La CATARACTE
Afin de bien comprendre les symptômes de la cataracte il est important de
comprendre tout d’abord ce qu’est une cataracte.
On appelle cataracte une opacification le plus souvent partielle, mais parfois
totale du cristallin. Le cristallin est une petite lentille biconvexe (comme une loupe)
qui se situe en arrière de l’iris (qui détermine la couleur de l’œil). Evidemment cette
opacification du cristallin entraine des conséquences visuelles comme lorsque l’on
regarde à travers une vitre dépolie. C’est pour cela qu’une intervention chirurgicale
peut être nécessaire.
La vision brouillée
De loin et ou de près, c’est le signe le plus fréquent de cataracte (93,6% des
cas). Si les cataractes très évoluées sont très gênantes et amènent généralement
les patients à consulter, les formes débutantes ou peu évoluées et lentes sont plus
difficiles à repérer par le patient.
La vision brouillée peut apparaitre progressivement, c’est le cas le plus
classique. Mais parfois elle peut apparaitre très rapidement en quelques semaines
ou quelques mois.
Certaines activités qui étaient possibles et faciles deviennent difficiles voire
impossibles. La cataracte concerne le plus souvent les deux yeux mais parfois un
seul œil. Elle est alors plus difficile à diagnostiquer pour le patient car la mauvaise
vision d’un œil est compensée par la bonne vision de l’autre œil. Il en résulte malgré
tout une gêne et une maladresse dans la vie quotidienne. C’est parfois en cachant
un œil que le patient s’en rend compte brutalement. Chez lui le patient peut
essayer de fixer une horloge (ou un objet équivalent) à quelques mètres (toujours la
même distance pour pouvoir comparer) en cachant un œil puis l’autre, et ce tous les
6 mois pour vérifier grossièrement l’évolution de sa vision. En cas de doute, il devra
consulter son ophtalmologiste, qui de toutes les manières doit être régulièrement
consulté à partir de la quarantaine. La brouille visuelle peut prédominer en vision de
loin, et moins souvent en vision de près. Si la cataracte est évoluée, la vision de loin
et de près est touchée simultanément. Parfois la vision de loin se détériore alors que
la vision de près s’améliore un peu. Il s’agit souvent d’un signe de cataracte. Si la
vision brouillée apparaissant lentement chez le patient âgé est le plus fréquemment
due à une cataracte en France, d’autres maladies oculaires peuvent se révéler par le
même symptôme (dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA, diabète,
glaucome …) . Seul l’examen ophtalmologique fera la différence d’autant que dans
certains cas plusieurs maladies peuvent coexister.
Mes lunettes ne vont plus
Le patient a l’impression que ses lunettes ne sont plus adaptées en particulier en
vision de loin et il ressent un inconfort dans certaines circonstances visuelles de la
vie quotidienne. A partir de la soixantaine (et parfois de la quarantaine) cette
sensation doit amener à consulter son ophtalmologiste habituel.
Des éblouissements
Ils peuvent être associés à une diminution de la tolérance à la lumière, que ce soit
en forte luminance le jour (ciel clair, ciel nuageux, neige, soleil) ou du fait des phares
de voitures la nuit (un tiers des cas). Ce peut être lors de la conduite nocturne.
Difficultés de la localisation dans l’espace
Certains patients peuvent éprouver des difficultés à localiser à temps les panneaux
routiers.
Modification de la vision des couleurs
Une modification de la vision des couleurs est parfois décrite par les patients. Ce
peut être une atténuation de toutes les couleurs ou la disparition progressive des
bleus.
Une vision double
Elle survient sur un seul œil et est en pratique beaucoup plus rare. Le patient s’en
aperçoit en cachant un œil puis d’autre et perçoit deux images décalées.
Tous ces signes sont fréquemment associés à la cataracte mais seul l’examen de
l’œil par un ophtalmologiste pourra faire le diagnostic exact et éliminer d’autres
diagnostiques parfois plus graves ou difficiles à traiter (glaucome, dégénérescence
maculaire liée à l’âge …).