Suzette, la rainette
Suzette la rainette, rêvassait au bord de l'eau
Croa, croa ricanaient les gros crapauds
Hé Suzette la coquette, qu'as tu fait de ton manteau ?
Suzette la rainette, as-tu perdu la tête,
se dit-elle le cœur gros
Ce matin, je m'en souviens, j'ai décidé de changer d'peau
J'ai mis l'ancienne à la machine, je suis allée à la cuisine
Et comme il faisait très beau, je suis venue au bord de l'eau.
Je me rappelle, j'avais très chaud, alors je suis rentrée dans l'eau.
Après je ne m'en souviens plus, sinon que je suis toute nue devant une
armée de crapauds
Une rainette toute nue, assise sur le bord de la mare
En voilà une drôle d'histoire,
En voilà un tintamarre
Je dois rentrer, dit-elle gênée, et s'entourant d'un nénuphar,
elle s'éloigna de la mare.
Se regardant dans son miroir, elle comprit mais un peu tard,
Que quand on veut changer de peau, il faut avoir de la mémoire
Poème de Martin Elisabeth
LA
RAINETTE
Plan
1. Sa famille.
2. Sa localisation.
3. Son cycle de vie et reproduction.
4. Son habitat.
5. Son corps.
6. Son alimentation.
7. Ses prédateurs.
8. Le lexique.
9. Les questions.
10. Les sources.
1. Sa famille.
La Rainette fait partie des amphibiens qui sont de la famille des Hylidés*.Son
nom scientifique est Hyla arborea. L’ordre auquel elle appartient est l’ordre des
Anoures*. A ce propos, savez-vous qu’elle est son surnom ?
Le stop car c’est l’arrêt net (la Rainette) !!!
2. Sa localisation.
On peut la trouver en Europe, en Australie, en Afrique du nord, au Japon, dans
les îles méditerranéennes, au Madère et aux Canaries. On ne trouve que 2
espèces en France et 1 en Sardaigne !!!
Les 3 espèces
Rainette verte
Hyla arborea (Linné, 1758)
Rainette méridionale
Hyla meridionalis Boettger, 1874
Rainette sarde
Hyla sarda (De Betta, 1857)
La Rainette qui habite la Corse et la Sardaigne ne chante pas comme celle du continent. Elle
possède souvent des taches colorées sur son dos et son habitat est légèrement différent. Tout
laisse penser qu'il s'agit d'une espèce à part et non d'une sous-espèce. Des travaux
expérimentaux de croisement avec l'espèce continentale ont débuté il y a plus de 10 ans ont
permis de trancher : elle se nomme maintenant Rainette sarde Hyla sarda à la place de Hyla
arborea sarda (sous-espèce de la Rainette verte).
3. Son cycle de vie et reproduction.
La Rainette peut vivre jusqu'à 15 ans, jusqu'à 22 ans en captivité. Saviez-vous
que les Rainettes hibernaient ?
Eh bien oui ! Les Rainettes sortent tardivement de leur hibernation, en général
entre fin-mars et mi-avril. La Rainette hiberne à terre, dans des cavités diverses
(entre des racines, sous des pierres, dans des galeries de rongeurs …) à partir
de septembre-octobre.
Ensuite, elles migrent vers les sites de reproduction. Là, l’activité vocale
commence en avril pour être importante en mai-juin.
Les recensements des mâles chanteurs se font à ce moment.
http://us.dada.net/music/naturesoundssonsdelanature/choeur-de-rainettesvertes,-grenouilles-rieuses-et-crapauds-verts_1146349m.html
(Ctrl+clic gauche) faire écouter les sons des rainettes vertes, méridionales et
des grenouilles 15,16 et 13
http://www.herpfrance.com/fr/amphibien/rainette_sarde_hyla_sarda.php
Le crooner de la mare
http://www.youtube.com/watch?v=LaL8uZxgr_I
(ctrl+clic gauche) (19 sec)
La Rainette est ovipare*.
La ponte a lieu la nuit, principalement en mai. Les mâles arrivent en premier
sur le lieu de reproduction et c’est à ce moment là que les mâles appellent les
femelles. Après l’accouplement les femelles pondent jusqu’à mille œufs sous
forme d’un paquet gélatineux qui flottent sur l’eau.
Après l’éclosion, les têtards mettent environ 90 jours pour devenir adulte.
Les têtards sont clairs, reconnaissables à leur nageoire caudale très haute et
terminée en pointe.
Métamorphose : de
l’œuf à la grenouille
4. Son habitat.
Les Rainettes habitent les mares, les marais, les étangs et les anciennes
carrières ensoleillées, riches en végétation et de préférence avec des
buissons, roseaux et ronciers. Elles choisissent des endroits fournis en
nourriture. Les mares sont de taille variable et leur profondeur est d’environ 40
cm.
5. Son corps.
L’adulte mesure de 3,5 à 5 cm. La femelle est un peu plus grande que le mâle.
Adulte, elle pèse entre 3,5 et 10 grammes. Sa couleur est le vert mais change
en fonction de son support, de la température de l’eau et de ses sentiments.
Elle peut passer du jaune, au gris, au marron, au noir, au bleu turquoise. Son
ventre est blanc-beige. La bande noire ou grise va de la narine au ventre en
passant par les yeux pour la Rainette verte. La bande de la Rainette
méridionale va de la narine jusqu’au-dessus de la patte avant en passant aussi
par les yeux. La bande de la Rainette sarde est pareille que celle de la Rainette
verte. Celle-ci a des tâches plus foncées sur le dos.
On peut savoir le sexe de la Rainette par leur gorge. Elle sera brun-jaune et
ridée pour le mâle au repos, blanche et lisse pour la femelle.
Rainette méridionale bleue
La Rainette possède quatre doigts à chaque patte et des petites ventouses à
chacun de ses doigts. (3 doigts et 1 pouce)
Contrairement à la grenouille, ses doigts ne sont pas palmés. Savez-vous
pourquoi ?
Parce que la grenouille vit dans l’eau et la Rainette non.
Ses ventouses lui permettent de se déplacer autant à l’horizontale qu’à la
verticale. Elle peut aussi se tenir sur des surfaces lisses (vitres).
Rainette méridionale se déplaçant
à l’horizontale sur un mur
6. Son alimentation.
La Rainette se nourrit de petits insectes tels que les pucerons, les araignées,
les coléoptères etc… La nourriture des têtards n’est pas connue. Mais les
têtards de certaines espèces sont cannibales.
7. Ses prédateurs.
Le cygne, le héron, les aigrettes, les butors, les poissons et les couleuvres à
collier sont des prédateurs redoutables. Les têtards ont pour prédateurs les
tritons et les larves de libellule.
Butors
Couleuvre à collier
Aigrette garzette
Mais le plus grand prédateur de la Rainette reste l’homme. En voulant rejoindre
leur lieu de reproduction, bon nombre d’individus se font écraser par les
automobiles. En détruisant ou en modifiant son habitat, les mares, les lieux
herbeux, les arbustes…, en employant de plus en plus de pesticides pour une
agriculture intensive*, l’être humain contribue à la disparition de l’espèce. C’est
pourquoi la Rainette est protégée.
Statut de protection de Rainette verte (Hyla arborea)
Statut de protection de Rainette verte (Hyla arborea).
EUROPE Annexe de
la Directive Européenne
Habitats (CEE 92/43)
FRANCE : Loi de
1976
Annexe 4 de la Directive Habitats
Espèce protégée par la loi française de 1976
Liste rouge en Isère (1.1)
VA2: Vulnérable (effectifs en déclin). Risque de disparition élevé à moyen terme à
l'état sauvage, car réduction d'au moins 20 % de population en 10 ans
Liste rouge française
Mammifères Reptiles
Amphibiens
Vulnérable
Programmes DOP 99 du
CORA relatifs à l'espèce
Amphibiens 1: Plan d'action espèces globalement menacées (Triton crêté, Rainette
verte)
Des mesures sont donc prises pour sauver l’espèce : de nouvelles mares avec
plantation de roseaux sont créées, on réintroduit l’espèce dans des espaces
protégés et enfin on construit des crapauducs* pour éviter que les animaux se
fassent écraser. Dans certains cas, des routes sont fermées à la circulation
pendant la reproduction. Malheureusement, ces précautions sont trop rares et
l’espèce reste menacée !
8. Le lexique.
Hylidés : c’est une famille d’amphibiens comprenant plusieurs sous-familles.
Anoures : c’est un animal sans queue.
Ovipare : c’est un animal qui pond des œufs.
Crapauduc : passage souterrain aménagé pour permettre aux batraciens de
traverser les routes sans risques.
Agriculture intensive : agriculture cherchant une production maximale. Cette
agriculture utilise pesticides et engrais chimique de façon démesurée.
9. Les questions.
Quel est son nom scientifique ?
Hyla arborea.
Combien y a-t-il d’espèces en Europe ?
3 espèces.
Combien de temps peut-elle vivre en captivité ?
22 ans.
Où habite-t-elle ?
Dans les lieux humides et les lieux ensoleillés.
Combien de cm mesure-t-elle ?
3,5 à5 cm.
Combien pèse-t-elle ?
3,5 à 10 gramme.
Pourquoi change-t-elle de couleurs ?
En fonction de son support, de la température de l’eau et de ses sentiments.
Qu’a-t-elle à chacun de ses doigts ?
Des ventouses.
Que mange une Rainette ?
Des petits insectes.
Quels sont les prédateurs des têtards ?
Les tritons et les larves de libellule.
10. Les sources.
Batrachos.free.fr
Biodiversite.wallonie.be
Rationnalisme.org
Sepanso.org
Naturephoto-cz.en
Grenouilles.free.fr
Herpfrance.com