CHAPITRE 7 : LE COMPETUR D’HEMATOLOGIE
CHAPITRE 7
LE COMPETUR D’HEMATOLOGIE
Objectifs pédagogiques :
- Décrire les principes de fonctionnement des automates
d’hématologie
- Décrire les principales parties d’un
’ compteur d’hématologie
’
- Décrire les bonnes pratiques d’utilisation d’un automate
d hématologie
d’hématologie
- Décrire les procédures d’entretien courant des compteurs
d’hématologie
g
I- Généralités
Les compteurs d’hématologie ou automates d’hématologie sont des
appareils plus ou moins complexes utilisés pour la réalisation de
l hémogramme.
l’hémogramme
L’hémogramme est l'étude cytologique quantitative et qualitative du
sang circulant. Il comprend :
- la
l dét
détermination
i ti d
des nombres
b
absolus
b l d
de globules
l b l rouges, d
de globules
l b l
blancs et des plaquettes ;
- Le
e dosage de l’hémoglobine
é og ob e ;
- la mesure de l’hématocrite ;
- le calcul des constantes érythrocytaires : VGM, TCMH et CCMH ;
- l’établissement po
pourr les glob
globules
les blancs de la form
formule
le le
leucocytaire
coc taire
donnant les pourcentages des différents types de leucocytes :
polynucléaires
p
y
neutrophiles,
p
p
polynucléaires,
y
éosinophiles,
p
basophiles,
p
lymphocytes.
Il faut noter que la plupart des automates calcule l'hématocrite à partir
de la numération des globules rouges et du volume globulaire moyen
moyen.
II‐ Principes de comptage et de mesure des compteurs d’hématologie
• Il existe essentiellement deux principes de comptage utilisés par les automates d'hématologie utilisés par les laboratoires.
'hé
l
l é
l l b
II‐1‐ La variation d’impédance
• A
Appelé encore, principe Coulter du nom de son inventeur: Elle est la lé
i i C l d
d
i
Ell
l
méthode de référence. • LL'appareil
appareil utilise les variations d
utilise les variations d’une
une résistance électrique afin de déterminer résistance électrique afin de déterminer
la taille des cellules sanguines.
• Les cellules en passant à travers une ouverture déplacent un volume égal de fluide conducteur. De plus un courant électrique est appliqué au niveau de cette ouverture. Chaque passage d'une cellule à travers l'ouverture provoque
alors une augmentation de la résistance électrique Cette augmentation est
alors une augmentation de la résistance électrique. Cette augmentation est traduite en impulsions électriques dont la hauteur est directement proportionnelle au volume cellulaire. La détermination de la taille de la cellule
est donc basée sur le déplacement du liquide et on obtient par conséquent la mesure du volume cellulaire (c'est‐à‐dire le VGM) directement.
• Le nombre de globules rouges est déterminé par le total d
Le nombre de globules rouges est déterminé par le total d’impulsions
impulsions enregistrées. Le taux d’hématocrite est alors déduit selon la formule : Ht = GRxVGM/10.
PRINCIPE DE MESURE PAR LA VARIATION D’IMPEDANCE
Légende
1 : Electrode Positive
2 : Electrode Négative
3 : Capillaire de mesure
4 : Globule
5 : Flux aspirant
6 : Sang entier dilué
BGB
BGR
PRINCIPE DE MESURE PAR LA VARIATION D’IMPEDANCE
La valeur de l’impulsion U est proportionnelle au volume cellulaire
I= constante
I= constante
El t d iinterne
Electrode
t
U= R I et R = l / s
Vide régulé
Bac de comptage
Electrode
externe
Saphir percé d’un micro‐
orifice
1 impulsion U = 1 particule
l
U
Fl de
Flux
d diluant
dil
t conducteur
d t
Micro‐orifice, surface s
surface s
Diamètre 4mm
Impulsion
Temps
II-2: La mesure optique
Elle associe la cytométrie en flux et la diffraction lumineuse. La
source de lumière peut être un laser ou une lampe au tungstène
La cytométrie en flux consiste globalement à faire défiler une à
une des cellules devant un faisceau laser. Plus p
précisément,, on
utilise d'abord un système d'hydrofocalisation qui va permettre de
canaliser les cellules et de les faire passer en file indienne. Lors
d leur
de
l
passage à travers
t
le
l llaser, elles
ll é
émettent
tt t d
des signaux
i
lumineux qui sont analysés par l'ordinateur associé au cytomètre.
Ces signaux peuvent être de plusieurs natures comme par
exemple une diffraction de la lumière par la cellule qui est alors
liée à sa taille ou un signal
g
de fluorescence émis spontanément
p
par la cellule ou parce qu'elle a été marquée par un antigène, une
coloration...
PRINCIPE DE MESURE PAR METHODE OPTIQUE
Diluant
Diluant
SOURCE
Cellule photoélectrique
Diluant
l
Diluant
Echantillon
H d f
Hydrofocalisation
li ti
Flux
FOCALISATION
de
HYDRODYNAMIQUE
gainage
Flux
de
gainage
Flux échantillon
Flux
d
de
gainage
Flux échantillon
Diffraction lumineuse
Intensité de la lumière diffractée peut être corrélée à des caractéristiques morphologiques cellulaires:
‐ Intensité de la lumière diffractée par la cellule, recueillie dans l'axe de la lumière incidente dite "diffraction
incidente, dite diffraction aux petits angles
aux petits angles" (2 à 6°), (FALS Forward Angle Light (2 à 6°) (FALS Forward Angle Light
Scatter, ou FSC Forward Scatter Channel), est en relation proportionnelle avec la taille cellulaire , la forme cellulaire, et l’indice de réfraction cellulaire
‐ Intensité de la lumière diffractée par la cellule, recueillie de 8° à 90° de l'axe de la lumière incidente, "diffraction aux grands angles", (RALS Right Angle Light Scatter, ou SSC Side Scatter Channel) est relation proportionnelle avec l'hétérogénéité
SSC Side Scatter Channel), est relation proportionnelle avec l
hétérogénéité du du
contenu cellulaire, présence/absence et taille de granulation cytoplasmique, forme et taille du noyau, rapport N/C, densité chromatinienne du noyau, ce Paramètre est appelé « Granularité »
appelé «
Détection aux petits angles : p
g
Taille
Détection aux grands angles: « Granularité »
II‐3: Mesure de l’hémoglobine
g
• L’hémoglobine est dosée par méthode spectrophotométrique (525 à 550 nm) après la lyse h
é i
(525 à 550
)
è l l
des hématies.
Echantillon
LED
Optique
Diluant + lyse
Cellule de mesure
Photodétecteur
II-4: Principe de mesure de l’hématocrite
La hauteur de l’impulsion
l impulsion engendrée par le passage d’une
d une cellule dans le
micro orifice est directement proportionnelle au volume de la cellule analysée.
L’hématocrite est mesurée en fonction de l’intégration numérique du volume
globulaire moyen (VGM)
(VGM).
Total volume VT
Centrifuge
VT
HCT (%) = V / VT x100
V
III‐ PRESENTATION DE COMPTEURS D’HEMATOLOGIE ET DE QUELQUES PARTIES IMPORTANTES
Figure 2
Figure 1
SYSMEX XP‐300
SYSMEX XT Figure 3 : Modèle de bacs de comptage de GR et GB
a. Présenter verticalement
le tube d’échantillon
d échantillon et
actionner en même temps
l’aspiration
Figure 4 : Aspiration automatique de l’échantillon
b. Attendre la rentrée
b
de l’aiguille
d’aspiration
p
et retirer
verticalement le tube
d’échantillon
Figure 5 : Retrait du tube d’échantillon de l’aiguille d’aspiration
Figure 6 : Modèles de systèmes d’aspiration
6-a- Assemblage de seringues
sans cartouche de protection
6-b- Assemblage de seringues avec
cartouche de protection à soufflets
6- c- Pompes péristaltiques
Figure 7 : Modes de présentation des réactifs du compteur d’hématologie
7-a : Un compartiment de l’appareil peut
contenir une solution de lyse et de
nettoyage Le diluant étant a l’extérieur
nettoyage.
l extérieur
7-b
7
b : Un pack ou carton de réactifs
peut contenir le diluant, la lyse et la
solution de nettoyage
IV‐ Les bonnes pratiques d’utilisation des compteurs d’hé t l i
d’hématologie
•Utiliser toujours un onduleur avec prise de terre pour ll’alimenter
alimenter
•Permettre une bonne circulation d’air autour de l’appareil
(50 cm du mur)
•Allumer l’appareil et attendre environ 10 minutes avant son emploi
•Vérifier qu’il n’y a pas de bulles d’air dans les tuyauteries de réactifs
•Vérifier toujours les fuites de réactifs dans le circuit hydraulique
•Vérifier toujours les fuites d’air ou de vide dans le circuit
•Eviter les allumages et extinctions intempestives
•Eviter la pollution des réactifs par la poussière
•Ne pas tirer sur le bec d’aspiration après aspiration
•Mélangez
Mélangez soigneusement ll’échantillon
échantillon avant emploi
•Passer de temps à autre le sang de contrôle
•Observer toujours la procédure d’arrêt de l’appareil
V‐ Procédures d’entretien d’un compteur d’hématologie
Se conformer toujours aux recommandations du fabricant
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
5‐1‐ Entretien journalier
j
Nettoyer régulièrement le corps de l’appareil
Nettoyer l’appareil avant et après l’analyse avec de l’eau distillée
Nettoyer l’appareil avec la solution de nettoyage préconisée
Essuyer toute trace de sang
5 2 Entretien hebdomadaire
5‐2‐
Entretien hebdomadaire
Effectuer un rinçage avec une solution détergente ou fongicide
Nettoyage et rinçage des bacs de mesure
y g
ç g
5‐3 ‐ Entretien semestriel
Remplacer les cordons des pompes de l’appareil 5‐4 ‐ Entretien annuel
Remplacer les tuyauteries hydrauliques
Remplacer les cordons des pompes
Remplacer les cordons des pompes
Remplacer les joints des seringues
VI PRATIQUE :
VI•Présentation
Pé
t ti d’un
d’ automate
t
t d’hématologie
d’hé t l i
•Instructions avant et après utilisation quotidienne
•Instructions
I t ti
h bd
hebdomadaires
d i
•Instructions mensuelles
•Instructions
I t ti
t
tous
l six
les
i mois
i
•Changement de réactifs
•Remplacement
R
l
t de
d tuyaux
t
•Nettoyage général
Téléchargement

Maintenance appareils d`hématologie