Communiqué de presse (26.01.2015)
Avis de voyage : Vigilance accrue pour la femme enceinte en voyage dans
certains pays touristiques
Une propagation à large échelle du virus Zika est actuellement signalée dans certains pays qui
accueillent de nombreux touristes étrangers, dont le Brésil et le Mexique.
Le virus est transmis par piqûre de moustique (genre Aedes). Une personne atteinte sur 5 seulement
montre des signes, qui sont en principe peu graves. Il s’agit de température élevée, douleurs aux
articulations, douleurs musculaires, rougeurs cutanées, yeux rouges ; d’autres signes peuvent
s’ajouter, comme vomissements, maux de tête, douleurs derrière les yeux. Il n’existe ni traitement
contre cette maladie, ni vaccin. La maladie guérit spontanément après quelques jours.
Ce virus est toutefois à prendre plus au sérieux s’il affecte une femme enceinte. Dans ce cas, il
pourrait être responsable de malformations du système nerveux central de l’embryon
(microcéphalie).
On signale une nette augmentation des cas de syndrome de Guillain Barrée dans ces mêmes
régions ; il semble que l’augmentation de ce syndrome dans ces pays soit liée à une infection avec le
virus Zika. Le syndrome de Guillain Barrée peut apparaître à tout âge et consiste en l’apparition
progressive d’une paralysie pouvant toucher l’ensemble du corps ; ce syndrome apparaît comme
suite d’une infection et résulte d’une atteinte inflammatoire des nerfs périphériques. Les signes sont
réversibles. Néanmoins, la maladie peut être mortelle s’il n’existe pas de possibilité de prise en
charge clinique adéquate.
Pays ou régions ayant rapporté des cas confirmés d’infection locale à virus Zika récemment
Les zones connaissant actuellement une augmentation rapide des cas avec
transmission à large échelle sont :
El Salvador, Venezuela, Colombie, Brazil Suriname, Guinée Française,
Honduras, Mexico, Panama et Martinique
Les zones connaissant une transmission sporadique, moins intense, faisant
suite à l’introduction récente du virus sont :
Bolivie, Guyane, Ecuador, Guadeloupe, Guatemala, Paraguay, Puerto Rico,
Barbados, Saint Martin et Haiti
Les voyageurs se rendant dans ces pays sont invités à prendre des mesures de prévention
individuelles en se protégeant contre les piqûres de moustiques (à l'intérieur et à l'extérieur), en
particulier du lever au coucher du soleil, lorsque les moustiques piquent le plus:
o
Utilisez un répulsif en respectant le mode d'emploi figurant sur l’étiquette du produit. Il
est déconseillé d'utiliser un répulsif à base de DEET pour les enfants âgés de moins de
trois mois, mais les femmes enceintes peuvent en utiliser.
o
Portez des chemises à manches longues et des pantalons, en particulier aux heures où le
moustique vecteur du virus Zika (Aedes) est le plus actif.
o
Dormez ou reposez-vous dans des pièces «calfeutrées» ou climatisées; autrement,
utilisez des moustiquaires, même au cours de la journée.
Les personnes qui sont enceintes, qui sont atteintes de troubles immunitaires ou de maladies
chroniques graves ou qui sont accompagnées d’enfants en bas âge devraient consulter leur médecin
ou demander conseil auprès d’une clinique du voyageur (Travel Clinic) avant de partir en voyage afin
d'obtenir des recommandations sur l’utilisation de répulsifs et d’autres mesures préventives.
Les voyageurs qui présentent des symptômes correspondant à ceux de l'infection à virus Zika dans
les trois semaines qui suivent leur retour d’une zone infectée sont invités à prendre contact avec
leur médecin et à lui faire part de leur récent voyage.
Les femmes enceintes ayant voyagé dans des zones de transmission du virus Zika devraient
mentionner leur voyage à l'occasion des consultations prénatales afin d’être examinées et suivies de
manière appropriée.
Communiqué par le ministère de la Santé