Correction du contrôle N°2 de 1ère L
ATTENTION : pour le sujet A, M Dupont est le patient 1 et Mme Grand est le patient 2. Pour le sujet B, Mme
Grand est le patient 1 et M Dupont est le patient 2. Dans le corrigé, à la place de « nom du patient 1 ou 2 », il faut
le remplacer par le vrai nom.
Contexte non respecté : jusqu’à 2 points en moins ; le jour du bac, en-dessous de la moyenne à l’exercice.
Eléments de réponse attendus
Thème 1 : Représentation visuelle
Bonjour Madame Grand et Monsieur Dupont, je vais tout de suite répondre à
vos interrogations : de quel défaut souffre ma vision et comment corriger ce
défaut ?
Pour cela, à l’aide de schémas clairs, je vais vous expliquer le défaut de vos
yeux, de quelle façon je vais le corriger et je vais vous donner une prescription
pour des lunettes afin d’avoir une vision corrigée normale.
Si vous regardez le document 1, ce défaut correspond à la myopie dont
souffre « nom du patient 1 ». En effet, bien que l’œil soit au repos, l’image d’un
objet éloigné se forme en avant de la rétine. Donc, la vision de loin est floue.
En revanche, pour un objet proche, voire plus proche que pour un œil
emmétrope, l’image se forme sur la rétine en accommodant.
En effet, le punctum remotum (PR) n’est pas à l’infini comme pour l’œil
emmétrope, mais de l’ordre du mètre et le punctum proximum (PP) est plus
proche, de l’ordre de quelques centimètres.
Par conséquent, l’œil est trop convergent, on peut aussi dire que l’œil
est trop grand. Pour le corriger, il faut utiliser une lentille divergente, soit la
correction B du document 2. Une lentille divergente est identifiable par des
bords épais et un centre fin.
Je vous rédige donc une prescription avec une vergence de -0,5 δ car
votre œil a un excès de convergence de +0,5 δ. Comme les vergences
s’additionnent, l’ensemble œil/lunette équivaut alors à un œil emmétrope.
Pour vous, « nom du patient 2 », vous souffrez d’hypermétropie car
vous êtes trop jeune pour être presbyte. En effet, d’après le document 1,
l’image d’un objet éloigné se forme sur la rétine, mais en accommodant. Donc, la
vision de loin est nette, mais votre œil sollicite déjà les muscles ciliaires et ils
bombent le cristallin, ce qui vous fatigue et peut provoquer des migraines.
Par contre, pour un objet proche visible par un œil emmétrope ou
myope, l’image est en arrière de la rétine.
En effet, le punctum remotum (PR) est à l’infini comme pour l’œil
emmétrope et le punctum proximum (PP) est moins proche que pour l’œil
emmétrope, bien au-delà de 25 cm.
Par conséquent, l’œil n’est pas assez convergent, on peut aussi dire que
l’œil est trop petit. Pour le corriger, il faut utiliser une lentille convergente,
soit la correction A du document 2. Une lentille convergente est identifiable
par des bords fins et un centre épais.
Je vous rédige donc une prescription avec une vergence de +1,5 δ car
votre œil a un défaut de convergence de -1,5 δ. Comme les vergences
s’additionnent, l’ensemble œil/lunette équivaut alors à un œil emmétrope.
Pour conclure, je vous rappelle que l’œil myope et l’œil hypermétrope peuvent
être corrigés par un choix de lentilles adaptées pour chaque œil ou des lentilles
de vues ou parfois une chirurgie. Il faut penser à régulièrement contrôler ses
yeux car les défauts peuvent évoluer ou d’autres défauts peuvent survenir avec
l’âge comme la presbytie.
Barème
Introduction avec
« problématique »
/ 3 point
2 intro
+ 1 problématique
/ 8 points
Identification du défaut : 2
point
Justification : 2 points
Identification de la correction :
1 point
Justification : 1 point
Prescription : 2 points
/ 8 points
Identification du défaut : 2
point
Justification : 2 points
Identification de la correction :
1 point
Justification : 1 point
Prescription : 2 points
Conclusion avec une ouverture
/ 1 point
Téléchargement

Correction du contrôle N°2 de 1ère L ATTENTION : pour le sujet A