3. « Paix sur la terre » chantent les anges
Séquence 3. « Paix sur la terre » chantent les anges
1
Pour en savoir plus
Le récit de la naissance de Jésus s’inscrit dans la présentation de la venue au monde du messie. Par
les anges, il est désigné comme « Sauveur, Christ et Seigneur ». Mais tout messie qu’il est, Jésus nait
dans une famille classique. Il vit les débuts de son existence comme tout enfant de son âge. Avec
quelques différences de taille, néanmoins :
Dans l’annonciation, la visite de l’ange Gabriel à Marie (Luc 1, 26-38), le futur enfant est
désigné comme : « saint et Fils de Dieu ». L’appellation « Fils de Dieu », sera reprise à plusieurs
moments : au moment du baptême, par Dieu, 3,28 ; lors de la tentation, par Satan, 4,3 ; par des
démons, 4,41 ; et par Jésus lui-même, 22,70. Mais cette proclamation ne sera jamais, dans l’évangile
de Luc, placée dans la bouche d’un homme. Il faudra attendre le Livre des Actes des apôtres pour la
proclamation dans la bouche de l’apôtre Paul, de « Jésus, Fils de Dieu » (Ac, 9,20).
Dans le récit qui suit sa naissance, Jésus est présenté au temple par ses parents. Et ce sont
deux prophètes inspirés, Syméon et Anne qui vont l’accueillir. Le premier ne tarira pas de nom
glorieux pour acclamer l’enfant. Ainsi il l’appellera « Christ du Seigneur, salut de Dieu, lumières des
nations, gloire d’Israël » (Lc 2, 26, 29, 30, 32). Anne, de son côté, en faisant le lien avec le geste
traditionnel des parents de Jésus, va relier sa venue au monde, au rachat, à la délivrance de
Jérusalem, autre titre de salut utilisé dans l’Ancien Testament (voir aussi Zakarie dans Lc, 1,68)
A méditer
« Une clameur de joie a retenti sur notre terre, un cri d'allégresse et de salut a résonné dans les
tentes des pécheurs. Une bonne parole s'est fait entendre, parole de consolation, parole pleine
de douceur, digne de l'accueil universel…
Mais, toi surtout, ô homme, écoute: «Jésus Christ, Fils de Dieu; naît à Bethléem de Juda.» Quel
homme, eût-il un cœur de pierre, ne sentira son âme se fondre, se liquéfier à cette parole? Quoi
de plus doux à nous annoncer, quoi de plus délicieux à proposer à notre considération? Le
monde a t’il jamais ouï, a t’il jamais reçu rien de semblable? Le Verbe naît enfant: qui saurait assez
admirer? » Saint Bernard, 1er sermon pour la Vigile de Noël
Prière supplémentaire autour du prénom : « Emmanuel »
« Merci Dieu d’amour
Pour la merveille de Jésus
C’est l’Emmanuel, Dieu avec nous.
C’est tellement incroyable : Dieu qui se fait homme
Pour être plus proche, que beaucoup ne veulent pas le croire.
Aide-moi quand je doute à retrouver confiance en toi.
Aide-moi, quand tout va de travers dans ma journée, à retrouver confiance en moi, car tu m’aimes
tel que je suis.
Amen »
3. « Paix sur la terre » chantent les anges
2