PROJET D’APPUI AU PLAN REGIONAL DE
LUTTE ET DE CONTROLE DES MOUCHES
DES FRUITS EN AFRIQUE DE L'OUEST
Le COLEACP a été short-listé sur un projet de la CEDEAO financé par l’AFD. Le COLEACP est en
consortium avec SOGEROM (chef de File) et le BERD (Burkina Faso).
OBJECTIFS DU PROJET
La finalité est l’amélioration des revenus des producteurs de fruits et légumes et soutiendra le Plan
Régional de lutte et de contrôle des mouches des fruits en Afrique de l’Ouest. Les objectifs sont :
 Le volume de fruits commercialisés sur les marches locaux exempts d'infestations augmente
 Les pertes sur les fruits et légumes dues à l'infestation par les mouches des fruits sont maitrisées
 La méthodologie et dispositifs de ce projet est transposable dans d’autres filières/Régions
 Dans l’espace ouest africain, la CEDEAO est renforcée sur ses fonctions de pilotage
Le projet est prévu pour une durée de 5 ans. La cellule de coordination du projet de 6 experts
sera basée à Bamako/Mali et un conseil technique sera basé pendant 2 ans à Abuja
COMPOSANTES DU PROJET
Le Projet repose sur 5 composantes interdépendantes :

surveillance, du taux d’infestation des mouches des fruits et le déclenchement, quand
nécessaire des alertes et des réactions rapides ;
 lutte, contre les mouches des fruits selon trois paliers d’intensité
 renforcement des capacités des organismes qui interviennent dans la surveillance/lutte ;
 recherche appliquée, par des financements aux programmes existants pour
l’opérationnalisation des techniques améliorées ;
 coordination de la mise en œuvre du Projet et actions transversales (programmation,
information, formation, suivi évaluation…)
PROFIL DES EXPERTS DE LA CELLULE DE COORDINATION
Une cellule de coordination de 6 experts issus de la sous-région basée à Bamako/Mali sera
mobilisée et sera composée de :
Un Coordinateur chargé de la coordination générale, de la composante « recherche appliquée »
et des actions transversales en particulier la communication
 agronome ou agroéconomiste,
 10 ans d’expérience dans la lutte phytosanitaire, SPS, filières horticoles, politiques agricoles,
intégration régionale,
 bonne connaissance du contexte institutionnel ouest africain ;
 disponible pour de nombreux déplacements dans la sous région ;
 bilingue confirmé français, anglais (portugais un plus)
 aptitudes confirmées à la direction de projet, la rédaction, la synthèse et la communication.
 bonne connaissance des procédures de la CEDEAO, de l’UE et de l’AFD sera appréciée.
Un Responsable chargé de la composante « Surveillance» et
Un Responsable chargé de la composante « Lutte »
 agronome ou de phytopathologiste (ou équivalent)





7 ans d’expérience dans le domaine de la surveillance et/ou la lutte phytosanitaire et en
matière d’analyse du risque,
Bonne connaissance du contexte institutionnel ouest africain,
disponible pour de nombreux déplacements dans la sous-région ;
français/anglais (portugais un plus)
bonnes aptitudes à la rédaction, synthèse et communication.
Un Responsable chargé de la composante « Renforcement des capacités »
 agronome ou de phytopathologiste (ou équivalent)
 7 ans d’expérience dans le domaine de la surveillance et/ou la lutte phytosanitaire et en
matière d’analyse du risque,
 Bonne connaissance du contexte institutionnel ouest africain,
 disponible pour de nombreux déplacements dans la sous-région ;
 français/anglais (portugais un plus)
 bonnes aptitudes à la rédaction, synthèse et communication.
Un Responsable administratif
 Diplôme Bac+4 en gestion, comptabilité ou assimilé
 10 ans d’expérience de gestion de projets comme responsable administratif de projets
 Utilisation démontrée d’un ou plusieurs logiciels de comptabilité et de gestion de projet.
 bonne connaissance des procédures de la CEDEAO, de l’UE et de l’AFD sera appréciée.
 Maîtrise français/anglais
 Aptitude prouvée à communiquer oralement et verbalement.
Un/une assistant(e) administratif(ve)
 Résidence Malienne (recrutement local) ;
 parfaitement bilingue français-anglais ;
 diplôme Bac+ 2 au moins (assistant(e)/Secrétariat de direction, ou diplôme équivalent) ;
 5 ans expérience dans un poste similaire (projet/programme de développement, entreprise
privée, institution financière ....) ;
 Maîtrise des logiciels de bureau (Office,, publipostage et publication internet, r)
 bonne capacité rédactionnelle et une aisance relationnelle.
PROFIL DU CONSEILLER TECHNIQUE « FILIERES ET MARCHES FRUITS ET
LEGUMES »
Le conseiller technique sera basé à Abuja durant les 2 premières années du projet. Le Conseiller
technique veillera à la bonne complémentarité des actions menées par le Projet avec d’autres
initiatives sous maîtrise d’ouvrage CEDEAO. Il assurera également une activité d’analyse, de suivi
et de veille des marchés à l’exportation des fruits et légumes de la région.








agronome ou agroéconomiste ou économiste
10 ans d’expérience dans la lutte phytosanitaire, SPS, filières horticoles, politiques agricoles,
intégration régionale, de projets de développement en Afrique subsaharienne, de leur
environnement institutionnel et de leurs procédures de mise en œuvre.
bonne connaissance du contexte ouest africain
expérience dans le domaine de l’appui institutionnel à des organisations régionales en
matière de politiques sectorielles et d’intégration régionale sera un atout.
disponible pour de nombreux déplacements dans la sous région ;
bilingue confirmé français, anglais (portugais un plus)
aptitudes confirmées à la direction de projet, la rédaction, la synthèse et la communication.
bonne connaissance des procédures de la CEDEAO, de l’UE et de l’AFD sera appréciée.
CANDIDATURE
Les experts qualifiés et intéressés sont invités à envoyer leur CV précisant le projet et le poste
avant le 5 Mai à l’adresse suivante : [email protected] ou toute renseignement
complémentaire (et les TdRs) peut être obtenu.
Téléchargement

PROFIL DU conseiller technique « filières et