention.
Below are translated excerpts from the remarkable speech Ozdemir
delivered in German in the Bundestag on June 2nd, while wearing on the
lapel of his suit the ‘forget-me-not’ button symbolizing the Centennial of
the Armenian Genocide:
“There can be no question about the appropriateness of time when talking
about unimaginable savagery like genocide. We know that after lengthy
and tiresome back and forth, Germany, as an accomplice to the crime, is
openly calling the event by its proper name…. This constitutes a chapter of
German history.” Ozdemir recalled the callous and cruel words of German
Imperial Chancellor Bethmann Hollweg: “Our whole purpose was to keep
Turkey on our side during the entire course of the war. Whether
Armenians were to be destroyed or not, made no difference.”
In a powerful statement, Ozdemir directly addressed the Armenian guests
attending the Bundestag’s session on June 2nd: “Just because we were
complicit in this horrible crime in the past does not mean that today we
are going to side with the deniers.”
Ozdemir went on to urge the millions of Turkish residents of Germany to
be proud of the “heroic Turks” who rescued Armenians during the
Genocide, and not “criminals like Talat and Enver.”
The Turkish-German Parliamentarian then declared that the ugliest
expression which causes him great pain is that ‘Armenian’ is used as a
‘swear word’ in Turkey. “They ask me if I am Armenian. I don’t view
someone being an Armenian as an insult. Being a descendant of a Sunni
Muslim family, Eastern Christianity does not make me uncomfortable.”
Ozdemir quoted his Turkish Armenian friend Hrant Dink who was
assassinated in Istanbul by an extremist Turk: “If Armenians lived in Van
today, that city would be the Paris of the Orient.” During his visit to
Armenia in March 2015, Ozdemir elaborated on Dink’s statement in an
interview with Civilnet: “I went to the Genocide museum and read the
names and professions of the people we have lost. They were the most
forward looking and brightest intellectuals of Istanbul and they were killed
starting with architects, intellectuals, journalists, writers…. The Ottoman
Empire exterminated the most progressive citizens in its history. The
Ottoman Empire lost immensely. I think one of the reasons why Turkey
isn’t among the most developed countries today is because the Young
Turks were not heroes, but traitors. They harmed Armenians, Assyrians
and Turks as well.”
The Turkish German Parliament member ended his nine-minute speech,
which was repeatedly interrupted by thunderous applause, by stating that
“members of Bundestag should not be threatened for expressing their
thoughts. I am sure that I will not be arrested on my way home from the
Parliament or that my parliamentary immunity will not be lifted; I will not
be beaten up or killed. I cannot say the same thing about my colleagues
in Turkey!”
Nevertheless, Ozdemir did not anticipate that after Bundestag’s approval
of the Armenian Genocide resolution, he and ten of his Turkish colleagues
in the German Parliament would be placed under police protection after
receiving numerous death threats from Turkish extremists.
In an announcement reminiscent of Hitler-era racial profiling, Pres.
Erdogan advocated that the 11 Turkish members of the German
Parliament who had supported the Armenian Genocide resolution undergo
a blood test to prove their ‘Turkishness.’ Meanwhile, officials of Tokat,
Turkey, Ozdemir’s father’s hometown, stripped his name from the list of
honored sons of that city.
However, after making bombastic threats of retaliation against Germany,
Pres. Erdogan was forced to restrain himself, realizing that such
irresponsible steps would only lead to a devastating effect on the faltering
Turkish economy!
http://www.thecaliforniacourier.com/bundestags-turkish-member-youngturks-are-traitors-talat-enver-criminals/
RUBRIQUE AGENDA
RASSEMBLEMENTS-COLLOQUES-EXPOSITIONS- SPECTACLESPARUTIONS
Agenda - Festival de Douarnenez : "Génocide des
Arméniens, mémoires vives"
Agenda - Festival de Douarnenez : "Génocide des Arméniens,
mémoires vives" - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le
Collectif VAN est partenaire du 39e Festival de cinéma de
Douarnenez qui se déroulera du 19 au 27 août 2016, sous le titre
"Peuples de Turquie". De nombreux films et débats se tiendront au
cours de ces journées qui verront la mise à l'honneur du thème
"Génocide des Arméniens, mémoires vives". Le Collectif VAN, qui
lutte contre le négationnisme et particulièrement la négation du
génocide arménien, interviendra lors du débat qui aura lieu le
dimanche 21 août à 18h. Il tiendra un stand au sein du Village
associatif les lundi et mardi après-midi. Save the date !
Publié le 06 juillet 2016
39e Festival de cinéma • Gouel ar film où • de Douarnenez
Pobloù Turkia - Peuples de Turquie
Génocide des Arméniens: mémoires vives
A travers des débats, des rencontres, des lectures, une exposition, des
écoutes radiophoniques et plus d’une dizaine de films, nous allons aborder
l’histoire du génocide, le combat de la diaspora contre le négationnisme et
pour l’exercice de mémoire. Mais aussi l’histoire de la communauté
arménienne en Turquie après le génocide ou « les restes de l’épée »…
Comment retrouver une identité et la revendiquer après un long processus
d’acculturation et de « turcité forcée » ? Nous associerons à cette mise en
lumière, la figure de Hrant Dink.
Rencontres
Des rencontres pour donner tribune, donner à comprendre, donner à saisir
les enjeux et les défis.
************************************
Débat - Dimanche 21 août - 18h
Le Génocide des Arméniens : Mémoires Vives, ou en quoi le
génocide des Arméniens, est-il tourné sur le présent et non pas
vers le passé ?
Invités :
*Raymond Kevorkian : Historien, spécialiste du génocide des Arméniens
* Michel Marian : Philosophe et écrivain
*Norayr Olgar (Collectif NorZartonk) : Collectif Anar et libertaire
d’Istambul, des jeunes d’origine Arménienne.
*Séta Papazian (Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le
Négationnisme]) : combat la négation de tous les génocides et en
particulier celle du génocide arménien.
* Defne Gursoy (modératrice) : Journaliste Franco turque vivant à Paris.
Elle est membre-fondateur du Collectif du Rêve Commun, fondé en 2014.
************************************
Palabre - Mercredi 24 août - 10h
La figure de Hrant Dink aujourd’hui
Invités :
*Karin Karakasli (AGOS) : Écrivaine et journaliste au journal AGOS
* Norayr Olgar (Collectif NorZartonk) : Collectif Anar et libertaire
d’Istambul, des jeunes d’origine Arménienne.
*Defne Gursoy (modératrice) : Journaliste Franco-turque, membre
fondateur du Collectif du Rêve Commun.
************************************
Films
La plupart des films sélectionnés ici seront accompagnés, à l’issue des
projections, de rencontres et d’échanges avec les publics, soit par les
réalisateurs présents soit par les personnalités qui seront invitées sur
l’ensemble du festival.
*Voyage en Anatolie de Bernard Mangiante (2016)
*Ravished Armenia de Oscar Apfel (1919)
*Nous Avons Bu La Même Eau de Serge Avedikian
(2007)
* Chienne d’Histoire de Serge Avedikian (2010)
*Une Histoire De Fou de Robert Guédiguian (2014)
*L’Arbre de Hakob Melkonyan (2015)
*Les Mémoires Du Vent de Özcan Alper (2015)
*Papiers D’Arménie de Ornella Macchia (2016)
*Sans retour possible de Jacques Kebadian (1983)
************************************
Exposition
Antoine Agoudjian - Le Cri du silence, traces d’une mémoire
Arménienne
Par la puissance esthétique de ses photographies comme par l’intégrité de
sa démarche, Antoine Agoudjian se pose en témoin, questionne et
transmet un message d’espoir, celui de la puissance indomptable de
l’esprit humain.
************************************
Les rendez-vous à ne pas manquer
La semaine sera jalonnée de plusieurs rendez-vous :
Lundi 22 août
*Une sélection de textes d’écrivains déportés déclamée par
Delphine Keravec. ( 18h - Salle des fêtes)
*Le villages des associations sera investi par plusieurs associations
arméniennes (Collectif VAN, Collectif du Rêve Commun...)
Mardi 23 août
*Rencontre intimiste avec Antoine Agoudjian autour de son travail et de
son film, Le Cri, au Salon d’images
Samedi 27 août
*Concert exceptionnel de Medz Bazar
Et tout au long du festival retrouvez des écoutes radiophoniques, un
corpus littéraire, d’essais et d’ouvrages scientifiques, historiques et
critiques au sein de la librairie éphémère du festival...
Avec le soutien et la collaboration de...
Fondation pour la Mémoire de la Shoah
Collectif du Rêve Commun
Collectif VAN
Pour plus d’infos
www.festival-douarnenez.com
[email protected]
TÉLÉCHARGER :
Programme du Festival de Douarnenez
http://www.collectifvan.org/pdf/01-31-24-6-07-16.pdf
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94185
Agenda - Le Collectif VAN partenaire du Festival du
cinéma de Douarnenez 2016
Agenda - Le Collectif VAN partenaire du Festival du cinéma de
Douarnenez 2016 - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le
Collectif VAN, partenaire du Festival du cinéma de Douarnenez,
vous invite à inscrire la semaine du 19 au 27 août 2016 dans vos
agendas. Dès qu'elle sera disponible, nous vous ferons découvrir
la programmation 2016 dédiée "aux peuples de Turquie". Sachez
déjà qu'il y aura de nombreux films et débats sur le génocide
arménien ainsi que sur le négationnisme dont il fait l'objet de la
part de l'État turc. Également de nombreux films et débats autour
de la question kurde particulièrement vive depuis cet automne,
avec les bombardements des villes kurdes du sud-est de la Turquie
par l'armée turque.
Publié le 06 juin 2016
Festival du cinéma de Douarnenez/Génocide des Arméniens >>
19-27 août 2016
PEUPLES DE TURQUIE : 19>27/08 2016
Pour sa 39ème édition, le Festival de cinéma de Douarnenez poursuivra sa
traversée cinématographique et humaine, convoquant l’ici et l’ailleurs, la
création et la culture bretonne comme la diversité des combats et du
bouillonnement artistique des peuples du “tout monde”.
En 2016, Douarnenez invitera les peuples de Turquie.
Inviter les cinémas d’ailleurs mais aussi promouvoir celui d’ici avec
l’association Daoulagad Breiz qui proposera, comme chaque année en
association avec le Festival le Grand Cru Bretagne 2016, une sélection de
films, tous genres confondus, réalisés ou produits en Bretagne dans
l’année. Cette section donne à voir cette production dans sa diversité, en
suivant le travail des gens d’ici, en favorisant la découverte de nouveaux
producteurs et réalisateurs et en donnant toute sa place à la création en
langue bretonne.
Le Festival poursuivra également sa relation et ses échanges avec le
Monde des Sourds au travers d’une programmation de films, des ateliers
en LSF, des débats, des activités multiples et une accessibilité quasiintégrale des projections et des rencontres.
La sélection “Grande Tribu” proposera une nouvelle fois des films sensibles,
des films qui nous touchent, des films qui interrogent un certain état du
monde, dans un ensemble que nous espérons cohérent au vu des peuples
invités et des liens tissés depuis 39 ans.
http://www.festival-douarnenez.com/fr/
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93924
Agenda - 4 août 2016 : dernière diffusion de Nansen,
un passeport pour les apatrides
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le documentaire
diffusé les 21 et 24 juin 2016 sur ARTE, Nansen, un passeport pour
les apatrides, sera diffusé une dernière fois sur ARTE le jeudi 4
août 2016 à 6h40. Le film de Valentine Varela et Philippe Saada
montre comment, après la Première Guerre mondiale, le norvégien
Fridtjof Nansen a œuvré pour donner un statut à des millions de
réfugiés. Parmi eux les Arméniens, rescapés du génocide de 1915,
interdits de retour par la jeune république turque qui avait institué
leur déchéance de nationalité collective.
ARTE
Nansen
Un passeport pour les apatrides
Rediffusion :
jeudi 4 août 2016 à 6h40 (56 min)
Déjà diffusé vendredi 24.06 à 10h35
Au début des années 1920, plus de 2 millions de Russes et
d'Arméniens sont devenus apatrides. Les premiers ont été privés
de leur nationalité par Lénine, tandis que les seconds, rescapés du
génocide de 1915, sont interdits de retour par la jeune république
turque. Révolté par leur sort, le Norvégien Fridtjof Nansen a
oeuvré pour donner un statut à ces réfugiés.
Au début des années 1920, plus de 2 millions de Russes et d'Arméniens
sont devenus apatrides. Les premiers ont été privés de leur nationalité par
Lénine, tandis que les seconds, rescapés du génocide de 1915, sont
interdits de retour par la jeune république turque. Révolté par leur sort, le
Norvégien Fridtjof Nansen (1861-1930), un scientifique et explorateur
polaire qui vient d'être nommé haut-commissaire aux réfugiés par la
Société des Nations, va parvenir à imposer au niveau international un
document administratif qui leur redonne une identité et des droits. Après
eux, d'autres communautés bénéficieront de ce fameux certificat - dit
"passeport Nansen"- jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale : les
Allemands juifs chassés par le nazisme, mais aussi les Républicains
espagnols qui fuient la dictature franquiste.
Un combat pour le droit
Figure majeure de l'exploration polaire, scientifique de renom, Fridtjof
Nansen se voit décerner le prix Nobel de la paix en 1922 pour son action
en faveur des réfugiés russes et arméniens. Le prix est également décerné
en 1938 à l'Office international Nansen qui avait poursuivi son oeuvre. En
1945, l'ONU remplace la Société des Nations qui n'a pas su empêcher la
guerre et adopte en 1951 la convention de Genève sur les réfugiés,
donnant naissance au Haut-commissariat des nations unies pour les
réfugiés. Avec Philippe Saada, Valentine Varela, fille de la réalisatrice
d'origine russe Nina Companeez, revient entre autres ici sur l'exil de sa
propre famille. À travers archives, témoignages et éclairage d'historiens,
leur film rappelle la genèse d'une réalité contemporaine.
-------------------------------------------------------------------------------------Le documentaire diffusé les 21 et 24 juin 2016 sur ARTE, Nansen, un
passeport pour les apatrides, sera diffusé une dernière fois sur ARTE le
jeudi 4 août 2016 à 6h40.
Le documentaire est signé Valentine Varela, fille de la réalisatrice d'origine
russe, Nina Companeez, et Philippe Saada.
Le film rappelle la genèse du statut de réfugié et le rôle majeur de
l’explorateur Fridtjof Nansen. On y voit notamment deux membres du
Comité d’histoire de l’Ofpra, Catherine Goussef et Dzovinar Kevonian,
raconter les exils russe et arménien.
Parmi les témoignages de descendants de rescapés du génocide, notons
celui de Jacky Nercessian qui, le 24 avril 2015, s’est recueilli sur la tombe
de Nansen et a visité la maison natale de cet homme à qui les Arméniens
doivent tant.
-------------------------------------------------------------------------------------« Nansen, un passeport pour les apatrides » par Valentine Varela
et Philippe Saada
mardi 21 juin 2016
Arte diffusera les 21 et 24 juin, et 4 août 2016 « Nansen, un
passeport pour les apatrides » (Der Nansen-Pass), par Valentine
Varela et Philippe Saada. Le "passeport Nansen" est un document
d’identité autorisant les réfugiés apatrides, donc sans passeport, à
se déplacer entre les pays.
« Au début des années 1920, plus de 2 millions de Russes – Russes blancs
ayant fui la Russie après la révolution d’octobre, voire celle de février
1917 - et d'Arméniens sont devenus apatrides. Les premiers ont été
privés de leur nationalité par Lénine, tandis que les seconds, rescapés du
génocide de 1915, sont interdits de retour par la jeune république turque
», car leurs "gouvernements avaient institué leur déchéance de nationalité
collective".
« Révolté par leur sort, le Norvégien Fridtjof Nansen (1861-1930), figure
majeure de l'exploration polaire, scientifique de renom, vient d'être
nommé haut-commissaire aux réfugiés par la Société des Nations » (SDN).
Il s’est attelé à la tache ardue de donner un statut à ces réfugiés afin de
leur permettre de franchir les frontières sans être titulaires de passeports.
Animée par la volonté d'éviter l'hécatombe d'un conflit mondial, la SDN
regroupe alors des personnalités comme Nansen, sans formation en
diplomatie.
Cet explorateur célèbre, ce scientifique reconnu, cet ardent patriote et
artisan de l'indépendance de la Norvège veille sur les prisonniers de
guerre, arpente la Russie révolutionnaire où règne la terreur bolchevique,
où le nouveau pouvoir pratique les expropriations, etc. Irène Companeez
témoigne sur ce chaos.
Un million et demi de Russes, dont ceux de L'Armée blanche, fuient,
parfois via la mer Noire, et une partie arrive à Constantinople à une
époque où la Turquie chasse ses minorités orthodoxes. La Croix-Rouge
alerte les diplomates de la SDN et crée le poste de haut-commissaire aux
réfugiés. Nansen occupe ce poste humanitaire. A Constantinople, il
découvre stupéfait la condition désastreuse de ces réfugiés qui "dorment à
même le sol". Comment les répartir dans des pays d'accueil et comment
organiser leur protection juridique quand les jeunes Etats-nations se
soucient de leurs frontières ?
Face à ce vacuum juridique, sans grand moyen financier, Nansen
s'entoure de juristes russes et réussit « à imposer au niveau international
un document qui leur redonne une identité et des droits », un certificat
d'identité juridique indispensable pour ester en justice, se marier, etc. Un
passeport renouvelable un an et valable à vie.
Les Russes se rendent à Berlin, à Paris où est créé un lycée russe. Une
main d'oeuvre hostile à la Révolution russe de 1917 et recrutée par
l'industrie automobile en région parisienne. Compositeurs, danseuse,
peintres, écrivains gardent leur âme slave, leur identité russe, et l'amour
du pays quitté.
En 1922, Fridtjof Nansen est distingué par le prix Nobel de la paix pour
son « travail d’une dimension internationale » en faveur des réfugiés
russes et arméniens, des « prisonniers de guerre, en aidant les millions de
Russes luttant contre la famine et son travail pour les réfugiés en Asie
mineure et en Thrace ».
Nansen s'occupe aussi des réfugiés arméniens survivants de la "plus
grande tragédie de l'humanité" selon ses propres mots. La France assure
un mandat sur des zones, en particulier au Liban, abritant des milliers
d'Arméniens. La jeune république turque refuse des papiers et la
nationalité turque aux survivants arméniens. La SDN accepte l'extension
du "passeport Nansen" aux Arméniens. Ceux-ci embarquent vers des
rivages accueillant dont Marseille.
Lire la suite sur :
http://www.veroniquechemla.info/2016/06/nansen-un-passeport-pourles-apatrides.html
Lire aussi:
Soirée spéciale sur Arte : les réfugiés d’hier et d’aujourd’hui
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=127477
URL originale :
http://www.arte.tv/guide/fr/058380-000-A/nansen
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94181
Agenda - À l'affiche le 8 juin, "Celui qu'on attendait" :
un Messie en Arménie?
Agenda - À l'affiche le 8 juin, "Celui qu'on attendait" : un Messie
en Arménie? - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Serge
Avédikian signe une comédie dramatique qui sortira sur nos
écrans le 8 juin 2016. Intitulé "Celui qu'on attendait", le film met
en scène Patrick Chesnais et Arsiné Khandjian, égérie des oeuvres
du cinéaste arméno-canadien, Atom Egoyan, sur une musique
originale de Gérard Torikian. "Celui qu'on attendait" tombe à pic
en termes d'actualité puisque la guerre larvée entre l'Azerbaïdjan
et l'Arménie, qui sert de trame de départ au scénario, a été
brutalement réactivée par l'agression militaire azérie qui a eu lieu
du 1er au 5 avril dernier contre la république arménienne du HautKarabagh. "Jean-Paul Bolzec (Patrick Chesnais) était parti jouer
son spectacle pour une société française installée en Azerbaïdjan.
Sur le chemin du retour vers l’aéroport, le taxi tombe en panne.
Bolzec est abandonné sur une route désertique, au milieu de nulle
part. Sans s’en rendre compte, il franchit à pied la frontière avec
l’Arménie, en guerre larvée avec son voisin l’Azerbaïdjan depuis
des années. Clandestin dans un pays qu’il ne connaît pas, dont il
ne parle pas la langue et ne lit pas l’alphabet, il comprend assez
vite qu’on le prend pour un autre, car il est fêté comme le
messie…"
Publié le 19 mai 2016
Allociné
Celui qu'on attendait
Date de sortie 8 juin 2016 (1h 30min)
De Serge Avédikian
Avec Patrick Chesnais, Arsinée Khanjian, Robert Harutyunyan plus
Genre Comédie dramatique
Nationalités Français, Arménien
Synopsis et détails
Jean-Paul Bolzec était parti jouer son spectacle pour une société française
installée en Azerbaïdjan. Sur le chemin du retour vers l’aéroport, le taxi
tombe en panne. Bolzec est abandonné sur une route désertique, au
milieu de nulle part. Sans s’en rendre compte, il franchit à pied la frontière
avec l’Arménie, en guerre larvée avec son voisin l’Azerbaïdjan depuis des
années.
Clandestin dans un pays qu’il ne connaît pas, dont il ne parle pas la langue
et ne lit pas l’alphabet, il comprend assez vite qu’on le prend pour un
autre, car il est fêté comme le messie…
Film Annonce:
https://www.youtube.com/watch?v=1Vw6EE8fAKY
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=243544.html
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=93781
Agenda - Découvrez en août 2016, le DVD inédit
"Génocide arménien, le spectre de 1915"
Agenda - Découvrez en août 2016, le DVD inédit "Génocide
arménien, le spectre de 1915" - Collectif VAN www.collectifvan.org
1915 : Allié de l'Allemagne, l’Empire ottoman est plongé dans la Grande
Guerre qui entraînera sa chute. Dans ce contexte historique si particulier,
au moins 1,2 million d’Arméniens est massacré sur ordre du
gouvernement Jeune-Turc. C’est le premier génocide d’un siècle qui n’en
sera pas avare.
En Turquie, son évocation a toujours été refusée et occultée, l’emploi du
mot « génocide » interdit. Pourtant, c’est au sein même de la société
turque que des voix s’élèvent aujourd’hui : elles disent l’impérieuse
nécessité de la vérité.
Pour raconter cette sanglante page d’histoire à l’occasion de son
centenaire, le film va à la rencontre de deux personnages emblématiques :
- Hasan Cemal, journaliste et intellectuel turc, est le petit-fils de Cemal
[Djemal] Pacha, l’un des trois planificateurs du génocide. Son
cheminement personnel l’a amené à se rebeller contre l’histoire officielle
et le négationnisme de l'État turc.
- Fethiye Cetin, avocate et militante turque des droits de l’homme, a
découvert à l’âge adulte qu'elle était la petite-fille d’une orpheline du
génocide - l'une de ces rescapées arméniennes que l’on appelle « les
restes de l’épée » - adoptée par une famille turque. Elle œuvre pour que
la Turquie retrouve la mémoire.
Exorciser les démons familiaux, faire bouger la société turque, tel est le
sens de leur combat commun pour la reconnaissance du génocide
arménien. A travers eux, ce film mêle la « grande » et la « petite »
histoire, entre chronique familiale et destin national, entre Histoire et
mémoire.
Informations:
Sortie en DVD le 16 août 2016
Prix: 17 euros
Précommande ou commande : http://amzn.to/1YaBwmi
Disponible également en VOD et DVD dans tous les points de vente à
partir du 16 août.
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=93971
Agenda - Bibliothèque Nubar de l'UGAB : Le numéro 7
d'Études Arméniennes Contemporaines est paru
Agenda - Bibliothèque Nubar de l'UGAB : Le numéro 7 d'Études
Arméniennes Contemporaines est paru - Collectif VAN www.collectifvan.org - Le numéro 7 d'Études Arméniennes
Contemporaines est disponible à la vente ! Avec notamment des
articles sur les mémoires kurdes du génocide des Arméniens et sur
les récits des victimes du génocide face aux violences sexuées.
Publié le 07 juillet 2016
Bibliothèque Nubar de l'UGAB : Le numéro 7 d'Études Arméniennes
Contemporaines est paru
#7
JUIN 2016
Le numéro 7 d'Études Arméniennes Contemporaines est disponible à la
vente !
Avec notamment des articles sur les mémoires kurdes du génocide des
Arméniens et sur les récits des victimes du génocide face aux violences
sexuées.
Pour passer votre commande, contactez :
[email protected]
UGAB France
11 square Alboni
75016 Paris
www.ugabfrance.org
[email protected]
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94192
Agenda - Paris: Exposition Après la Shoah au
Mémorial de la Shoah
Agenda - Paris: Exposition Après la Shoah au Mémorial de la
Shoah - Collectif VAN - www.collectifvan.org - A l'occasion de la
journée de commémoration de l'Holocauste le Mémorial de la
Shoah organise une exposition "Après la Shoah, Rescapés,
réfugiés, survivants (1944-1947)" du mercredi 27 janvier 2016 au
dimanche 30 octobre 2016 au Mémorial de la Shoah (17 Rue
Geoffroy l'Asnier, 75004 Paris, France).
Publié le 26 janvier 2016
Mémorial de la Shoah
APRÈS LA SHOAH
Rescapés, réfugiés, survivants (1944-1947)
Du mercredi 27 janvier 2016
au dimanche 30 octobre 2016
APRÈS. Après la catastrophe. La libération de l’Europe et la fin de la
Seconde Guerre mondiale soulèvent un immense sentiment de
soulagement, de joie, d’espoir. Pourtant, le retour à une vie normale
semble à peine possible pour les Juifs d’Europe qui ont pu échapper à la
destruction générale organisée par les nazis et leurs complices locaux.
Malgré tout, les rescapés aspirent tous à retrouver leurs proches,
retourner chez eux ou trouver un refuge, reprendre une activité, imaginer
à nouveau un avenir. Ici ou ailleurs. L’incertitude et le chaos règnent
cependant partout.
En Pologne, la moitié des réfugiés revenus d’URSS et les rares survivants
de la Shoah fuient à nouveau. En Allemagne occupée, plus de 250 000
Juifs sont parqués, comme d’autres, dans des camps de personnes
déplacées, en attendant un lieu d’accueil ou une possibilité d’émigrer. En
France, les autorités mettent en place des dispositifs de rapatriement et
de réinsertion des déportés « raciaux », une minorité au sein de
l’ensemble des autres rapatriés. Bien que les Juifs aient été victimes d’une
persécution spécifique, leur sort ne constitue qu’un problème parmi
d’autres à l’échelle du continent. L’aide viendra donc des communautés
juives elles-mêmes, qui parviennent à reconstituer une vie religieuse,
culturelle, politique. L’après n’est pas seulement une période où les Juifs
ont été assistés, c’est le moment où ils reprennent en main leur destin.>
Entrée libre - niveau 1
Horaires : Tous les jours, sauf le samedi, de 10 h à 18 h et le jeudi
jusqu'à 22h
Bientôt, le site de l'exposition
www.apres-la-shoah.memorialdelashoah.org
CYCLE AUTOUR DE L'EXPOSITION
Participez à nos événements autour de l'exposition Après la Shoah :
projections, rencontres, témoignages, pensez à réserver vos places en
ligne sur la billetterie de notre site web ou bien directement à l'accueil du
Mémorial.
projection
jeudi 17 mars 2016 → 19 h 30
Hôtel Lutetia, le souvenir du retour de Guillaume Diamant-Berger
http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/programme-desactivites/expositions/apres-la-shoah-rescapes-refugies-survivants-19441947
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=92991
Agenda - Aide d'urgence aux habitants des villages
de Talish et Mataghis
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "L'association Chéne
vient de prendre la décision de mettre à disposition 10 000 € pour
venir en aide aux habitants des villages de Talish et de Mataghis
qui ont été, ces derniers jours, en première ligne, sous le feu des
bombardements azéris. Afin de développer l'aide nécessaire, au
delà de cette aide d'urgence, l'association Chéne lance un appel à
la solidarité financière de la communauté arménienne de France."
Le Collectif VAN vous soumet ci-dessous le Communiqué de presse
de Chéne publié le 6 avril 2016.
Communiqué de presse
6 avril 2016
Aide d'urgence aux habitants des villages de Talish et
Mataghis
Après l'agression azérie au Karabagh
Aide d'urgence de 10 000 €
pour les villages de Talish et Mataghis
Nous venons de recevoir cet après-midi, par mail, les informations
suivantes de la région de Martakert au Karabagh, pour les deux villages
dans lesquels nous avions engagé des actions en 2015 :
• Rénovation de l'école maternelle de Mataghis,
• Aménagements et fourniture de matériel pour la salle de sports
de Talish.
------------------------------------------------------06/04/2016 14h31
Chers amis de CHÉNE France
Suite à votre demande d’information sur les villages frontaliers de Talish
et de Mataghis, j’ai rendu visite au maire de Mataghis, Zaven Avanessian,
qui se trouve en ce moment à l’hôpital de Stépanakert. Il a été blessé au
niveau du foie et a subi une intervention. Son état de santé est à présent
satisfaisant, il se rétablit.
Le maire de Mataghis nous a donné les informations suivantes:
Mataghis
Les 640 habitants du village, y compris les 112 élèves de l’école et les 40
enfants de la maternelle, ont été évacués dans des habitations
temporaires. Deux civils, Hrant Gharibian agé de 70 ans et Nodari
Margarian, âgé de 50 ans, ont été tués. Les deux stations
hydroélectriques du village ont été endommagées. 30 % des bâtiments du
village sont abimés. Toutes les vitres du village sont cassées.
20% des 180 hectares de cultures d'automne sont endommagées. La
grande majorité des animaux domestiques, restés sans nourriture durant
ces derniers jours, sont morts. Suite aux bombardements, toutes les
portes et les fenêtres de la maternelle ont été endommagées. Le bâtiment
de l’école est partiellement détruit. Le bâtiment de la mairie est en ruine.
Talish
En ce qui concerne le village de Talish, plus de 200 projectiles d'artillerie
sont tombés sur le village. La plupart des bâtiments sont détruits. 3 civils
ont été tués dans leurs maisons (Valera Khalapian, sa femme Rozmela et
Marusia Khalapian, 92 ans). Il y a un grand nombre de blessés. Les
habitants ont été évacués dans des abris temporaires.
Des bombes sont tombées autour de l’école, tous les bâtiments de l’école
ont donc été endommagés. Les habitants des deux villages ont un besoin
urgent de provisions alimentaires et de vêtements, ainsi que de moyens
financiers.
Amicalement,
Karen Aramian
Responsable de Shen-Karabagh
-----------------------------------------------Devant l'urgence de la situation, l'association Chéne vient de prendre la
décision de mettre à disposition, ce jour, 10 000 € pour venir en aide aux
habitants des villages de Talish et de Mataghis qui ont été, ces derniers
jours, en première ligne, sous le feu des bombardements azéris.
Afin de développer l'aide nécessaire, au delà de cette aide d'urgence,
l'association CHÉNE lance un appel à la solidarité financière de la
communauté arménienne de France. Les chèques sont à libeller à l'ordre
de "CHÉNE" (avec au dos la mention "Solidarité Karabagh") sont à
transmettre à :
Association CHÉNE
24, rue de Maubeuge 75009 Paris
Pour tout contact/renseignement
[email protected]
Ohan TOUFANIAN 06.32.39.82.69
Hovannés KULTCHÉYAN 06.89.63.18.04
TÉLÉCHARGER :
Communiqué de presse de l'association Chéne
http://www.collectifvan.org/pdf/01-54-50-8-04-16.pdf
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=93503
Agenda - Parution "La Goutte de miel" : Éduquer les
plus petits à résister aux conflits
Agenda - Parution "La Goutte de miel" : Éduquer les plus petits à
résister aux conflits - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Les
Éditions Cipango ont publié en novembre 2015 "La Goutte de miel",
un conte philosophique arménien du poète Hovhannès Toumanian,
adapté en vers et illustré par Séta Papazian.
La Goutte de miel met en scène une simple goutte de miel qui se trouve à
l’origine de conflits de plus en plus larges… « Pour une goutte de miel, une
de trop, Les hommes se montrèrent fort sots...» Cette métaphore de
l’absurdité de la guerre se conclut par un message de paix et fait prendre
conscience aux plus petits de la bêtise des conflits.
La précédente édition était parue aux Éditions Parenthèses en 1980 et
avait été récompensée en 1982 par une Médaille d’argent à l’Exposition
Internationale du Livre d’Art de Leipzig. Ce conte illustré avait également
rencontré un vif succès dans les établissements scolaires où il était étudié,
tant pour ses qualités littéraires et artistiques que pour le message plein
de sagesse qu'il véhiculait. 35 ans après, cette réédition réussie démontre
que les qualités de l'ouvrage sont plus que jamais d'actualité.
Le livre se termine par une biographie de Toumanian et le conte d’origine
en arménien.
Paru en novembre 2015, année du Centenaire du génocide arménien, cet
ouvrage comporte une forte charge symbolique pour une artiste engagée
qui envisage la transmission de son héritage culturel comme un acte de
résistance. En effet, l'auteur-illustratrice, Séta Papazian, milite depuis
toujours pour la défense des droits de l’homme et contre la négation des
génocides. Elle préside depuis 2004 l’association Collectif VAN [Vigilance
Arménienne contre le Négationnisme] – www.collectifvan.org
Presse :
"La qualité des illustrations, le message engagé véhiculé - essentiel en ces
temps politiques troubles - ainsi que la traduction réussie de la
versification font de cet album un petit bijou." (Nouvelles d'Arménie
Magazine - n°225 - janvier 2016).
"Précipitez-vous pour (re)découvrir ce conte philosophique, rédigé en vers,
illustré par l'auteure elle-même". (France-Arménie - n°426 - janvier
2016).
"Ce conte poétique et symbolique nous livre un beau message de paix, de
sagesse et d’espoir..." (Croqu'livre - Centre régional de ressources
en littérature jeunesse).
La goutte de miel
Textes et illustrations : Séta Papazian
d’après le conte arménien du poète Hovhannès Toumanian
Fiche technique :
Format 24 x 24 cm
32 pages
Couverture cartonnée
Prix 15 euros
ISBN : 979-10-95456-01-8
En librairie depuis le 17 novembre 2015
La Goutte de Miel est en vente chez votre libraire (Librairie Samuélian, 51,
rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris : téléphoner au 01 43 26 88 65 pour
s'assurer des heures d'ouverture, généralement l'après-midi).
Votre libraire peut commander La Goutte de miel auprès du distributeur
DAUDIN.
Le livre est également en vente sur de nombreux réseaux de vente en
ligne, tels ceux de Décitre, de la Fnac, d'Amazon :
http://www.decitre.fr/livres/la-goutte-de-miel-9791095456018.html
http://livre.fnac.com/a9189339/Seta-Papazian-La-goutte-de-miel
http://www.amazon.fr/La-goutte-miel-Seta-Papazian/dp/B015F8LZCI
Site des Éditions Cipango
www.editions-cipango.com
Bibliographie de Séta Papazian
En tant qu’illustratrice et auteure :
• L’Alphabet arménien
Ouvrage à colorier, accompagné de 38 proverbes arméniens
(Éditions La Noria, 1977 – Réédité aux Éditions Entente, 1989)
• La goutte de miel, d’après un conte de Hovhannès Toumanian
Ouvrage récompensé d’une Médaille d’Argent à la Foire Internationale du
Livre de Leipzig en 1982 (Éditions Parenthèses, 1980)
En tant qu’illustratrice :
• Grégoire, Collection « Un prénom, un saint »
(Éditions Fleurus, 1990)
• La Reine Anahide
(auteur Hugues Beaujard, d’après un conte de Ghazaros Aghayan,
Editions du Bonhomme Vert, 2007).
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=92933
Agenda - Parution avril 2016 - Témoigner :
Révisionnisme et négationnisme
Agenda - Parution avril 2016 - Témoigner : Révisionnisme et
négationnisme - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Belgique :
La Fondation Auschwitz et la Mémoire d'Auschwitz ASBL publient
deux fois par an Témoigner entre histoire et mémoire, une revue
qui existe depuis 25 ans. Celle-ci diffuse l’actualité de la recherche
pluridisciplinaire sur les camps nazis et le génocide des Juifs et
des Tsiganes. Elle a également su s’ouvrir aux débats les plus
actuels concernant les enjeux de mémoire et d’histoire, et entend
pallier l’absence d’une publication qui traite autant des questions
de mémoire que des questions d’histoire sans les dresser l’une
contre l’autre. Le numéro d'avril 2016 aura pour sujet
Révisionnisme et négationnisme. Il est trop tôt pour savoir si le
négationnisme d'État de la Turquie sera traité dans ce numéro
mais la revue comportera un article sur la commémoration du
génocide des Arméniens, intitulé « Cent ans après, les Arméniens
n’oublient pas ». Faisant suite à une Journée d'étude sur le
génocide arménien qui avait eu lieu en mars 2015, la revue
Témoigner entre histoire et mémoire avait déjà publié en avril
2015 un numéro comportant un dossier consacré au génocide
arménien, sous le titre "Quel avenir pour la mémoire du génocide
des Arméniens ?"
Publié le 10 mars 2016
Dossier : Révisionnisme et négationnisme
Sous la direction de Daniel Acke
Présentation
*Le négationnisme prolonge le génocide (Baudouin Massart)
*Pourquoi les négationnistes restent dangereux (Aline Sax)
*Wilhelm Koppe et Josef Oberhauser face à la justice ouest-allemande :
exemples d’une première forme de révisionnisme (Sila Cehreli)
*Négationnisme et erreurs historiographiques (Valérie Igounet)
*Négationnisme et concurrence des victimes (Valentina Pisanty)
*Laissez-nous entrer dans la maison des morts (Marie et Jacques Fierens)
Laboratoire mémoriel
*Quand le corps est oublié. Les séquelles physiques du génocide pour les
rescapés (Rémi Korman)
*Commémoration du génocide des Arméniens. « Cent ans après, les
Arméniens n’oublient pas » (Bernard Coulie)
Sommaire complet sur :
http://www.auschwitz.be/index.php/fr/publications/revue-temoignerentre-histoire-et-memoire/36-french/french/3070-sommaire-du-n-122
Nota CVAN :
La revue belge Témoigner entre histoire et mémoire avait publié en avril
2015 un numéro comportant un dossier consacré au génocide arménien,
sous le titre "Quel avenir pour la mémoire du génocide des Arméniens ?"
http://www.auschwitz.be/index.php/fr/publications/revue-temoignerentre-histoire-et-memoire/36-french/french/3006-sommaire-du-n-120
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=93295
Agenda - Parution : La France & l'imprescriptibilité
des crimes internationaux
Agenda - Parution : La France & l'imprescriptibilité des crimes
internationaux - www.collectifvan.org - Les Editions Pedonne ont
le plaisir de présenter l’ouvrage de Philippe (Raffi) Kalfayan au 7e
salon du livre juridique qui se tient au Conseil Constitutionnel à
Paris, ce samedi 10 octobre de 10h à 18h.
Publié le 9 octobre 2015
Au salon du livre juridique au Conseil Constitutionnel
ce samedi 10 octobre
La France & l'imprescriptibilité des crimes internationaux
Avant propos de WilliAm Bourdon
Préface de Mathias Forteau
Les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre sont-ils
imprescriptibles ? L’opinion commune le pense sans doute. Pourtant, ce
que certains pensent constituer une évidence n’est pas nécessairement
acquis dans le droit international contemporain.
La France n’a ratifié aucune des deux conventions, internationale et
régionale, prévoyant cette imprescriptibilité car elle refuse d’étendre celleci aux crimes de guerre. La France s’est ainsi forgée depuis plus de
cinquante ans une véritable « doctrine » nationale qui réserve cette règle
aux seuls crimes contre l’humanité.
Le présent ouvrage analyse de manière objective les fondements
substantiels de cette doctrine sur le terrain juridique, en mettant en
lumière les motifs politiques qui se cachent derrière elle. Il passe en
particulier les arguments de cette doctrine au crible des traités et
conventions en vigueur, de la pratique des États en la matière et de la
pratique des tribunaux en relation avec l’imprescriptibilité des crimes
internationaux.
Le Parlement français est appelé à l’automne 2015 à débattre une
nouvelle fois de la question : la règle de l’imprescriptibilité doit-elle
s’appliquer aux crimes de guerre en droit interne ? La présente
monographie fournit à cet égard de nombreux outils d’évaluation et
arguments pour se faire une opinion sur une question qui reste
pleinement d’actualité, en france comme dans d’autres pays.
Philippe Kalafyan est juriste internationaliste, chercheur au CRDH (Paris II
Panthéon-Assas), et ancien secrétaire général de la Fédération
Internationale des Droits de l’Homme (FIDH).
ISBN 978-2-233-00775-9 24 €
Editions Pedone
13 rue Soufflot
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=92039
Agenda - Parution : "Van 1915, Les grands
événements du Vaspourakan"
Agenda - Parution : "Van 1915, Les grands événements du
Vaspourakan" - Collectif VAN - www.collectifvan.org - En cette
année symbolique du centenaire du génocide arménien, la Société
Bibliophilique Ani publie la première traduction en français du récit
de Hovhannès Ter Martirossian, dit A-Do, témoin privilégié de la
résistance arménienne à Van en 1915 et des massacres perpétrés
par le gouvernement turc dans cette province arménienne du
Vaspourakan. L'ouvrage bénéficie jusqu'au 30 octobre 2015 d'une
offre de souscription au tarif privilégié de 48€ au lieu de 62€.
Parution prévue en novembre 2015.
Publié le 2 octobre 2015
Parution
Van 1915, Les grands événements du Vaspourakan
A-Do (Hovhannès Ter Martirossian)
Parution prévue en novembre 2015.
Présenté par
Jean-Pierre Kibarian
QUI EST A-DO ?
Né à Nor-Bayazid en Arménie russe en 1867, Hovhannès Ter
Martirossian, dit A-Do, est le troisième d’une fratrie de huit enfants. La
publication d’une brochure contre le gouvernement tsariste le mènera en
prison. Il publie son premier livre important en 1912 dans lequel il
présente un état des lieux des provinces habitées par les Arméniens
dans l'Arménie historique.
Amoureux de son peuple, il livre à travers son second
ouvrage Les événements importants du Vaspourakan en 1914-1915 un
témoignage de première main sur
le mécanisme génocidaire des Turcs à l’encontre des Arméniens. Père de
deux filles, il meurt en 1954 à Erevan.
Quand A-Do, se rend à Van en 1915, il sait que l’une des pages les plus
tragiques de l’Histoire est en train de s’écrire dans cette partie de l’Empire
ottoman. Observateur judicieux et perspicace, il devient le témoin oculaire
de la résistance héroïque menée par les Arméniens durant trois semaines
dans la ville assiégée de Van. De retour à Erevan, il décide de publier son
témoignage afin de décrire comment une poignée d’hommes et de
femmes se sont défendus corps et âme face à la barbarie turque et kurde,
avec pour devise : « Mieux vaut connaître dix jours de liberté avant la
mort que de mourir esclave. »
C’est en 1917 à Erevan que sera édité pour la première fois le livre Van
1915, les grands événements du Vaspourakan. Témoin privilégié, A-Do y
raconte comment 1 300 combattants arméniens insuffisamment armés,
encerclés à l’intérieur de la citadelle et dans l’Ayguestan, ont tenu tête,
jour et nuit, sous le feu incessant des canons, à 12 000 soldats turcs
entraînés et épaulés par plusieurs bataillons de miliciens, de Tcherkesses
et de Kurdes. À travers ses témoignages riches et détaillés, il explique
comment le docile raya arménien a fini par prendre les armes à Van et
dans d’autres localités du Vaspourakan afin de résister aux exactions
inouïes et impunies commises sur la population arménienne.
Dans ce récit, A-Do rapporte aussi, avec un rare esprit analytique, les
événements tragiques et génocidaires de 1915 qui se déroulent dans cette
région appelée Arménie occidentale et située à l’est de la Turquie actuelle.
À l’aide de tableaux statistiques précis, il démontre comment le
gouvernement turc profita de l’opportunité de la Première Guerre
mondiale pour perpétrer ces massacres dans la province arménienne du
Vaspourakan.
Écrit à l’origine en arménien, le livre d’A-Do est pour la première fois
intégralement traduit en français et édité par la Société Bibliophilique Ani
qui souhaitait, ainsi, donner au plus grand nombre accès à ce récit majeur.
Un ensemble de 8 cartes très détaillées appartenant au livre d’origine,
complète utilement la lecture et la compréhension de l’ouvrage. Une
nouvelle carte du vilayet de Van a été ajoutée à l’ensemble ainsi que 6
croquis annexes réalisés en 1926 par le commandant Larcher. Les
photographies de l'édition originale n'ayant pu être reproduites, du fait de
leur mauvaise qualité, celles-ci ont été avantageusement remplacées par
près d’une centaine de photographies de la même période émanant de
plusieurs fonds, résultat d’une recherche iconographique active.
En cette année symbolique du centième anniversaire du génocide, la
Société Bibliophilique Ani apporte ainsi, à sa manière, une contribution
supplémentaire à la compréhension de l’histoire du génocide des
Arméniens qui reste, encore à ce jour, nié par la Turquie.
Témoin privilégié des événements de 1915, A-Do raconte dans ce livre
comment une poignée d’hommes et de femmes se sont défendus corps et
âme face à l’armée turque secondée par les bouchers tchété et kurdes.
Les autorités turques, aveuglées par la haine de l’élément arménien, se
sont empressées de parler de traîtrise, oubliant les 120 000 Arméniens
mobilisés dans l’armée ottomane et presque tous liquidés par ce même
gouvernement. Ces événements seront aussi pour eux le prétexte idéal
pour commettre le premier génocide du XXe siècle. Ce récit, traduit pour
la première fois en français, est le tout premier témoignage dont la valeur
documentaire est telle qu’il a été repris par de nombreux auteurs
renommés.
----------------------Beau livre relié
- 400 pages,
- Format 210 mm x 270 mm
- Richement illustré de photographies d’époque
comprenant
- Une biographie de l’auteur
- Des notes explicatives
- Des annexes
- Un index
- 9 cartes reproduites et translittérées en français
dont 4 cartes en couleurs hors-texte dépliantes
Parution prévue en novembre 2015
au prix public de 62 €
Pour tout renseignement complémentaire,
merci de vous adresser à :
Société Bibliophilique Ani
163, rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 PARIS
[email protected]
Association loi de 1901 à but non lucratif
OFFRE SPÉCIALE DE SOUSCRIPTION
Valable jusqu’au 30 octobre 2015
au prix de 48 € au lieu de 62 €
Pour toute expédition, prévoir un supplément de 11€ par exemplaire
commandé pour frais d’emballage et d’envoi par Colissimo.
Télécharger le bon de souscription en pdf ci-dessous
TÉLÉCHARGER :
Bon de souscription http://www.collectifvan.org/pdf/08-49-30-2-1015.pdf
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=91835
DOSSIERS PERMANENTS
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN
Récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés
depuis 2006.
SOMMAIRE : http://www.collectifvan.org/article.php?id=21105
Ephémérides
La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6
décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une
date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les
thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du
Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de
nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).
Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)
Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)
SITES INTERESSANTS
Visitez notre page de liens : http://www.collectifvan.org/liens.php?r=7
QUELQUES INFORMATIONS SUR LE SITE DU COLLECTIF VAN
Rubrique Info Collectif VAN
Retrouvez toutes les traductions de la presse anglophone ou
turcophone dans notre rubrique Info Collectif VAN
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1
Le Collectif VAN met en ligne régulièrement des traductions de la presse
anglophone et turcophone. Oeuvres de militants, de sympathisants du
Collectif VAN et de prestataires, ou émanant de sites externes (tel celui de
la FEAJD), ces traductions visent à mettre à la disposition du plus grand
nombre, les informations essentielles à la bonne compréhension de
l'actualité.
Vous retrouverez également dans la Rubrique Info Collectif VAN :
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1
- nos informations ou communiqués de presse, ainsi que ceux de certaines
organisations externes.
- le sommaire bi-quotidien de notre Revue de Presse du jour.
- la Revue de la presse turque en français (ni traduite ni commentée de
notre part).
- la Revue de la presse arménienne préparée par l'Ambassade de France
en Arménie.
Rappel :
Vous avez en haut de page, un module Recherche pour retrouver un
article. Attention, le champ de saisie ne doit comporter qu'un seul mot.
Essayer de cibler en choisissant plutôt des noms propres, pour éviter un
trop grand nombre d'occurrences.
Appel aux dons :
Aidez-nous à poursuivre notre mission d'information et de vigilance !
Envoyez vos dons :
Par chèque bancaire à l'ordre du "Collectif VAN"
A adresser à : Collectif VAN - BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux France
Votre avantage fiscal :
Si vous êtes imposable, 66% du montant de votre don sont déductibles de
vos impôts sur le revenu (de l’année suivante), dans la limite de 20% de
vos revenus imposables. Un don de 100€ ne vous coûtera en réalité que
34 €.
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1
Utilisez au mieux le site du Collectif VAN
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le site du Collectif VAN
met à jour quotidiennement des dizaines d'articles. Sachez
naviguer dans les rubriques !
Rubrique News
Depuis le 20 octobre 2015, la page News du site www.collectifvan.org a
cessé d'être alimentée mais elle constitue une source d'archives pour les
informations quotidiennes qui y ont été postées depuis le lancement du
site en mars 2006. La revue de presse - collectée 5 jours par semaine par
la webmaster du Collectif VAN à partir des médias en ligne francophones
- est donc à suivre uniquement dans la Veille-Média du Collectif VAN et
sur les réseaux sociaux de notre association très active sur Facebook et
Twitter.
Info Collectif VAN
Toutes les traductions, résumés, informations propres au Collectif VAN
sont en ligne à l'accueil dans la Rubrique Info Collectif VAN
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1
Tout sur VAN
Mieux connaître le Collectif VAN : rendez vous à la rubrique Tout sur
VAN.
http://collectifvan.org/rubrique.php?r=1&page=1
Tout sur VAN : vous y trouverez également les courriers des
lecteurs
Les courriers des sympathisants du Collectif VAN nous font chaud au coeur
et nous confortent dans la certitude que notre approche du combat que
nous menons, est juste. Et comme ça fait toujours du bien de relire de
temps en temps leurs encouragements et dans la mesure du possible,
nous mettons en ligne les mails reçus, du plus récent au plus ancien (en
ne gardant que les initiales des sympathisants) :
http://www.collectifvan.org/article.php?r=1&id=6137
http://www.collectifvan.org/article.php?r=1&id=2203
http://www.collectifvan.org/article.php?r=1&id=538
Salle de Presse
Tous les articles de la presse française rendant compte des actions
réalisées par le Collectif VAN sont en ligne dans la rubrique Salle de
presse.
http://collectifvan.org/rubrique.php?r=2&page=1
Communiqués
Les Communiqués du Collectif VAN se trouvent dans la rubrique
Communiqués.
http://collectifvan.org/rubrique.php?page=1&r=9
Actions VAN
Tous les articles présentant les actions organisées et réalisées par le
Collectif VAN sont mis en ligne dans la rubrique Actions VAN.
http://collectifvan.org/rubrique.php?r=3&page=1
Agenda
Les annonces parlant des événements culturels à venir (réunions
publiques, manifestations, conférences, concerts, projections de films,
expositions, parution d'ouvrages, etc.), sont mises en ligne dans la
rubrique Agenda.
http://collectifvan.org/rubrique.php?r=5&page=1
Photothèque
De nombreux photos-reportages sont disponibles en ligne dans la rubrique
Photothèque
http://collectifvan.org/rubrique_photo.php?r=6
Veille-Media
Toutes les Veilles-Media à télécharger sur :
http://www.collectifvan.org/rubrique_veille.php?r=9&page=1
MEDIAS
Quelques émissions TV & radios
où les citoyens peuvent intervenir
Soyez un citoyen actif et participez aux débats dans les médias.
Quelques coordonnées :
TF1 - 1, quai du point-du-jour 92656 Boulogne cedex
Tel : 01 41 41 12 34 / 0803 809 810 — Fax : 01 41 41 28 40
Internet : www.tf1.fr
France 2 - 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris cedex 15
Tel : 0825 033 333 Fax : 01 56 22 98 74
Internet : www.france2.fr
Email : [email protected]
France 3 - 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris cedex 15
Tel : 0825 033 333 Fax : 01 56 22 75 02
Internet : www.france3.fr
Email : [email protected]
[email protected]
Canal + - 85-89 quai André Citroën 75711 Paris cedex 15
Tel : 01 44 25 10 00 Fax : 01 44 25 12 34
Internet : www.cplus.fr
France 5 - 8, rue Marceau 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9
Tel : 01 55 00 74 74 — Fax : 01 55 00 77 00
Internet : http://www.france5.fr/
Email : http://www.france5.fr/contact/
Ecrivez à Alain Le Garrec, médiateur des programmes sur :
http://www.france5.fr/contact/W00069/2/71909.cfm
Arte - 2a rue de la Fonderie 67080 Strasbourg cedex
Tel : 03 88 14 22 55 — Fax : 03 88 14 22 00
Internet : www.arte-tv.com
Email : [email protected]
M6 - 89, av. Charles de Gaulle 92575 Neuilly/Seine cedex
Tel : 0825 06 66 66 - Fax : 01 41 92 66 10
Internet : www.m6.fr
iTélé - 6 allée de la Deuxième DB 75015 Paris
Tel : 01 53 91 50 00— Fax : 01 53 91 50 01
Internet : www.itelevision.fr
LCI - 54 av. de la Voie Lactée 92656 Boulogne cedex
Tel : 01 41 41 23 45— Fax : 01 41 41 38 50
Internet : www.lci.fr
Quelques émissions TV :
France2 :
Relations.france2
Participez
"On n'est pas couché"
Chaque samedi soir, en deuxième partie de soirée, retrouvez Laurent
Ruquier entouré de Natacha Polony et Aymeric Caron.
Vous voulez donner votre avis ?
Contactez l'émission au 01 41 11 11 11
On n'est pas couché
Participez au débat sur le Forum.
Ce soir (ou jamais !) de Frédéric Taddéï.
Tous les vendredis, en direct à 22h30
Participez au débat sur le Forum.
Mots croisés avec Yves Calvi
Tous les lundis, en deuxième partie de soirée, Mots croisés provoque et
nourrit le débat citoyen avec ceux qui font l’actualité.
Une fois l'émission terminée, continuez le débat sur le Forum.
Quelques émissions Radio :
Europe 1www.europe1.fr
Semaine de 10h30 à 12h00
Jean-Marc Morandini
Coup de pied dans le PAF chaque matin : Jean-Marc Morandini nous dit
tout sur le monde du petit écran au travers de reportages et d’enquêtes
dans les coulisses de la télé. Egalement en studio chaque matin, une star
du petit écran ou un patron de chaîne répondra aux questions de JeanMarc Morandini et des auditeurs. A découvrir aussi, le zapping de la télé
de la veille et les commentaires des auditeurs qui donnent leurs coups de
cœur et leurs coups de gueule sur le répondeur de l’émission au 01 42 32
42 32 ou en direct au 01 42 32 15 15.
RTLwww.rtl.fr
En semaine de 13h00 à 14h00
Pierre-Marie Christin"Les auditeurs ont la parole"
Pierre-Marie Christin présente de 13h00 à 14h00, “Les Auditeurs ont la
Parole”. Réagissez à l'actualité par téléphone (32 10) ou sur internet.
Entre 10H et 14H, une standardiste prend votre témoignage. Avant 10H et
après 14H, vous pouvez laisser vos messages sur le répondeur, sans
oublier de laisser vos coordonnées téléphoniques si vous voulez participer
à l'émission.
France Interwww.radiofrance.fr
Le téléphone sonne
En semaine de 19h20 à 20h00
Si vous voulez poser une question, témoigner et/ou intervenir à
l'antenne...
- le téléphone 01.45.24.70.00 dès 17h
- Internet, en utilisant le formulaire de la page "Pour intervenir".
- le SMS+ pour réagir pendant l'émission, de 19h20 à 20h : sur votre
téléphone mobile, saisir le code " TEL " suivi d'un espace, votre question
puis valider et envoyer au 6 20 30. (0.35€ par message plus le prix du
sms)
Le lundi, mardi, jeudi et vendredi à 19h20, nous vous invitons à réagir sur
un thème de l'actualité, à poser vos questions aux invités du téléphone
sonne. Vous pouvez également, après la diffusion, réécouter l'émission
dans son intégralité.
Là-bas si j'y suis
En semaine, à 15h
Exprimez-vous sur le répondeur de « Là-bas si j’y suis » : 01 56 40 37 37
ou par mail : [email protected]
RMCwww.rmcinfo.fr
BOURDIN & Co Le 1er show radio d'info
Du lundi au vendredi de 6h à 10h.
Découvrez une nouvelle façon de traiter l'info du matin avec "Bourdin
&Co" ! Finis les journaux austères et redondants. Voilà enfin un espace de
liberté où auditeurs, politiques et journalistes sont logés à la même
enseigne. Jean-Jacques Bourdin agite, provoque, polémique, et vos
réactions ne se font jamais attendre! Un ton débridé et sincère pour des
échanges parfois musclés mais toujours respectueux. Pour intervenir :
Appelez le 3216 (0,34€/min).
=============================================
L'association des auditeurs de France Culture
L'association des Auditeurs de France Culture (aafc), créée en 1984,
rassemble les personnes qui veulent manifester leur intérêt pour cette
chaîne de radio dont les émissions sont écoutées et appréciées au delà de
nos frontières.
L'objet de l'association est de regrouper les auditeurs de France Culture
pour favoriser des rencontres et coordonner les actions visant à :
- l'évolution de la chaîne dans le maintien de sa qualité ;
- la préservation de son identité et de sa spécificité ;
- l'amélioration de sa technique et de son confort d'écoute ;
- son ouverture aux différents aspects de la culture ;
- son rayonnement et développement de son influence ;
- sa pérennité.
L'Association se déclare attachée au caractère de service public de France
Culture et ne saurait en aucun cas se substituer à lui. Elle se veut
pluraliste et indépendante de tout engagement politique, confessionnel,
syndical et philosophique.
Association des auditeurs de France Culture
83 boulevard Beaumarchais
75003 Paris
Téléphone : 01 42 09 03 67
Courriel : [email protected]
=============================================
----------------------------------------------------------------------------------Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: [email protected]
http://www.collectifvan.org
Les Infos Collectif VAN sur :
http://www.collectifvan.org/rubrique.php?page=1&r=0
Téléchargement

mercredi 13 juillet 2016, Claire ©armenews.com