Transmanche : Une année de plus pour tout
changer
Le Département a accepté de prolonger d’une année la délégation de
service public du Transmanche, pour permettre de réfléchir à un
nouveau modèle économique durable.
Le Département donne une année supplémentaire au Transmanche pour réfléchir à un
nouveau modèle économique.
Le Département ne fermera pas la ligne Transmanche. Son président Nicolas Rouly a
acté ce jeudi son intention de prolonger d’une année l’exploitation de la ligne, jusqu’en
décembre 2015 « Il nous faut maintenant formaliser cela avec l’opérateur DFDS
Seaways », explique M. Rouly, le patron du syndicat mixte qui gère la ligne DieppeNewhaven.
Cette déclaration prend la forme d’un nouveau départ pour cette ligne historique qui relie
la France à l’Angleterre. En prolongeant d’un an, Nicolas Rouly veut « se donner le
temps d’entrevoir un chemin vers une solution durable ». En clair, le travail commence
maintenant pour rendre cette ligne pérenne et surtout, pour diminuer la part importante
de l’argent public (quelque 20 millions d’euros annuels) dans le fonctionnement de cette
ligne.
« Les études que nous avons demandées donnent une vision du potentiel de cette ligne,
qui a démontré son utilité. Ces études seront présentées la semaine prochaine »,
explique Nicolas Rouly. Cette année supplémentaire donne à tous les acteurs publics
(Ville de Dieppe, Agglo, Département et Région) et privés (DFDS, filière logistique…) du
temps pour répondre aux questions encore en suspens : exploiter un ou deux bateaux,
modifier la motorisation pour diminuer leur consommation, assurer plusieurs rotations
quotidiennes, …
Lundi, le comité syndical de la ligne actera les études qui seront ensuite dévoilées.
Mercredi, une nouvelle table ronde aura lieu entre tous les acteurs. Enfin, le président
Rouly compte sur le prochain rapport de la chambre régionale des comptes attendu fin
2014 pour « avoir une feuille de route de la démarche à suivre ».
Une décision attendue
Cette décision était attendue par tous à Dieppe. La ligne transmanche pèse dans
l’économie locale. Elle emploie 400 personnes et génère 1 100 emplois indirects. Ces
retombées économiques sont chiffrées à 17 millions d’euros par la chambre de
commerce et d’industrie de Dieppe.
Mardi, en conseil communautaire, Franck Sottou, vice-président de l’Agglo en charge de
l’économie, a fait une proposition de motion en faveur du maintien de la ligne. « Avec
cette prolongation d’un an, il va maintenant falloir travailler sur les horaires, sur la
commercialisation, sur l’animation à bord pour rendre cette ligne plus attractive, aussi
bien pour le fret que pour le transport de passagers. », a expliqué l’élu.
Les infos Dieppoises le 30/10/2014
Téléchargement

Transmanche : Une année de plus pour tout changer - TUG