Français
Article 2 : Des êtres vivants appartenant à la
même espèce
Problème : Quels sont les caractères qui
permettent de définir une espèce biologique ?
Notion à construire :
Deux êtres vivants appartiennent à la même
espèce si :
 Ils se ressemblent.
 Ils peuvent se reproduire entre eux.
 Leurs descendants sont féconds, fertiles.
Activité guidée + Tâches globales :
Collégiens - Classe de sixième.
Age : 11 ans.
Espagnol
Portugais brésilien
Artículo 2 : Seres vivos pertenecen a la misma
especie
Problemática : ¿ Cuáles son las características que
permiten definir una especie biológica ?
Noción que hay que construir :
Dos seres vivos pertenecen a la misma especie si :
 Se parecen.
 Pueden reproducirse entre sí.
 Sus descendientes son fecundos.
Actividad guiada + Tareas globales :
Colegiales - Clase de sexto.
Cama : 11 años.
Artigo 2 :
Seres vivos pertencentes à mesma espécie
Problema : Quais são as características que
definem uma espécie biológica ?
Noção ser construído
Dois seres vivos pertencem à mesma espécie
quando:
● São semelhantes.
● Podem reproduzir-se entre eles.
● Os seus descendentes são férteis.
Atividade com guia + Tarefas globais :
Estudantes - Turma do 7º ano.
Idade : 11 anos.
Des êtres vivants appartenant à la même espèce
Problème : Quels sont les caractères qui permettent de définir une espèce biologique ?
Piste pédagogique 1 (non traitée) :
Des scientifiques affirment la proposition suivante :
Deux êtres vivants appartiennent à la même espèce si :
 Ils se ressemblent.
 Ils peuvent se reproduire entre eux.
 Leurs descendants sont féconds, fertiles.
Différents exemples seront étudiés pour vérifier cette information.
Des êtres vivants appartenant à la même espèce
Problème : Quels sont les caractères qui permettent de définir une espèce biologique ?
Piste pédagogique 2 :
Avec différents exemples et une activité guidée, les élèves expliciteront les conditions nécessaires pour
appartenir à la même espèce.
Activité guidée :
Exemple 1 :
Lapins (arbre généalogique) :
Exemple 2 :
Puma :
Cerf des pampas :
Habitat : Le puma et le cerf des pampas
fréquentent les plaines ouvertes et peu
boisées (Amérique du sud).
Le croisement (reproduction) entre un
puma femelle et un cerf des pampas
(mâle) est impossible.
Exemple 3 :
Renard :
Chat sauvage :
Habitat : Le chat sauvage et le renard fréquentent les forêts de feuillus en plaine, les collines et se
retrouvent parfois en montagne à faible altitude, jusqu'à 1000 m au plus.
Le croisement (reproduction) entre renards et chats sauvages est impossible.
Répondre aux questions suivantes :
1) Caractériser le degré de ressemblance entre ces animaux (pas du tout, moyennement, un peu,
beaucoup), justifier ().
2) Ont-ils des chances de se rencontrer dans leur environnement/habitat/milieu de vie, justifier ().
3) Se reproduisent-ils entre eux, justifier ().
4) Leurs descendants se reproduisent-ils entre eux ? Sont-ils féconds ? Justifier ().
Remarque 1 :
Tous les exemples seront étudiés.
Remarque 2 :
Votre raisonnement sera explicite et rigoureux.
Après avoir répondu aux différentes questions, indiquer les conditions nécessaires pour affirmer que deux
animaux appartiennent à la même espèce (°2).
5) Evolution des espèces 
 Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des problèmes (capacités) :
 Rechercher, extraire et organiser les informations utiles () 
 Raisonner : Argumenter, pratiquer une démarche expérimentale ou technologique (°) :
°2) Exprimer et exploiter des résultats 
 Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l’aide d’un langage adapté () :
5) par une présentation propre et claire 
6) en répondant à une question par une phrase complète 
EXEMPLE 1 : DES ETRES VIVANTS APPARTENANT A LA MÊME ESPECE


Classe : Sixième.
Durée : 1 heure.
 La situation-problème :
Lors de leur visite dans un parc zoologique, Elvis et Sheryne, élèves de sixième découvrent un petit tigron.
Elvis affirme que le tigre et le lion appartiennent à la même espèce et Sheryne conteste son idée. Qui a
raison ?
 Le(s) support(s) de travail :
Documents sur les deux espèces :
Photos.
Données morphologiques.
Carte avec les zones d'habitats naturels.
Données exposant leurs reproductions et celles de leurs descendants au sein d'une même population.

Le(s) consigne(s) donnée(s) à l’élève :
Présenter par écrit l'ensemble des arguments permettant d'indiquer l'affirmation vraie.
Votre raisonnement doit être explicite et rigoureux.
Document 1 :
Répartition du tigre :
Le tigre est le plus grand félin sauvage, c'est
également le plus gros prédateur sur la terre ferme
derrière l'Ours kodiak et l'Ours polaire. Ce félin a un
corps plus long que celui du Lion, ce qui le fait
paraître beaucoup plus massif. Les mensurations du
tigre varient fortement d'une sous-espèce à l'autre :
un tigre de Sumatra mâle ne pèsera pas plus
de 140 kg pour 2,3 mètres de longueur totale tandis
qu'un tigre de Sibérie peut atteindre
les 300 kg pour 3,3 mètres de long. La hauteur
au garrot du tigre peut ainsi varier de 0,85 à un
mètre, sa longueur totale avec la queue de 2
à 3,7 mètres et son poids de 65 à 300 kg. Le record
de poids est détenu par un tigre de Sibérie abattu
en 1950 : il pesait 384 kg.
Répartition actuelle du lion :
Le lion est le deuxième plus grand félidé, après
le tigre, et ainsi le plus grand carnivore d'Afrique.
Un mâle mesure de 136 à 198 centimètres de long
du bout du museau à la base de la queue et possède
une queue d’en moyenne 90 centimètres. Les mâles
atteignent une masse comprise entre 140 et 215
kilogrammes à l'âge adulte. La lionne adulte mesure
de 150 à 210 centimètres sans la queue et possède
une queue mesurant environ 85 centimètres. Elles
pèsent entre 110 et 170 kilogrammes et ont une
corpulence en moyenne 20 à 50 % moins
importante que celle d'un mâle. En moyenne, les
lions ont une taille à l'épaule plus importante que
celle des tigres, mais sont moins longs. Les plus
grands lions vivent au sud de l’Afrique, les plus
petits en Asie. Le record du monde est détenu par
un lion du Transvaal de 313 kg.
Document 2 :
Tigron
Il n'y a pas de saison ou de moment particulier dans l'année pour
la reproduction chez le tigre, cependant la majorité des accouplements sont
réalisés entre fin novembre et mi-avril. Le tigre et le lion sont des
mammifères placentaires. Le développement se fait entièrement dans les
voies génitales femelles.
La période de gestation est comprise entre 100 et 108 jours.
Le tigron est le fils d’un tigre et d’une lionne. On ne trouve pas de tels
animaux dits « hybrides » dans la nature.
Leur « mariage » ne peut avoir lieu que de manière exceptionnelle dans un
parc zoologique. Le tigron, issu d’un tel croisement, est un animal stérile qui
n’aura aucune descendance (ni avec une lionne, ni avec une tigresse).
Dans la grille de référence
Les domaines scientifiques de connaissances
• Le vivant.
Notion d'espèce.
Pratiquer une démarche
scientifique ou technologique
• S’informer : Rechercher,
extraire et organiser l’information
utile
• Raisonner : Argumenter,
pratiquer une démarche
expérimentale ou technologique,
démontrer.
• Communiquer : Présenter la
démarche suivie, les résultats
obtenus, communiquer à l’aide
d’un langage adapté.
Les capacités à évaluer en
situation
Les indicateurs de réussite
Extraire une information d’un
texte, de photos, d’un schéma.
Observer et recenser les
différents arguments.
Mettre en relation des
informations, trier et classer des
données.
Etablir une conclusion.
Recenser et organiser des
informations pour valider son
choix.
Communiquer dans un niveau de
langue correct (orthographe),
qualité de l’écriture.
Utilisation des mots clés.
Structuration logique des idées.
Dans le programme de la classe visée
Les connaissances
Deux êtres vivants appartiennent à la même espèce
si :
 Ils se ressemblent.
 Ils peuvent se reproduire entre eux.
 Leurs descendants sont féconds, fertiles.
Les capacités
Observer, recenser et organiser les informations
relatives à la notion d'espèces.
Valider ou invalider les hypothèses formulées.
EXEMPLE 2 : DES ETRES VIVANTS APPARTENANT A LA MÊME ESPECE


Classe : Sixième.
Durée : 1 heure.
 La situation-problème :
Lors de leur visite dans un parc zoologique, Mohamed et Karamoko, élèves de sixième découvrent un petit
zhorse.
Karamoko affirme que le zèbre et la jument appartiennent à la même espèce et Mohamed assure le
contraire. Qui a raison ?
 Le(s) support(s) de travail
Documents sur les deux espèces :
Photos.
Données morphologiques.
Carte avec les zones d'habitats naturels.
Données exposant leurs reproductions et celles de leurs descendants au sein d'une même population.

Le(s) consigne(s) donnée(s) à l’élève
Présenter par écrit l'ensemble des arguments permettant d'indiquer l'affirmation vraie.
Votre raisonnement doit être explicite et rigoureux.
Document 1 :
Répartition mondiale du zèbre :
Répartition mondiale du cheval :
Le cheval est absent des continents américain et océanien
jusqu'à leur colonisation par les eurasiens.
Les zèbres communs mesurent de 1,10 à 1,40 mètre (1,25
en moyenne) au garrot contre 1,30 à 1,60 mètre (1,45 en
moyenne) au garrot pour les zèbres de Grévy, et vivent en
moyenne 25 à 30 ans dans la nature et jusqu'à 40 ans dans
un zoo. La longueur du corps va de 2,20 à 2,70 mètres pour
les zèbres communs et de 2,50 à 3,00 mètres pour les
zèbres de Grévy et la longueur de la queue de 40 à 75 cm.
La masse varie de 175 à 300 kg pour les zèbres commun
contre 300 à 450 kilogrammes pour les Zèbre de Grévy.
Chez les zèbres, les étalons mâles sont généralement plus
grands et plus lourds que les femelles.
Un cheval vit en moyenne 20 à 30 ans. Les poneys et les
chevaux dits « lourds » vivent en moyenne plus longtemps
que d'autres races. L'espérance de vie d'un cheval
domestique est allongée grâce aux soins prodigués par
l'homme, certains chevaux peuvent atteindre les quarante
ans. Un cheval boit 20 à 40 litres d'eau par jour.
Un cheval de selle adulte pèse en moyenne 500 kg, les plus
lourds des chevaux de trait peuvent atteindre 1 200 kg.
Document 2 :
Zhorse
Le cheval peut avoir un troupeau de près de 30 juments. En
liberté, les étalons sont comme les autres animaux mammifères
en troupeau et ils se battent pour un groupe de femelles : pour
avoir le droit de se reproduire. De plus, on observe aussi des
comportements particuliers quand vient le moment de la
reproduction ; en plus des batailles d’étalons, il s’établit tout un
comportemental particulier. A cette époque, on peut observer des
comportements sexuels exacerbés.
Si le cheval peut théoriquement se reproduire toute l’année, il
existe quand même une période de février à juillet où la
reproduction est la plus intense et où les cycles sexuels sont les
plus développés.
La saison de reproduction des zèbres s'étale du printemps à l'été.
Après un an de gestation, la femelle donne le jour à un seul bébé
(plus rarement deux). Une femelle est féconde tous les deux ans.
Le zhorse est le fils d’un zèbre et d’une jument (= femelle du
cheval). Le zhorse, issu d’un tel croisement, est un animal stérile
qui n’aura aucune descendance (ni avec une jument, ni avec un
zèbre femelle).
Dans la grille de référence
Les domaines scientifiques de connaissances
• Le vivant.
Notion d'espèce.
Pratiquer une démarche
scientifique ou technologique
• S’informer : Rechercher,
extraire et organiser l’information
utile
• Raisonner : Argumenter,
pratiquer une démarche
expérimentale ou technologique,
démontrer.
• Communiquer : Présenter la
démarche suivie, les résultats
obtenus, communiquer à l’aide
d’un langage adapté.
Les capacités à évaluer en
situation
Les indicateurs de réussite
Extraire une information d’un
texte, de photos, d’un schéma.
Observer et recenser les
différents arguments.
Mettre en relation des
informations, trier et classer des
données.
Etablir une conclusion.
Recenser et organiser des
informations pour valider son
choix.
Communiquer dans un niveau de
langue correct (orthographe),
qualité de l’écriture.
Utilisation des mots clés.
Structuration logique des idées.
Dans le programme de la classe visée
Les connaissances
Deux êtres vivants appartiennent à la même espèce
si :
 Ils se ressemblent.
 Ils peuvent se reproduire entre eux.
 Leurs descendants sont féconds, fertiles.
Les capacités
Observer, recenser et organiser les informations
relatives à la notion d'espèces.
Valider ou invalider les hypothèses formulées.
EXEMPLE 3 : DES ETRES VIVANTS APPARTENANT A LA MÊME ESPECE


Classe : Sixième.
Durée : 1 heure.
 La situation-problème :
Après sa visiste à la ferme, Léa détaille à Ceylin, sa découverte. Elle lui décrit le mulet, petit de la jument
(femelle du cheval) et de l'âne. Suite à cette discussion, Léa affirme que l'âne et et la jument appartiennent
à la même espèce et Ceylin affirme l'inverse. Qui a raison ?
 Le(s) support(s) de travail
Documents sur les deux espèces :
Photos.
Données morphologiques.
Carte avec les zones d'habitats naturels.
Données exposant leurs reproductions et celles de leurs descendants au sein d'une même population.

Le(s) consigne(s) donnée(s) à l’élève
Présenter par écrit l'ensemble des arguments permettant d'indiquer l'affirmation vraie.
Votre raisonnement doit être explicite et rigoureux.
Document 1 :
Répartition mondiale du cheval :
Le cheval est absent des continents américain et océanien
jusqu'à leur colonisation par les eurasiens.
Un cheval vit en moyenne 20 à 30 ans.
Les poneys et les chevaux dits « lourds » vivent en
moyenne plus longtemps que d'autres races. L'espérance
de vie d'un cheval domestique est allongée grâce aux soins
prodigués par l'homme, certains chevaux peuvent
atteindre les quarante ans. Un cheval boit 20
à 40 litres d'eau par jour. Un cheval de selle adulte pèse en
moyenne 500 kg, les plus lourds des chevaux de trait
peuvent atteindre 1 200 kg.
Document 2 :
Le cheval peut avoir un troupeau de près de 30 juments.
En liberté, les étalons sont comme les autres animaux
mammifères en troupeau et ils se battent pour un groupe
de femelles : pour avoir le droit de se reproduire. De plus,
on observe aussi des comportements particuliers quand
vient le moment de la reproduction ; en plus des batailles
d’étalons, il s’établit tout un comportemental particulier.
Mulet :
A cette époque, on peut observer des comportements
Le mulet est un animal mâle, qui est le résultat sexuels exacerbés.
du croisement entre un âne et une jument.
Si le cheval peut théoriquement se reproduire toute
La mule est l’animal femelle.
l’année, il existe quand même une période de février à
On distingue :
juillet où la reproduction est la plus intense et où les
cycles sexuels sont les plus développés.
 Le mulet de bât, utilisé en montagne.
La gestation de l'ânesse dure 12 à 13 mois, 10 à 12 mois
 Le mulet de trait, qui rend les mêmes
pour la jument.
services que rendrait un cheval dans
Elle est en chaleurs toutes les 4 semaines durant toute
d'autres régions.
l'année. Elle donne à l'ânon entre 3 et 6 litres de lait
C'est un animal robuste, sobre et patient.
Les caractéristiques physiques les plus notables d'ânesse par jour pendant six mois.
Le mulet est le fils d’un âne et d’une jument (= femelle du
sont : une tête volumineuse et allongée, des
cheval). Le zhorse, issu d’un tel croisement, est un animal
naseaux peu dilatés, des oreilles longues, des
stérile qui n’aura aucune descendance (ni avec une
membres fins et secs.
jument, ni avec une ânesse).
Dans la grille de référence
Les domaines scientifiques de connaissances
• Le vivant.
Notion d'espèce.
Pratiquer une démarche
scientifique ou technologique
• S’informer : Rechercher,
extraire et organiser l’information
utile
• Raisonner : Argumenter,
pratiquer une démarche
expérimentale ou technologique,
démontrer.
• Communiquer : Présenter la
démarche suivie, les résultats
obtenus, communiquer à l’aide
d’un langage adapté.
Les capacités à évaluer en
situation
Les indicateurs de réussite
Extraire une information d’un
texte, de photos, d’un schéma.
Observer et recenser les
différents arguments.
Mettre en relation des
informations, trier et classer des
données.
Etablir une conclusion.
Recenser et organiser des
informations pour valider son
choix.
Communiquer dans un niveau de
langue correct (orthographe),
qualité de l’écriture.
Utilisation des mots clés.
Structuration logique des idées.
Dans le programme de la classe visée
Les connaissances
Deux êtres vivants appartiennent à la même espèce
si :
 Ils se ressemblent.
 Ils peuvent se reproduire entre eux.
 Leurs descendants sont féconds, fertiles.
Les capacités
Observer, recenser et organiser les informations
relatives à la notion d'espèces.
Valider ou invalider les hypothèses formulées.